Retour
Retour
 

Étudiant en sciences du langage à l'Université de Nantes, c'est par le biais de Libé que j'ai eu vent de cette entreprise. Ce qui m'a a priori attiré – et de fait j'ai été comblé – c'est le contact charnel avec l'oeuvre que représente un travail sur manuscrit. 
J'avais lu Madame Bovary au lycée, et la relecture que j'en ai fait parallèlement à la transcription a bien évidemment été parasitée (l'emploi est ici positif) par cette connaissance intime (au sens physique) que j'ai désormais de l'oeuvre (connaissance limitée). 
Une très bonne expérience donc, même si je confesse une certaine lassitude parfois devant des brouillons très brouillons...

Samuel Le Goff habite à Nantes (Loire-Atlantique).
Il a transcrit la séquence 140 : Retrouvailles avec Léon.