Retour
Retour
 

Je suis professeur depuis 26 ans, j’ai 50 ans et l’œuvre de Flaubert a toujours été pour moi un sujet de fascination. Accéder à ses manuscrits, c’est accéder à une forme d’intimité qui me bouleverse. Aussi, n’ai-je pas hésité à partager avec ma classe de seconde cette expérience de transcription, sans mesurer d’ailleurs la difficulté de transmettre aux élèves mon enthousiasme. Mais finalement, ils  ont accroché et touché du doigt le travail de l’écrivain, la passion que Flaubert mettait à l’élaboration de son style.

Aujourd’hui sont oubliées les heures passées devant l’écran et ne reste que l’espoir que les jeunes ne regarderont plus une page de littérature du même œil indifférent et ennuyé …

Merci de nous avoir proposé cette collaboration, les élèves et moi en sommes très fiers !  

Dominique Leseul-Picard habite à Mulhouse (Haut-Rhin).
Elle a transcrit la séquence 132 : Maladie d'Emma, avec une classe du lycée Jean-Jacques-Henner d'Altkirch.