Retour
Retour
 
Ma rencontre avec ce projet a eu lieu lors d'un cours de Master sur la transcription.
Immédiatement, j'ai trouvé ce projet intéressant et innovant et étant une accro des nouvelles technologies, j'ai eu envie d'apporter ma petite contribution à ce projet titanesque.
Pratiquer la transcription des manuscrits de Flaubert m'a permis de découvrir un auteur que, finalement, je connaissais trop peu et ne m'a donné que plus envie de me plonger dans les méandres de Madame Bovary, livre que je n'ai jamais lu...

Élise Petter habite à Caen.
Elle a transcrit la séquence 165B : La tristesse des lendemains.