Citations

 
 
Seules les citations en caractères gras ont été conservées dans le roman
 
 
Age quod agis
« Fais ce que tu fais ».
Très en colère contre Justin, Homais lui assène quelques préceptes en latin.
Fabricando fit faber, age quod agis.
Ah ! des pleurs au lieu de fête ... C'est ma tombe qui s'apprête
"Ah ! des pleurs au lieu de fête ! / Que le deuil voile ma tête / C'est ma tombe qui s'apprête." Lucia de Lammermoor, Acte II, sc. 2.
Emma s'identifie à Lucie et regrette de ne pas avoir refusé le mariage.
Arrosez-moi, Seigneur... « Arrosez-moi, Seigneur, avec l'hysope et je serai purifié ; lavez-moi, et je deviendrai plus blanc que neige. »
Rite catholique de l'extrême-onction repris par Flaubert de l'ouvrage de l'abbé Ambroise Guillois : Explication historique, morale, liturgique et canonique du catéchisme, avec la réponse aux principales objections tirées des sciences contre la Religion, 5e éd., 1849.
Carthago 
Delenda Carthago : il faut détruire Carthage ; cette phrase prononcée à chaque fois qu'il prenait la parole devant le Sénat par Caton l'Ancien (234-149 av. J.C.) est devenue le symbole de l'idée que l'on défend avec acharnement.
Homais écrit dans le Journal de Rouen que l'extirpation du paupérisme est son delenda Carthago.
Castigat ridendo mores
Devise de la Comédie : « Elle corrige les moeurs en riant », attribuée au poète Jean de Santeuil (1630-1697).
Citation d'Homais pour défendre le théâtre lors d'une discussion avec Bournisien.
Cogito ergo sum
« Je pense donc je suis » Descartes, Principes de la philosophie, 1644.
Homais, au moment où il reçoit la Légion d'honneur est tellement saisi qu'il en vient à douter de son existence, mais se rassure en citant ce « grand mot du rationalisme moderne ».
Et le pâtre de la vallée...

« Et le pâtre de la vallée / Troubla seul du bruit de ses pas / Le silence du mausolée. » Fin du poème de Charles-Hubert Millevoye (1782-1816), La chute des feuilles (in Élégies, 1811, rééditées en 1823).
Rodolphe dit à Emma, pendant les comices : J'aurais peu de fleurs sur mon tombeau ce sera comme dans la romance le pâtre de la vallée troublera seul du bruit de ses pas le silence de ton mausolée.

Fabricando fit faber
« C'est en forgeant qu'on devient forgeron ».
Très en colère contre Justin, Homais lui assène quelques préceptes en latin.
Fabricando fit faber, age quod agis.
Il n'est pire misère
Extrait d'un vers de Musset : « Dante, pourquoi dis-tu qu'il n'est pire misère / Qu'un souvenir heureux dans les jours de douleurs ? » Poésies nouvelles, Souvenir, 1841.
« Notre plus grande misère comme a dit Chateaubriand quelque part. » Dans sa lettre de rupture, Rodolphe [ou Flaubert ?] attribue à Chateaubriand ce vers de Musset.
Il souffla bien fort ce jour-là
et le jupon court s'envola
!
La chanson de l'aveugle est une chanson de Restif de La Bretonne, extraite de L'année des dames nationales (1791).
Flaubert en a relevé et remanié le texte, dans une note, avec sa référence. Il en cite huit vers au moment de la mort d'Emma.
Je vous salue, Marie, pleine de grâce
Premiers mots d'une prière catholique.
Bournisien conseille à Hippolyte de la réciter matin et soir.
Mon mal vient de plus loin
Racine, Phèdre acte I, sc. 3, vers 269. Phèdre révèle à Oenone son amour pour Hippolyte.
Ainsi s'exprime Emma quand elle vient chercher un secours moral auprès de l'abbé Bournisien.
Montez au ciel, fils de Saint-Louis !
« Fils de Saint-Louis, montez au ciel ! » aurait dit l'abbé Henri Edgeworth de Firmont à Louis XVI au pied de la guillotine (1793).
« Culture » historique d'Emma au couvent, réduite à des anecdotes éparses.
Ô bel ange, ma Lucie !
Fin de l'opéra Lucie de Lammermoor (III, sc. 4.) dans sa version française, remaniée par Donizetti et créée à Paris en 1839. Ce sont les dernières paroles d'Edgar qui vient de se poignarder : Viens, ma Lucie, aux cieux me recevoir / O bel ange! ma Lucie / Je te joins dans l'autre vie / Viens aux cieux me recevoir ! (Il meurt.)
Les gens fredonnent ce passage quand ils sortent de l'opéra.
Qui te l'a dit ?
« Qui te l'a dit ? » dit Hermione à Oreste qui lui annonce la mort de Pyrrhus. Andromaque, V, sc. 3, v. 1543.
« Qui te l'a dit ? » dit Emma d'un ton brusque à Charles qui lui annonce le départ de Rodolphe.
Quos ego...
Virgile, Énéide, I, v. 135. Neptune s'emporte contre les vents qui se sont déchaînés sans sa permission. « quos ego » = « Eux, je.. ».
Quos ego d'Eole : menaces du surveillant d'étude pour punir le fou-rire. Erreur de Flaubert dans les premiers brouillons. Ce devrait être le quos ego de Neptune.
Septem decet pigro
nemini concedimus octo
Homais cite approximativement un précepte de l'école de médecine de Salerne (début du XIe siècle) sur le temps qu'il convient d'accorder au sommeil : « Sex horas dormire sat est iuvenique senique.
Septem vix pigro, nulli concedimus octo.
 ».
" Pour un jeune comme pour un homme âgé, il est suffisant de dormir six heures. Pour un paresseux, on peut accepter à la rigueur sept heures.
Mais nous n'acceptons huit heures pour personne!"
Homais critique la manière dont Emma passe ses nuits à lire et se donne en exemple.
Sta viator. Amabilem conjugem calcas

« Sta viator ; heroem calcas » : arrête voyageur, tu foules un héros. Épitaphe de Condé, citée par Voltaire « sta viator ; heroem calcas » arrête voyageur, tu foules un héros.
Épitaphe qu'Homais compose pour Emma.

Ta cavale isabelle
Fragment du poème de Musset, Le lever, Premières Poésies (1829-1835).
Assez dormir, ma belle ! / Ta cavale isabelle / Hennit sous tes balcons.
Et d'abord, sous la moire, / Avec ce bras d'ivoire / Enfermons ce beau sein, / Dont la forme divine, / Pour que l'oeil la devine, / Reste aux plis du coussin
.

Brève allusion à ce poème, quand Emma se rhabille dans la chambre d'hôtel à Rouen, après l'amour.
That is the question
Hamlet de Shakespeare (Acte III, sc. 1). Monologue d'Hamlet, "To be or not to be..."
«That is the question comme je lisais dernièrement dans le journal. » dit Homais se demandant comment soigner Emma.
Un soir, t'en souvient-il, nous voguions
Vers de la quatrième strophe du Lac (1820), d'Alphonse de Lamartine.
Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ; / On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux, / Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence / Tes flots harmonieux.
Lors de la promenade en barque sur la Seine avec Léon, Emma chante ces vers du Lac de Lamartine, mis en musique par Niedermeyer en 1825.
Vigilate et orate ut non intretis in tentationem 
« Veillez et priez pour ne pas succomber à la tentation ».  Évangile de saint Matthieu 26, 41.
Lors de la veillée funèbre, Bournisien et Homais s'affrontent sur l'utilité de la prière.