Retour
Retour
 

J’ai découvert Flaubert à 15 ans.
S’est ouverte une terra incognita absolument fascinante : l’humanité tout entière pouvait se trouver dans certains livres ; j’ai compris aussi qu’au-delà du fameux « Lisez pour vivre » il fallait peut-être entendre « Écrivez pour vivre ».
Un écrivain n’est pas un romancier.
Madame Bovary, Bouvard et Pécuchet : de la bêtise comme oeuvre d’art ! Comment était-il possible d’écrire sur le vide de l’existence, ce vide inscrit entre les deux chandeliers absurdement symétriques et contemplés par Emma ?
Au-delà de la bêtise, la mélancolie.
Et puis la découverte de la correspondance.
Mais surtout cette écriture toujours questionnée, remise en cause.
Enfin, les carnets de travail, le corpus flaubertium, remarquables travaux qui donnaient accès au mystère même de la création littéraire.

J’ai aujourd’hui 50 ans ; je suis professeur de lettres et Flaubert m'accompagne toujours, je le relis avec émerveillement, le découvrant sans cesse, faisant un voyage à Croisset, regardant avec envie (parfois je craque !) une édition originale de L’Éducation sentimentale chez un libraire de Rouen ; bref ! toutes les marques d'une absolue admiration pour l'écrivain et son exigence impitoyable.
 
Comment dès lors ne pas participer à ce travail de transcription génétique, d’autant que la possibilité que tout un chacun puisse en bénéficier est une très belle idée.
J'ajoute ces quelques lignes alors que s'achève bientôt "ma" dernière transcription : savoir que je n'aurai plus à chercher, déchiffrer, m'agacer parfois devant les multiples ratures et surtout rester fascinée devant un tel travail d'écrivain, me désole déjà !
J'ose croire que ma jubilation sera partagée par les visiteurs de ce site.

Cécile Supiot habite à St-Jean-de-Boiseau (Loire-Atlantique).
Elle a transcrit les séquences 73 - 78 - 116 - 186 - 189 - 190 : Emma compare Léon à Charles - Calme apparent d'Emma - Préparatifs de l'amputation - Les huissiers font l'inventaire - Discours de Homais à l'aveugle - Démarche auprès du notaire Guillaumin.
Elle fait partie de l'équipe des lecteurs qui, depuis septembre 2006, revoient et corrigent les transcriptions, s'il y a lieu.