Retour
Retour
 

Je suis professeure de français en collège et bientôt en retraite et aussi un peu impatiente de l'être... Non parce que je n'aimerais plus l'enseignement mais parce que je voudrais accorder plus de temps à la lecture, l'écriture, la recherche... toutes choses plus ou moins sacrifiées lorsqu'on veut cumuler famille et profession.
La tentation de pouvoir travailler sur des manuscrits a été si forte que j'y ai succombé prématurément, aussi ma contribution a-t-elle été fort modeste. J'ajoute que c'est très roboratif d'imaginer que se côtoient dans ce gigantesque chantier des amateurs modestes comme moi et des érudits ou tel ou tel doctorant.

Bien sûr j'aime Flaubert, ce que j'aime chez lui c'est son obsession de la perfection, ses innombrables retouches et repentirs.

    Marie-Josèphe Bousségui habite au Val Saint-Eloi (Haute-Saône).
Elle a participé à la transcription de la séquence 30 : Regrets de s'être mariée.