Retour
Retour
 

Pour ma thèse (soutenue en 1998), j’ai transcrit l’ensemble des manuscrits relatifs à la genèse d’un chapitre de Bouvard et Pécuchet. Il était donc très tentant d’aller voir, en amont, dans Madame Bovary, si les processus scripturaux identifiés dans le roman posthume était déjà à l’œuvre dans le roman inaugural. Le temps m’a manqué jusqu’ici pour effectuer la comparaison avec la précision requise. Mais la transcription de ces cinq séquences de Madame Bovary est une pierre d’attente qui trouvera un jour sa place dans les divers travaux que je consacre à Flaubert.

Chargée de recherche au CNRS et affectée à l’équipe xixe siècle de l’UMR LIRE (Littérature, idéologies, représentations) à Lyon, je travaille en effet – et entre autres ! – à différents chantiers flaubertiens. Outre ma modeste participation à la transcription et à l’édition en ligne des manuscrits de Madame Bovary (sous la responsabilité scientifique du Centre Flaubert de l’université de Rouen), je collabore à la base de données centralisant l’ensemble des lectures de Flaubert, à laquelle travaille l’équipe Flaubert de l’Item. Enfin, j’ai personnellement élaboré un projet d’édition électronique qui verra, je l’espère, bientôt le jour : il concerne les dossiers documentaires de Bouvard et Pécuchet, qui sont conservés, comme les manuscrits de Madame Bovary, à la bibliothèque municipale de Rouen.

Stéphanie Dord-Crouslé habite à Lyon (Rhône).
Elle a transcrit les séquences 5 - 133 - 134 - 135 - 136 : Études de médecine - Embarras financiers de Charles - Crise religieuse d'Emma - Le jouet des enfants de Homais.