Retour    
 
Apports culturels et financiers
 
     
 
Partenariat
Par une convention passée entre la Ville et l’Université de Rouen, ce grand chantier numérique réunit trois partenaires: la Bibliothèque Municipale de Rouen, le laboratoire PSI (Perception, Systèmes, Information; laboratoire qui travaille sur la reconnaissance automatique de l’écriture) et le Centre Flaubert. L’ensemble du projet a été présenté lors d’une journée organisée à Rouen, le 18 octobre 2003:

Rôle du Centre Flaubert
Le Centre Flaubert est plus particulièrement chargé de rédiger les notices d’accompagnement, de susciter les applications pédagogiques (dossier suivi par Danielle Girard) et d’animer une équipe de transcripteurs. Il est en effet prévu de transcrire la totalité du manuscrit, soit 4549 pages, pour le rendre lisible et interrogeable. Ces transcriptions viendront alimenter progressivement le site, en regard des pages numérisées. Une réalisation à si grande échelle n’est envisageable que dans le cadre d’une équipe internationale faisant intervenir un nombre important de collaborateurs.

Transcriptions existantes
Nous connaissons tous les transcriptions de Jeanne Goldin, Les Comices agricoles de Gustave Flaubert [2e partie, chap. 8], Droz, 1984, et celles de Matthew MacNamara, La Textualisation de "Madame Bovary", Rodopi, 2003 [transcription de II, 15, l’opéra]. L’intégralité des manuscrits de I, 6 (les lectures d’Emma) est en cours de transcription par Danielle Girard et Nitiwadee Srihong (Centre Flaubert). 

Cadres de classement
Le classement du manuscrit qui servira à la navigation s’inspire des tableaux de Claudine Gothot-Mersch (document privé préparatoire à La Genèse de Madame Bovary, Corti, 1966; Slatkine Reprints, 1980), du "classement tabulaire des scénarios et brouillons de Madame Bovary", par Hisaki Sawasaki (in "Analyses critiques et études génétiques sur les manuscrits de Flaubert", Université de Tokyo, 1993; étude réalisée dans le cadre de l'équipe de recherches scientifiques de l'Université de Tokyo, subventionnée par le Ministère de l'Education [responsable de l'équipe : Shigehiko Hasumi], publiée d'abord au nom de Shigehiko Hasumi pour des raisons administratives, puis restituée à l'auteur Hisaki Sawasaki en 2004).
La mise en ordre génétique sera réalisée d’après le "classement génétique" de Marie Durel (thèse dirigée par Yvan Leclerc, 2000). L’utilisation de ce dernier classement est assortie de conditions particulières que nous faisons figurer ici, car elles peuvent concerner l’exploitation ultérieure du résultat de ce projet: "Le classement génétique du dossier de Madame Bovary et l’analyse des séquences d’écritures ont été réalisées par Marie Durel dans le cadre d’une thèse de l’Université de Rouen (2000), en collaboration avec l’Equipe Flaubert de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes, grâce au soutien de la Région Haute-Normandie et du CNRS. Toute citation ou utilisation des documents édités en ligne grâce à ce classement devra porter la mention: D’après le classement génétique de Marie Durel."
Les transcriptions intégrales permettront de confirmer ces différents classements.

Aides offertes par la Région Haute-Normandie
La Région Haute-Normandie soutient ce programme (au titre de l’Institut de Recherche en sciences humaines et sociales, axe "Patrimoine, identités, culture") en accordant des aides multiples: 
– bourses doctorales de trois ans (Marie Durel et Nitiwadee Srihong, dir. Yvan Leclerc; Stéphane Nicolas, dir. Thierry Paquet); 
– en 2004: 2.178 euros d’aide à projet et 470 heures de vacations (soit 11.341 euros) attribuées à des étudiants pour la mise en ligne des transcriptions; 
– en 2005: 416 heures de vacations, 1500 euros d'aide à projet et 1500 euros de frais de mission.
Par ailleurs, la Région propose des "bourses d’accueil de chercheurs étrangers", que le Centre Flaubert peut aider à obtenir dans le cadre de ce projet hypertexte. Voir les conditions sur le site de la Région Haute-Normandie
www.region-haute-normandie.fr > Nos actions > International > Les aides > Bourses d’accueil de chercheurs étrangers.