Les voix narratives

 
 

Ce dossier regroupe des fragments de texte où les pronoms je - nous - vous - on, situés en dehors des dialogues, signalent la présence d'un narrateur qui participe à l'action ou la commente.

Pour les rendre compréhensibles, les phrases ont été recomposées en supprimant les ratures et les interlignes. L’orthographe de Flaubert a été maintenue.

On peut atteindre les folios d’où elles sont extraites
- soit par le tableau génétique, en cliquant dans l'une ou l'autre des colonnes de gauche, puis sur les folios concernés
- soit par une requête dans le moteur de recherche.
  Ce relevé n’est sans doute pas exhaustif.

 
 
 
 
Première partie : de l'enfance de Charles au départ de Tostes
 
 
Page
Folios
Fragments
P. 1 cop_2; fin_1 Nous étions à l'Étude, quand le Proviseur entra, suivi d'un nouveau habillé en bourgeois.
P. 1 1_3; 4; def_1; cop_2 Le Proviseur nous fit signe de nous rasseoir.
P. 1 1_4; 6v; def_1; cop_2 Le nouveau était un gars de la campagne, d'une quinzaine d'années environ, et plus haut de taille, qu'aucun de nous tous.
P. 2 1_5; 6; def_2; cop_3 Nous avions l'habitude, en entrant en classe, de jeter nos casquettes par terre, afin d'avoir ensuite nos mains plus libres.
P. 4 1_8v; 3v; 8; 9; def_4 Telle une volée d'oiseaux lâchés dans un salon, qui fait d'abord un grand froufrou, heurte aux angles le bruit sourd de ses ailes, va frapper du bec contre les carreaux, et que l'on rattrape l'un après l'autre.
P. 5 2_20v; def_5; cop_5 Nous le vîmes qui travaillait en conscience (« quel imbécille » !, disions-nous !)
P. 5 1_13v Et nous disions : regarde donc comme le nouveau pioche.
P. 8 1_12 C'était quand je l'ai connue une femme maigre.
P. 12 1_17; 23v; 25v; Il fut comme tout le monde à peu près, sauf sa façon traînarde de parler. De lui je ne me rappelle guère autre chose.
P. 12 1_17; 23v; 20 Je ne me rappelle rien de son séjour au collège que son entrée.
P. 12 1_20 (Chose que nous n'avouons pas - pourquoi)
P. 13 1_33 Il voyait passer devant lui des idées comme on voit sous ses yeux filer dans un éclair un train de chemin de fer, une locomotive emportant ses wagons, force formidable dont on ne rend pas compte.
P. 13 1_21; 27v; 31v; def_13 Je ne le vis se fâcher qu'une fois (mais tout rouge. Il était furieux).
P. 13 1_18; 24; 24v; 33; def_13; cop_11 À part ce jour de son entrée où il nous prêta si fort à rire avec sa fameuse casquette, il ne serait je crois guères possible à aucun des anciens camarades de se rappeler rien de saillant sur son compte.
Il serait maintenant impossible à aucun de nous, de se rien rappeler de lui.
P. 13 1_17; 25v Il se présenta parmi nous comme on l'a vu avec ses allures paysannes.
P. 13 1_21; 27v; 31v; 32v S'il ne se mêlait pas à toutes nos espiègleries de chaque jour, et qu'il refusât même de nous aider dans les grandes circonstances où il fallait de l'audace, il est vrai que jamais il ne dénonça personne.
P. 13 1_24v; 33; 35v En écrivant à la hâte sur son genou, il voyait passer devant lui des idées comme on voit filer sous ses yeux filer dans un éclair un train de chemin de fer à triple vitesse. Force formidable dont on ne se rend pas compte.
P. 14 1_21; 22; 23; 26; 28; def_14 Enfin il ne voyait pas comme nous au bout de ses classes, tel qu'au fond d'une longue avenue funèbre, luire je ne sais quel grand soleil de liberté à rayonnements d'amour.
P. 14 1_26; 28; 22; 23 Jamais il n'a passé les heures des nuits d'hiver à dévorer immobile quelque gras roman d'un cabinet de lecture qui vous ravageait le coeur. Mélancolie des dortoirs de mon collège il ne t'a pas connue !
P. 14 1_23; 31v; 21; def_14 Quand nous étions rentrés nous autres nous causions de ce que nous avions entendu dans nos familles du spectacle où nous avions été et de la chanteuse que nous avions vue et du bal dont nous rapportions le lendemain nos chevelures encore frisées.
P. 14 1_32v Quand nous rentrions [...] il ne pouvait pas parler comme nous du spectacle, des journaux que nous avions entendu lire dans nos familles du petit bal de la veille. Il n'était pas comme nous au courant des pièces, ne faisait pas de vers, n'avait pas d'amour en tête. Il ce n'est pas lui qui passait les nuits à lire, ni se fut abîmé les yeux. Il ne rêvait pas comme nous.
P. 17 1_35 Pauvre garçon ! Sa vie fut dure. Il n'avait rien pour l'y soutenir, ni les joies intérieures de l'esprit qui vous éclairent si bien l'âme d'une idée qu'il n'y a plus de ténèbres nulle part.
P. 19 1_37; 30v; 2_3v; def_19 Il entrait quelque part pour s'asseoir, buvait un verre de cidre avec les fermier; on se tablait à causer, l'heure s'avançait.
P. 31 1_53; 54; 55v; 57v; def_31; cop_24 Son regard arrivait franchement à vous avec une hardiesse candide.
P. 31 1_54; 55v; 57v; Elle marchait légèrement sur les longues planches élastiques, dans des petites bottines si minces que l'on y voyait remuer les doigts de ses pieds.
P. 33 1_58; 60v; def_33 Quand il remonta à cheval il avait encore aux mains, comme un frisson qui vous reste le contact subtil de cette robe.
P. 33 1_58; 76v; Elle lui rappelait je ne sais comment les soeurs de ses riches camarades du collège qui venaient les voir au parloir avec des pâtisseries dans leur manchon.
P. 36 1_61 On aime toujours les gens qui vous découvrent de la valeur.
P. 37 1_63v Son coeur délicat se prenait de mollesses aux élégances de la jeune fille qui pénétraient lentement son coeur d'émanations profondes à la manière des sachets camphre dans les vêtements qu'on porte.
P. 41 1_80v; 76v Au bout de quelques jours, la bru je ne sais comment semblait avait déteint sur la belle-mère.
P. 45 1_80; 1_93v il y avait en effet dans ses yeux noirs bien ouverts quelque chose de bon comme une main tendue qui vous faisait des propositions d'amitié, et donnait de soi seul des encouragements à vivre.
P. 46 1_84; 85; 106v Il avait en lui je ne sais quoi de doux comme un sourire fluide qui circulait avec son sang du coeur aux yeux de la surface au fond.
P. 52 1_103 Charles se donna jusqu'au frêne coin de la haie et quand on y fut enfin, on l'eut dépassée...
P. 58 1_108 Quand il vous arrivait une assiette pleine, on prenait celle de son voisin qui était vide ou moins remplie, et on lui poussait la sienne à la place par politesse et on se levait, on se disputait par savoir vivre.
P. 69 1_124v; 125; def_69; cop_54 Elle le repoussait doucement, à demi souriante et ennuyée comme on fait à un enfant qui se pend après vous.
P. 72 1_120v; 138 Les comparaisons de fiancé [...] la rendaient attentive à quelque chose de lointain qui remuait au fond d'elle-même comme un galop de coursiers que l'on entend venir de l'horizon / comme une source cachée que l'on entend au fond des bois.
P. 73 1_142; 144; def_74; cop_57 Elle vous apprenait toujours quelque nouvelle, faisait même en ville vos petites commissions, et achetait pour vous des tablettes de chocolat.
P. 75 1_166v Elle aspirait en même temps de tout son coeur je ne sais quel Catholisme vague.
P. 76 1_154v; 147; 148; def_76; cop_60 Vous y étiez aussi sultans à longues pipes [...] Et vous surtout, paysages dans une lumière dure à ne savoir si vous êtes de Chine ou de Norvège, nous montrez à la fois, des tigres.
P. 80 1_159 Les gens riches le passent dans des chaises de poste. On s'en va, entrelacés faisant le tour des golfes. On se serre les mains aux étoiles parlant de l'immortalité de l'âme.
P. 81 1_167; 169v; 166; fin_81 Un homme devait tout savoir - vous apprendre - avoir des aspirations vous tirer à lui. - initier votre coeur aux énergies du sentiment et votre existence aux élégances de la vie - Vous aspirer aux sommités de la pensée - et vous aspirer à son niveau au lieu que l'on descende vers lui.
Un homme, au contraire, ne devait-il pas, tout connaître, exceller en des activités multiples, vous initier aux énergies de la passion, aux raffinements de la vie, à tous les mystères ?
P. 81 1_163 Si son regard une seule fois comme une main que l'on tend vers vous dans la tristesse fût venu à la rencontre de sa pensée...
P. 84 1_175 L'herbe était verte comme du bronze, la terre désaltérée envoyait vers vous une haleine fraîche.
P. 96 1_198 Quelques poulains à crinière longue venaient à vous en hennissant et s'enfuyaient effrayés.
P. 99 1_206; 175v;
def_99; cop_74
Le maître d'hôtel, passant entre les épaules des convives les plats tout découpés, faisait d'un coup de sa cuiller sauter pour vous le morceau qu'on choisissait.
P. 102 1_210; 212v; def_102; cop_77 Les jupes se bouffaient et frôlaient, les mains se donnaient, se quittaient ; les mêmes yeux, s'abaissant
devant vous, revenaient se fixer sur les vôtres.
P. 111 1_220; 1_221v; 250v Le soleil d'un bond entra dans l'appartement fermé dont les murs s'échauffant exhalèrent une odeur tiède qui vous affadissait. / qui vous affaiblissait
P. 121 1_243; 245; l'on s'endort sur la soie, où l'on se pâme dans les parfums [...] avec des voluptés qui viennent servir votre coeur.
P. 123 1_253 Le peuple qui [...] vous assassine dans les auberges et pour lequel on fait des quêtes!
P. 124 1_266v; 2_8v; def_124; cop_94 Emma lui apprit qu'il fallait vous parler à la troisième personne.
P. 126 1_263; 2_9v; def_126; cop_96 Ce n'est pas que la chirurgie lui fît peur. Il vous saignait les gens largement.
P. 129 1_285v Puisqu'elle ne pourrait jamais [...] voir autour de soi des yeux fixes, des bouches tendues, des figures qui vous admirent, ce n'était pas la peine de continuer à travailler.
P. 131 1_189v Elle sentait l'ennui plus morne retomber sur elle, comme des linges humides qui vous entourent le coeur.
   
 

Deuxième partie : de l'arrivée à Yonville au départ de Léon (II - ch. 1 à 6)

 
 
Page
Folios
Fragments
P. 139 2_2; def_139; cop_107 On quitte la grande route à la Boissière et l'on continue à plat jusqu'au haut de la côte des Leux d'où l'on découvre la vallée.
[Voir aussi tous les autres on de la description de Yonville.]
P. 141 1_294v; 2_9; def_141; cop_109 Au bas de la côte, après le pont, commence une chaussée plantée de jeunes trembles, qui vous mène en droite ligne jusqu'aux premières maisons du pays.
P. 145 1_5v; 9v; 16v; def_145; cop_112 Depuis que les évènements que l'on va raconter, se sont passés, rien en effet n'est changé à Yonville.
P. 147 1_50v Il semblait que l'on en vît d'abord le dedans. On devinait un esprit médiocre et des habitudes rangées de célibataire sans passions.
P. 150 2_35v; 44v; 37; 53v C'était lui qui faisait à la ville toutes les commissions du pays. Il achetait pour vous dans les boutiques, allait s'informer chez eux de vos amis malades.
P. 154 2_33v; 40; 55v On n'avait point remarqué au milieu du débarquement un jeune homme de 20 ans environ.
P. 156 2_52v; 41; 31v; 42; 52v; def_156; cop_123 Et l'on distinguait à peine autour de soi une chasse à cours/courre, qui tenait toute la muraille.
P. 164 2_46v; 43v; 89v On est enchanté d'un trésor inattendu que l'on ne sait définir. Il semble qu'on s'est connu toujours, que l'on s'entend parler soi-même quand l'autre parle.
P. 164 2_75v Ils étaient entrés dans une de ces causeries vagues [...] où l'on court sur tous les sujets, comme deux voyageurs pressés, laissant à droite et à gauche de la route des prolongements obliques par où le souvenir s'amuse à passer.
P. 164 2_89v; 72v; 75v; def_164; cop_131 Ils entrèrent dans une de ces vagues conversations où le hasard des phrases vous ramène toujours au centre fixe d'une sympathie commune.
P. 165 2_49v Cette main s'appuyant à peine sur son bras et si délicatement que c'en était agaçant lui donnait je ne sais quelle satisfaction nouvelle qu'il n'avait jamais eue.
P. 167 2_86; 87; 88; 100bis; 100vbis; 219v Les coeurs [...] sont-ils comme des tiroirs à secret, que de certains noms font ouvrir [...] et avancent vers vous leurs tablettes chargées.
P. 169 2_97v; 227v; 203v Il venait vous labourer une plate-bande.
P. 169 2_98v; 99v; 167v Il est vrai qu'il possédait des talents, il peignait de petites aquarelles, savait lire la clef de sol assez bien pour vous tourner les pages au piano.
P. 174 2_101 Elle a beau vouloir courir, sa robe la gêne. Il y a toujours quelque voile qui s'accroche aux buissons [quelque] convenance [qui] vous retient.
P. 174 2_95 Petites affaires d'enfant sur quoi s'exerce la rêverie, on aime le béguin avec la tête et les brassières où l'on passe les doigts.
P. 175 2_100bis D'un sexe à l'autre il y a toujours quelque miroitement de soleil qui fait que l'on se trompe sur les proportions et les abîmes.
P. 180 2_123v Ce jour-là quelques guenilles séchaient dessus, brassières d'enfant et d'autres menues guenilles dont on ne reconnaissait pas la forme.
P. 180 3_59v Un air lourd passait, vous apportant sentant l'odeur des granges avec celle de la poussière et des plaines échauffées.
P. 188 2_204v; 116; 118; def_188; cop_149 Les bonheurs futurs, comme les rivages des tropiques, projettent sur l'immensité qui les précède leurs mollesses natales, une brise parfumée, et l'on s'assoupit dans cet enivrement sans même s'inquiéter de l'horizon que l'on n'aperçoit pas.
P. 191 2_119; 122; 131; 151; def_191 Et le rayon lumineux qui s'en échappait le soir, par la fente d'un volet, lui causait même quelque chose de cette irritation que vous envoie silencieusement une prunelle, par la découpure d'un masque noir.
P. 191 2_119; 123; 124; 126 Car le médecin, il est vrai, n'était pas de façons engageantes bien qu'il ne manquât jamais à vous offrir un siège ni de vous reconduire jusqu'à la porte, en vous souhaitant une bonne santé.
P. 191 2_148vbis C'est plutôt être l'amant que baiser, que l'on désire.
P. 191 2_211vbis; 218v Des deux gravures qui l'ornaient, l'une vous montrait « Hippocrate refusant les présents d'Artaxerxe », et l'autre « Napoléon saluant les blessés de Ratisbonne ».
P. 196 2_226v; Félicité l'apportait, on déshabillait, on la montrait. Elle vous entretenait de ses dents, des mots qu'elle bégayait.
P. 196 2_139v Il ne pensait plus à elle et cette plaque noire, comme sur une plaque de métal dont le lisse attire et donne presque le vertige si on le contemple trop.
P. 199 2_148bis; 149; 191v; 155; 226v; def_199; cop_157 Et l'on pensa définitivement qu'elle devait être sa bonne amie. Il le donnait à croire, tant il vous entretenait sans cesse de ses charmes et de son esprit.
P. 199 2_191v N'étaient-ce que les perplexités d'une volonté trop timide, ou bien cette tristesse propre à toutes les passions profondes, et qui incessamment monte vers vous comme la transpiration naturelle des puits ?
P. 202 2_163 Léon était pour elle une habitude d'esprit et puis avoir quelqu'un qui vous apprécie épiçait sa vie.
P. 204 2_175; 176;178 Il y a des fois dans la vie, où tout l'ancien dégoût arrive à la fois en une seule nausée et l'angoisse vous suffoque.
Et il vous vient / et l'on éprouve / et l'on sent tout à coup
Un océan d'angoisse vous entoure. On s'étonne.
P. 206 2_179; 181; 184 La moindre sensation quelquefois qui passe sur vous, tire de l'âme comme une électricité plus subtile, et la fait pétiller alors en mille souffrances dans toute l'étendue de son être.
P. 206 2_184 Elle eut une dilatation - comme au théâtre un changement à vue, et qu'on passe à quelques radieux décors.
P. 208 2_193bis; 194 Comme dans le rêve quelquefois, on a conscience à la fois de deux états différents. / Une transposition comme on en a dans le rêve, le sentiment du sommeil et l'illusion du rêve. / Où l'on sent à la fois, deux pers. distinctes en deux lieux différents et qui se détruisent pas cependant.
P. 210 2_207 Le marchand retira une grande feuille de papier bleu qui faisait double-fond lui fit voir, avec plus de précaution qu'on n'en met à manier un papyrus deux écharpes algériennes.
P. 211 2_211; 213; 3_56v; 60v; def_211 Cette odeur âcre et sucrée tout ensemble, médicinale et voluptueuse qui vous fait penser à la peste, aux caravanes et aux sultanes.
Ce parfum des choses lointaines, qui ont passé la mer, cette étrange odeur à la fois forte et suave, molle et épicée, et que l'on respire en songeant toujours aux caravanes, aux sultanes, à la peste et aux pagodes.
P. 211 2_210; 211 Cette étrange odeur orientale âcre et sucrée tout ensemble, qui sent le poivre, la canelle le gingembre et l'eau de rose et qui nous apporter de là-bas l'exhalaison des lazarets.
Et que l'on hume avec un plaisir triste.
P. 213 2_237v Comme on prend plaisir à contempler à ses pieds une paire d'escarpins neufs sans savoir si plutard, la fatigue, la chaleur... ne fera pas craquer les coutures ou saigner la chair ?
P. 215 2_237; 238; 240; def_215; cop_169 Quelque chose d'inouï et de perdu dans les nuages, comme ces montagnes que l'on juge qui semblent démesurées par le désespoir que l'on a, de n'y jamais parvenir.
P. 215 2_239 Emma alors vous entretenait de ses dents qui perçait, des mots qu'elle commençait à bégayer.
P. 216 2_224v; 245v; 254v Un de ces sentiments éthérés [...] dont la perte serait douloureuse et dont la possession peu voluptueuse ne vous réjouit.
P. 216 2_224v; 245v Mais Léon y rencontrait caressant à son insu, un besoin d'idéal qui est en tous les hommes, et qui lorsqu'on ne peut le reporter sur des choses élevés, s'en prend aux communes.
P. 216 2_224v Ne semblait-elle pas une de ces exilées des cieux à mettre sur les tombeaux - dans les herbes et qu'on voit s'envolant.
P. 216 3_87v; 2_224 Maintenant, ne semblait-elle pas en effet [...] une de ces blanches figures que l'on voit dans les livres.
P. 216 2_241v Il obéissait en s'y livrant, à ce besoin d'être mieux, de rêver plus haut et d'embellissement qui /nous/ tourmente tous les hommes par crises intermittentes ou en continuité.
P. 216 2_235; 237; 240; 220v; def_216; cop_169 Et puis s'il était à cet âge, où l'on goûte toutes les femmes en une seule femme, il était à l'âge aussi, où l'on retrouve celle-là dans toutes les autres.
P. 217 2_224; 247v Cela tenait le milieu entre le martyr et le génie, mais il en était surtout convaincu tant nous avons la rage de mettre sur des piedestaux les statues que font nos coeurs.
P. 217 2_240v; 243; 244; 246v; def_217; cop_170 L'on se sentait pris par un charme glacial / comme elle vous ferait / comme l'on frissonne, dans les églises, sous le parfum des fleurs mêlé au froid des marbres.
P. 217 2_243; 244; 247; 248v; 250v; def_217 Alors, elle la tirait de son âme, comme un médaillon que l'on contemple face à face, à qui l'on parle, dont les yeux vous sourient. Car Léon se tenait en sa pensée.
P. 219 2_252; 254; def_219; cop_171 Comme une éponge que l'on promène sur un mur, traînant son coeur sur toute la surface de sa vie, elle le tordait avec acharnement en faisait couler un continuel ennui.
P. 225 2_267; 270v; 3_48v Les prenant par le collet de la veste, ou la ceinture de la blouse (comme des singes que soulève par la chaîne) il les portait en l'air il les replaçait à genoux sur les pavés du choeur.
P. 227 2_272v La gosse voix du curé la voix aigre des enfants arrivaient encore à son oreille [...] continuant derrière elle, en s'affaiblissant toujours comme un refrain /qui vous poussent / qui se répétaient derrière elle.
P. 233 2_290; 291; 292; 297v; 3_63v; def_233 Puis il commençait à subir cet accablement que vous cause la répétition de la même vie, lorsqu' aucun intérêt ne la dirige et qu'aucune espérance ne la soutient.
P. 233 2_289v; 293v Il sentait le besoin de sortir de cette vie par cette lassitude que l'on a à toujours faire les mêmes choses, et à rester dans le même lieu quand on n'a pas l'espoir de rien neuf qui doit s'y passer.
P. 233 2_289; 295v Mais l'on ne se chauffe pas avec les étoiles.
P. 233 2_290 Léon reculait à prendre un parti et l'idée d'un changement de vie, par la répugnance que l'on a pour l'action et le vague lui faisait presque peur.
P. 235 2_294v; 296; 302v; def_235 Léon immédiatement annonça son départ [...] et lorsqu'il vous rencontrait sur la place, vous entretenait aussitôt de son déménagement.
P. 237 2_298v; 306; 3_3v; 36v; def_237; cop_190 La lumière y glissait comme sur un marbre, jusqu'à la courbe des sourcils, sans que l'on pût savoir ce qu'Emma regardait à l'horizon, ni ce qu'elle pensait au fond d'elle-même.
   
 
Deuxième partie : la rencontre avec Rodolphe et les comices agricoles (II - ch. 7 et 8 )
 
 
Page
Folios
Fragments
P. 242 2_310v; 3_1; 2 Ce n'était pas les réminiscences de la musique [...] mais cette douleur fine et profonde que laisse en vous les habitudes brisées, l'interruption de tout mouvement, la cessation brusque d'une longue vibration. On s'aperçoit de sa sonorité au silence, et du temps qu'elle a sonné à la tristesse qui lui succède.
On s'aperçoit de sa force, au silence qui succède. L'on s'aperçoit de sa durée, à l'étourdissement qui vous saisit.
P. 242 3_2; 41v; def_242; cop_195 C'était cette rêverie que l'on a sur ce qui ne reviendra plus, la lassitude qui vous prend après chaque fait accompli, cette douleur enfin que vous apportent l'interruption de tout mouvement accoutumé, la cessation brusque d'une vibration prolongée.
P. 242 3_5v Les conversations d'autrefois lui revenaient à la mémoire, par bribes, plus chantantes et mélodieuses que des musiques perdues, dont on poursuit les notes ...
P. 245 3_18v On était scandalisé, souvent on oubliait de garder quelque chose pour le soir pour Monsieur. On n'avait pensé à lui.
P. 245 3_19; 3_23v Elle avait des accès bruyants où on l'eût poussée facilement à des extravagances.
P. 245 3_23v Ses yeux, quand ils vous regardait étaient vagues.
P. 252 3_32 Des poules et des canards chantaient piaulaient dans des cages près des paysannes vous appelant criant fort, lorsque quelque vache tirée par un homme passait.
P. 252 3_33 Des machines à blé vous envoyaient quand on passait près d'elle, l'odeur des bois neufs, et de la charronnerie.
P. 261 3_80v Elle murmurait entre ses dents, et vous regardait avec une la figure toute irritée
P. 264 3_133v; 118v; 90; 91; 93; 94; 95; def_264; cop_216 Elle inclinait la tête sur l'épaule, et l'on voyait entre ses lèvres, le bout nacré de ses dents blanches.
P. 264 3_109v Il n'acheva point sa phrase comme ces arbres que l'on laisse à demi-plantés pour qu'ils prennent mieux racine.
P. 265 3_120v; 123v; 108v; On entendait au loin beugler les boeufs et crier les valets de ferme. Des paysannes vous heurtaient avec leurs grands parapluies à bec de cuivre ou du bout de leurs paniers.
P. 265 3_120v L'on commençait à désespérer. On avait envoyé à plusieurs reprises des éclaireurs sur la route. Le découragement vous saisissait !
P. 265 3_108v; 226v Il fallait parfois se déranger devant une longue file de campagnardes qui venait vers vous. Servantes en bas bleus à souliers plats à bagues d'argent et qui sentaient le lait quand on passait à côté d'elles.
P. 266 3_100 Elle avait cette incohérence de choses à la fois communes et recherchés, cette assemblage disparate de négligence et d'élégance - signe de richesse / où l'on pressent avec complaisance / qui semble révéler les habitudes d'une imagination excentrique.
P. 267 3_121v; 69v; 70v; 75v À ce moment- là il y avait devant eux un homme qui poussait sur une charrette à bras une petite barrique de cidre et vous versait à boire dans le même verre toujours sale. / Il vous vendait à boire.
Et même l'on avait vu tout à l'heure Mr Desoserays se pencher au dessus et boire un grand coup.
P. 267 3_125v C'était Lestiboubois le fossoyeur qui apportait là, en plein comices pour la commodité du public les sièges de l'église, les rangeait, vous recevait les sous et repartait fort content en chercher d'autres.
P. 267 3_162v; 139v Il avait découvert ce moyen de tirer parti des comices. Au bout de cinq minutes que l'on était assis, il vous faisait payer.
P. 268 3_319; 119; 147bisv; 120 Puis quand on s'était bien aligné devant le péristyle de la mairie au bout de cinq minutes on se séparait. Il était si tard que l'on commençait presque à désespérer
L'ennui vous prenait.
P. 274 3_175; 163v; 173; 146; def_274; cop_229 La voix de Mr Lieuvain se perdait dans l'air. Elle vous arrivait seulement par lambeaux de phrases.
P. 274 3_175v; De temps à temps le silence était interrompu les longs beuglements d'une vache, ou bien de boeuf qui partait derrière vous.
P. 274 3_198v; 174; def_274 Malgré ce poids, cependant, il vous regardait de là dessous, avec une douceur toute enfantine.
P. 276 3_207v; 181v; 161; 166; def_276 D'abord l'orateur vous dépeignaient ces temps farouches où les hommes vivaient de gland au fond des bois.
P. 282 3_219v Il se citait lui-même parmi les membres du jury et vous apprenait dans une note que Mr Homais pharmacien, avait envoyé un mémoire sur le cidre à la société d'agriculture.
   
 
Deuxième partie : la liaison avec Rodolphe (II - ch. 9 à 15)
 
 
Page
Folios
Fragments
P. 292 4_4; 9v; 22v; 26; 27 L'on se promit son portrait. On s'échangea des cheveux.
P. 292 4_5v Elle monta les marches avec cette facilité surnaturelle que nous éprouvons dans les rêves.
P. 292 4_30v; 31; 33v C'était comme ces salades d'Espagne où l'on voit clapoter dans l'huile blonde, des fleurs et des légumes.
P. 292 4_32 C'était comme ces salades d'Espagne où l'on jette dans l'huile des quartiers de bouc et des morceaux d'orange.
P. 292 4_33v Sa voix était plus douce et même son teint plus clair comme s'il eût tiré quelque splendeur du soleil intérieur que l'on ne voyait pas.
P. 292 3_296v; 4_30v; 31; 33v; 91v Emma néanmoins l'en consolait avec des mièvreries de langage, comme on eût fait à un marmot abandonné.
P. 300 28v; 65v; def_300; cop_259 Emma néanmoins l'en consolait avec des mièvreries de langage, comme on eût fait à un marmot abandonné.
P. 312 4_77; 87v Brave homme, excellent, et vous offrant de temps à autres, une prise de tabac.
P. 318 4_103; 103v; 104; 106v; def_318 Rodolphe savourait sa beauté, comme une grappe de raisin, que l'on dévore à pleine bouche.
P. 321 4_112v; 134v Comme ces fois où quelque petite note délicate et sérieuse monte en glissant sur la chanterelle et y palpite d'un son si pur si absorbant que l'on ne respire plus et qu'il vous semble que rien au-delà n'existe plus.
P. 321 4_113v Puis cela se montait toujours, et finissait en chandelle, palpite tout en haut, étoile suspendue et si pleine si pure, si absorbante et si douce qu'il vous semble que vous vivez en elle, et que rien dans le monde n'existe plus.
P. 324 4_120; 121; 211v; def_324; cop_284 Il bavardait sur toutes choses avec une voix traînante, doucereuse qui vous affadissait.
P. 326 4_127; 128; def_326; cop_286 La parole humaine est comme un chaudron fêlé où nous battons des mélodies à faire danser les ours, quand on voudrait attendrir les étoiles !
P. 331 4_139v; 135v; 145; 148; def_331; cop_290 Ils avaient l'air toujours un peu humides, comme si des parfums en eussent pénétré la peau qui vous semblait être plus qu'une autre propre à des caresses onctueuses et à des frémissements. Sa voix comme sa taille prenait maintenant des inflexions plus molles. Elle se traînait avec des sonorités métalliques qui vous bourdonnaient encore à l'oreille quand elle avait fini de parler, et quelque chose de subtil qui vous pénétrait, se dégageait comme une vapeur, des draperies de sa robe et de la cambrure de son pied.
P. 332 4_189v; 237v; 158; 183; def_332; cop_292 On marchait au pas à cause des grandes dalles. Il y avait par terre des bouquets de fleurs, que vous offraient en riant des femmes à tresses noires et en corset rouge.
P. 334 4_167; 168 L'odeur des chèvrefeuilles et des seringas vous arrivait par bouffées.
P. 337 4_180v; 173v; 228v; 185v Ils sortaient sans que l'on pût savoir à quelle lettre ils appartenaient - quelques cheveux s'accrochaient même aux vis intérieurs de la serrure et se cassaient quand on l'ouvrait.
P. 340 4_183 Il faisait nuit complète dans le grenier. On étouffait et les ardoises du toit échauffées par le soleil faisaient tomber sur vous une chaleur étouffante.
P. 346 4_203v Elle offrit à partir de cette époque une marche plus incertaine et des caractères plus complexe sans que l'on pût préciser ce qu'elle avait.
P. 348 4_213; 214; 216 Elle se plaignait sans cesse d'accablement, et semblait, il est vrai, près de défaillir à chaque minute avec ses grands yeux noirs qu'elle fixait sur vous, et sa figure toute pâle, comme quelqu'un d'exsangue.
P. 350 4_232; 233; 5_12v; def_350; cop__311 Le libraire, avec autant d'indifférence que s'il eût expédié de la quincaillerie à des nègres, vous emballa pêle-mêle tout ce qui avait cours pour lors dans le négoce des livres pieux.
P. 353 4_255 Athalie était avec Napoléon la plus turbulente de la famille, faisait des coups en dessous, ragache, envieuse, elle vous mordait.
P. 355 4_354; 355; 241; 258v; 5_23v; def_355; cop_317 Elle avait des paroles si douces, des regards si hautains, des façons si diverses, que l'on ne distinguait pas chez elle l'égoïsme de la charité, ni la corruption de la vertu.
P. 355 4_258 Figure béate de Bournisien que l'on a vu ignoblement tout à l'heure.
P. 359 4_268v; 269v Tandis qu'elle montait l'escalier des premières, portée comme dans un rêve où il vous semble qu'un gonflement intérieur vous fait voler dans les airs.
P. 360 4_279v Les musiciens [...] exécutaient des traits, des trilles, des démanchés, des gammes avec une fureur paganinique qui vous étourdissait.
P. 362 4_272v; 274v Sa voix se traînait en plaintes mélodieuses vous pénétraient.
Des notes pleines de sanglots et de baisers qui vous arrachaient l'âme.
P. 364 4_280 L'odeur du gaz se mêlait aux haleines chaudes. L'émanation des bouquets vous passait sous les narrines.
P. 366 4_286v Il vous arrivait de la rivière, des bruits de chaloupe à la godille fendant l'eau.
   
 
Troisième partie : la liaison avec Léon (III - ch. 1 à 5)
 
 
Page
Folios
Fragments
P. 369 5_13; 12; 14; 16 Comme ces soleils couchants, qui du fond de l'horizon, allongent à ras du sol jusqu'à vous, des ondoiements lumineux.
P. 369 5_27; 18; 22; def_369; cop_336 On ne parle pas avec autant d'aisance à l'entresol qu'au quatrième étage et on est plus hardi devant la femme convoitée sur des meubles en noyer que sur le palissandre.
P. 369 5_15; 20; 21 Le souvenir qu'on en a, le désir qu'on en garde, se change en une fonction continue, normale, régulière, et se mêle à l'âme entière comme ces maladies contractées à force d'être portées deviennent quelque chose de votre tempérament.
P. 370 5_33v Mais ils ne disaient pas tout car il y a dans les confidences les plus intimes toujours quelque chose que l'on ne dit pas.
P. 370 5_42v; 36v; 37v Elle s'étendit beaucoup sur la difficulté de trouver quelqu'un qui vous plaise et sur l'éternelle solitude où l'on vit.
P. 371 5_26; 28 N'importe ! On garde devant soi un idéal qui continuellement vous attire.
P. 378 5_73 Des parties cachées de l'édifice, il venait quelque fois jusqu'à vous comme l'exhalaison d'un soupir, des chuchottements interrompus, le bruit d'une chaise qu'on remuait.
P. 380 5_67; 70; 76, 80v; 89v; 105v; 200v; def_380; cop_348 Plus orgueilleux qu'un propriétaire campagnard vous montrant ses espaliers.
P. 381 5_74; 72v; 75; 88v Il fut saisi par une de ces stupéfactions qui vous envahissent quelquefois, aux instants les plus affairés de la conscience.
P. 397 5_139v Ce n'était plus là une grisette du Quartier Latin vous allumant.
P. 400 5_191v; 206v; 157; 160v; 192v; 6_15v; def_400; cop_369 Et lorsqu'on venait la voir, elle ne manquait pas de vous apprendre qu'elle n'en faisait plus et qu'elle avait abandonné la musique. Alors on la plaignait. C'était dommage ! Elle qui avait un si beau talent. On en parla même à Bovary. On lui faisait honte en quelque sorte.
P. 401 5_168; 170; 186 La conversation s'engageait. Il y avait de braves gens qui vous racontaient leur histoire.
P. 406 5_225; 226; 227v On y voyait plus clair que dans les rues et le ciel bas, tout près de vous, était d'une blancheur égale.
P. 406 5_229 Cagneux et presque idiot, il s'avançait vers vous.
P. 406 5_215v; 233v; 6_14v; def_406; cop_377 Et pour vous parler il se renversait la tête avec un rire idiot.
P. 409 5_211 Elle n'était pas de ceux pour qui l'amour embellit tout, elle voulait au contraire tout embellir pour l'amour comme on embrasse des reliques.
P. 409 5_212v Tout ce vague éclat que jette autour de vous les hautes positions sociales.
P. 409 5_241 Quel plaisir que de s'entraîner ainsi et aussi rapidement que l'on peut, vers l'objet qui nous attire.
P. 410 2_191v; 2_200v; 5_244; 5_179v; 5_259v; 6_3; 7; 164v Où donc avait-elle appris cet art de vous faire passer l'âme dans la chair et de l'ensorceler sous des luxures qui la dévoraient ?
P. 411 5_176; 178; 184; 185v; 250v; def_411; cop_382 Si elle vous disait avoir passé hier, par le côté droit d'une rue, il fallait croire qu'elle avait pris par le côté gauche.
P. 414 5_260; 264; 251; 263 “Je le crois" répondit Charles en rougissant comme quelqu'un qui n'ose trahir un secret, ou vous rapporter par délicatesse, une détermination défavorable.
P. 415 5_262

Il y a des gens à qui le Beau, l'Élégant déplaît. C'est ce qui fait qu'on calomnie les grands hommes, qu'on déteste les poètes, que le peuple hait les riches.

P. 416 5_182; 6_1v; 4v Le mensonge d'ailleurs est comme un sable mouvant. On s'y enfonce, par tous les efforts que l'on fait pour en sortir, et l'on n'y a point posé les pieds, que cela vous gagne jusqu'au coeur.
On n'y pose pas les pieds qu'on en a jusqu'au cou.
   
 
Troisième partie : vers la catastrophe finale (III - ch. 6 à 11)
 
 
Page
Folios
Fragments
P. 416 6_3v Une voix rébarbative la lui donna en accompagnant ce renseignement d'injures pour vous déranger pendant la nuit.
P. 418 6_7; 24v; 31v; 32v; 33v; 36v; 164v; def_418; cop_391 Où donc avait-elle appris cet art de vous ensorceler sous une luxure presqu' immatérielle à force d'être subtile.
P. 421 6_35; 36;def_421; cop_396 Par lâcheté, par bêtise, par cet incroyable sentiment qui nous pousse aux actions les plus antipathiques, il se laissa conduire chez Bridoux.
P. 421 6_179v Par lâcheté, par bêtise, par cet incroyable sentiment qui vous pousse aux actions les plus antipathiques, il se laissa conduire chez Bridoux,
P. 422 6_41; 42;48v; 50v; 51v; 77v; def_422; cop_396 Mais le dénigrement de ceux que nous aimons, toujours nous en détache quelque peu. Il ne faut pas toucher aux idoles; la dorure en reste aux mains.
P. 422 6_43v Car la négation, si momentanée qu'elle soit, de nos plus fermes sentiments, contribue pour plus tard à leur décadence.
P. 422 6_41v; 44v; Le masque est levé, la chair connue, mais on voudrait connaître le dessous de la figure l'intérieur de l'âme.
P. 422 6_48v; 77v Comme on voit les fissures d'une ruine à la lueur d'un incendie.
P. 422 6_47v L'odeur de son corps dans la chambre qui embaumait tout à coup comme un flacon d'essence que l'on débouche.
P. 423 6_41v; 42v; 44v Il était alors à ce point de maturité dans l'adultère où l'on désire connaître les antécédents, moins par une jalousie rétrospective, que par besoin critique d'approfondir la source qui vous désaltéra.
D'approfondir la source qui nous désaltéra.
P. 423 6_62v Elle écrit des lettres pourtant. Idée reçue des lettres. Il faut écrire quand on a un amant
P. 424 6_49; 177v; 101v; 56v; 64v; def_424 Elle les avait eus pourtant, et à présent, elle les examinait comme on s'amuse au bord de la mer, à remuer dans ses mains, des coquilles brisées.
P. 424 6_55v; 103v Les meilleurs baisers ne nous laissaient sur la lèvre que l'irréalisable envie d'une ivresse plus haute.
P. 424 6_55v Et chaque baiser d'une lèvre humaine, vous engrossait de dégoût.
P. 424 6_56v Comme elle enviait alors d'éprouver ces battements de coeur dont on défaille, les extases au clair de lune tous ces sentiments embellis par on fait des livres, et où on cherche à vous [illis.] le bonheur.
P. 425 2_202; 6_59v; 52v; 63; 133 À la manière dont il faisait les noeuds, coupant le fil entre ses dents, on ne devait s'attendre à aucune pitié de lui.
P. 427 6_66v; 67v; 84v; 113v Puis elle en était à ce point où par l'habitude de céder à ses passions, toute envie vous devient insupportable.
P. 427 6_68v Chaque soir, tout en causant, elle s'informait des visites qu'il avait faites, si la maladie était grave, le malade riche, tâchait de se rappeler les noms et les dates puis vous jetait à la poste, des factures extravagantes.
P. 429 6_73; 74; 75; 79v; 174v Aussi renonçait-il à la flûte et aux sentiments exaltés. Il trouvait même que l'imagination ne vous conduisait à rien.
P. 429 6_77; 78 On change. Chaque jour de la vie se passe à renier ce que l'on a adoré la veille.
P. 429 6_78 Et tout le monde lui donnait des conseils par cette rage qu'on a de se mêler des affaires des autres.
P. 435 6_100; 106v; 155v; def_435; cop_412 Et son existence jusque dans ses recoins les plus intimes, fut comme un cadavre que l'on autopsie, étalée tout du long au regard de ces trois hommes.
P. 437 6_115; 112; 116v Et elle le regarda. Quel regard ! Il était plein de provocations. Il vous sollicitait, vous poussait. Une hardiesse infernale s'irradiait de ses prunelles enflammées.
P. 439 6_114v; 121v; Me Homais était extrêmement friande de ces petits pains en forme de turban, que l'on mange, dans les carêmes, avec du beurre salé, dernier échantillon des nourritures gothiques dont nos robustes aïeux aux larges estomacs se régalaient.
P. 442 6_133; 134 Ses petits yeux ternis comme des verres dépolis avaient en clignottant quelque chose de faible et de bestial qui vous répugnait.
P. 450 6_177 D'ailleurs quand on bande on n'y regarde pas de si près.
P. 451 6_198v Tu appartiens bien à l'ignoble race des bourgeois qui vous / nous écrasent.
P. 459 6_215; 218; 219; 220; 221; 259v; 263v; 250v; def_459; cop_450 Il eût touché à la sainteté si la finesse de son regard ne vous désarticulait tout mensonge à travers les allégations et les pudeurs.
P. 459 6_259v; 263v Si l'on juge de la valeur d'un homme par la quantité d'imbéciles qui l'imitent celui là devait en avoir une extraordinaire.
P. 460 6_225; 254v; 226; 227; 228; 232 Et ce même homme que l'on avait vu dans cette pharmacie lors du pied bot, arrogant et verbeux, était fort taciturne. Il mangeait la tête basse.
P. 461 6_225; 232; 232v; 233v; 254v; 251v; 227; 228; 231; def_461 Homais se délectait, en son orgueil d'amphytrion/amphitryon et comme il y a toujours dans le malheur des autres, quelque chose qui nous en console.
P. 461 6_243v Une certaine association d'idées entre la soutane et le linceul qui fait que l'on exècre l'une, par épouvante de l'autre.
P. 462 6_225v Ses mains décharnés se promenaient lentement sur les draps [...] avec ces gestes doux et hideux que nous ferons tous.
P. 464 6_185v; 251; 253; Il y a toujours après la mort de quelqu'un, un reste de stupeur infinie qui se dégage, tant il est difficile de comprendre cette survenue du néant et de se résigner à croire. On se regarda quelques minutes sans rien dire, comme si l'on avait eu peur, en énonçant la vérité, de la rendre plus complète et plus irrévocable.
P. 464 6_248v Il regarda le prêtre qui les frottait doucement pour le dernier voyage où l'on ne marche pas.
P. 464 6_249; 250; 248v; def_464; cop_457 Elle se redressa comme un cadavre que l'on galvanise.
P. 466 6_256; 266v; 224v; Alors il se mit à discourir sur la fragilité de l'existence, la vanité de nos projets, le tort que nous avions de nous attacher à quelque chose puisqu'il fallait tôt ou tard nous en séparer.
P. 468 6_265; 266; 267; 268; def_468; cop_465 Le soir il vint des visites. On entrait dans la salle. Bovary se levait il vous serrait les mains sans pouvoir parler et l'on s'asseyait silencieusement au milieu de la compagnie.
P. 468 6_267 Vers le soir il vint des visites. Charles les reçut dans la salle. On entrait sans parler. Il vous embrassait pleurant et on s'asseyait. On était tous en rond le jarret sur le genou. Les doigts croisés soupirant. [...] On disait de ces niaiseries dont on était reconnaissant, tant on s'ennuyait.
On était silencieux car on n'avait rien à dire. On restait là par esprit de savoir-vivre. Quelques uns plus au fait du monde vous glissait à l'oreille.
P. 471 6_277; 278; 280v; 282v; def_471; cop_469 Puis ils mangèrent et trinquèrent, tout en ricanant un peu, sans savoir pourquoi, excités par cette gaieté vague qui vous prend après des séances de tristesse.
P. 472 6_283v; 290v Il déposa sur le front du cadavre, cet horrible baiser qui vous reste toujours aux lèvres, comme l'avant goût de la pourriture finale.
P. 474 6_288; 301v; 301; 304v; 300 Et leur voix s'en allait sur la campagne, montant et s'abaissant avec des ondulations, comme le vol d'un corbeau qui fuit devant vous.
P. 475 6_289; 294v; Toutes sortes de bruits joyeux arrivaient jusqu'à vous.
P. 475 6_302; 303v; def_475 Et le bois du cercueil, heurté par les cailloux, fit ce bruit formidable qui vous semble être le retentissement de l'éternité !
P. 475 cop_475 Et le bois du cercueil heurté par les cailloux, fit ce bruit formidable qui nous semble être le retentissement de l'éternité. [Ce nous est conservé dans l'édition finale.]
P. 479 pln_38; 6_315v Rien ne donne plus d'à plomb qu'un sacrifice fait pour vous.
P. 481 6_330v; 321 Ou bien le Journal vous annonçait qu'on était venu à son bureau réclamer. Les cabaretiers se plaignaient.
P. 483 6_325; 334v Il sentit cette image lui échapper de la pensée malgré les efforts qu'il faisait pour la ressaisir. Comme une poignée de sable fin qui vous coule entre les doigts plus on s'obstine à la serrer.
 
Dossier établi par Danielle Girard