Retour
Retour
 

Professeur de Lettres Modernes, 57 ans. J'ai approfondi le roman de Flaubert pour le concours de 1973… Outre la bibliographie conseillée en ce temps-là, j'ai lu un ouvrage peu apprécié des spécialistes : L'idiot de la famille. J’ai hurlé de rire, à cette époque, quand je suis passé à côté d'un cinéma spécialisé dans les films "X" où l'on donnait Les folles nuits de la Bovary. Je me suis abstenu d'entrer parce que Gustave, dans sa Correspondance, avait interdit toute illustration de son œuvre.

La classe de Seconde 9 a collaboré à ce projet très instructif dans le cadre d'un des Objets d'étude, le Travail de l'écriture ; ils avaient auparavant étudié Madame Bovary dans le cadre d'un autre Objet d'étude : Un mouvement littéraire du XIXe ou du XXe siècle. Ils avaient choisi un passage dont l'intitulé a su les séduire, et leur approche des brouillons leur a permis de mieux apprécier les différentes tentatives de Flaubert pour atteindre son style si original.

Georges Hoen habite à Taintrux (Vosges).
Il a transcrit la séquence 101 : Vers la "baisade", avec une classe du lycée Jules-Ferry à Saint-Dié.