Retour
Retour
 

Je suis professeure de Lettres depuis une dizaine d'années, née à Rouen.
Madame Bovary est sans doute le roman que je relis le plus régulièrement. Depuis quelques années je collectionne même ses réécritures – j'ai d'ailleurs un faible pour la Gemma Bovery de Posy Simmonds.

Participer à ce projet de transcription fut donc pour moi une évidence et m'a permis de relire de manière inédite ce roman. Durant ce travail assez minutieux mais jamais lassant, lorsqu'un mot biffé résistait au déchiffrement ou que je peinais sur un passage surchargé dans lequel Flaubert avait raturé trois fois le même mot avant de l'élire finalement, j'ai cru presque comprendre l'écrivain se plaignant à Louise Colet de cette "chienne de chose que la prose !"

Caroline Planchon habite à Rouen (Seine-Maritime).
Elle a transcrit la séquence 17 : La noce.