Retour
Retour
 
Nous sommes la 2°1 du Lycée des Iles sous le Vent, situé à Uturoa, sur Raiatea, l’Ile sacrée, qui se trouve en Polynésie Française, dans l’archipel de la Société, comme Bora Bora.

La classe se compose de 22 filles et 8 garçons, entre 14 et 16 ans, provenant de toutes les îles alentours : Bora Bora, Tahaa et Maupiti. Aussi y a-t-il une grande diversité de culture et d’origines dans notre classe. On y trouve, en effet, des Polynésiens bien sûr, mais aussi des demis (métisses), des popaas (métropolitains), des chinois, des élèves d’origine allemande, suisse, malgache… Cette diversité nous apprend à être tolérants et nous donne envie de connaître d’autres cultures.
Malgré ces différences, nous sommes tous solidaires et soudés ; l’ambiance de classe est donc agréable. Nous sommes à dominante scientifique car la majorité d’entre nous souhaite entrer en 1°S. Cela ne nous a pas empêchés de nous intéresser à l’étude du travail de l’écrivain grâce aux manuscrits de Flaubert.
Après nous avoir demandé notre avis, notre professeur de français, Mme Martal, nous a distribué les brouillons que nous avons transcrits sur papier chez nous. Après correction, nous avons effectué des observations écrites, puis nous avons saisi l’ensemble sur l’ordinateur.. C’était un travail assez long, qui nous a demandé beaucoup de patience et de courage ; nous nous sommes arraché les cheveux devant les ratures, l’écriture illisible, les abréviations incompréhensibles, les multiples fautes d’orthographe… Mais en fin de compte cela nous a intéressés et appris à travailler en groupe.
C’était une bonne expérience qui nous a apporté de la rigueur, de la précision et une nouvelle vision du travail de l’écrivain. Nous pouvons ainsi montrer au monde entier, par l’intermédiaire d’internet, que les élèves des Iles sous le Vent sont capables de produire un travail sérieux et de qualité !

Le lycée des Îles-sous-le-Vent est situé dans l'île de Raiatea (Polynésie Française).
La classe de 2e1 a transcrit la séquence 63 : Baptême de Berthe 
avec son professeur, Élisabeth Martal.