BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 108 / 19 novembre 2008

VENTES

Vente Piasa, Drouot, 20 novembre 2008, Thierry Bodin expert.
http://www.piasa.fr/cp/piasa/auction.php

http://www.bibliorare.com:80/cat-vent_drouot20-11-08.htm
Lot n° 460. Gustave Flaubert (1821-1880). Deux manuscrits autographes, De l’Espagne & de la révolution, et De la guerre d’Espagne en 1823 ; 4 pages et 3 pages et demie in-4. Estimation : 1.500/1.800 euros.

NOTES SUR L’ESPAGNE d’après la Revue française de mars et mai 1828.
«Pays inconnu et par Napoléon & par la restauration, erreur complète des deux côtés dans les craintes & dans les espérances. L’invasion de Napoléon a commencé la révolution. Au commencement du 19e siècle deux nations en Esp. - les habitants du littoral de la mer, & ceux des terres, les premiers en contact avec le reste de l’Europe, les seconds isolés - les montagnards se distinguaient de leurs voisins, s’en séparaient et les haïssaient. L’arrivée de N. arracha le peuple à ces montagnes, réveilla ses instincts guerriers endormis, l’arracha à ses habitudes de repos & de paresse, la paix survenue il ne revint point à sa vie de la veille et resta en armes en guerre. Il lui resta le besoin du mouvement et le désir d’une condition meilleure. Ferdinand VII ne songea point à tout cela, aussi le peuple des campagnes s’arma-t-il contre la Constitution»... Suit une analyse de la libération du pays par Napoléon, et des juntes qui s’y succédèrent...
«Les Cortès espagnols comptaient sur le parti libéral français et sur l’armée qu’on destinait à marcher contre eux, le ministère français se défia de l’armée et l’épura. Trois partis, les absolutistes au secours desquels allait l’armée française, les soldats de la foi, formés sous l’inspiration des moines, 2° les maçons parti modéré 3° les communards qui représentaient la vieille cause de l’indépendance populaire»... Réflexions sur l’attitude des militaires français, les combats en Catalogne, l’arbitraire de Ferdinand VII et le mouvement contre la Constitution. ...» qu’importait à l’habitant de la montagne son droit de vote. Il lui aurait fallu autre chose que ce que la constitution lui donnait - il s’offrit donc aux courtisans et aux prêtres comme un milieu propre à rétablir l’absolutisme»...
[D’après le fac-similé de la première page du manuscrit De l’Espagne…, l’écriture date des années 1840.]

(< Marlo Johnston)
Vente Sotheby’s, Londres, 26 novembre 2008
Lettre de Flaubert à Popelin, 11 février [1879], fac-similé partiel
[Corr., éd. Pléiade, t.V, p.528.]
http://www.bibliorare.com:80/cat-vent_drouot20-11-08.htm
Estimation : 1,500 - 2,000 GBP.
Description.
To Claude Popelin, about a recent accident in which he broke his leg, which proved to be more serious than at first thought, explaining that although the fracture of the fibula was minor, his foot looked like a pumpkin covered with red parchment ; he gives a generally upbeat report since the swelling has gone down and he has much enjoyed the solitude and opportunity to rest, expressing the hope that his friend will visit, although the hospitality he can offer is only modest, as he cannot come to Paris, and indeed it will be a good month before he can descend the stairs from his bedroom. ... L’accident a été plus sérieux qu’on ne l’a cru. La fracture du péroné n’était rien, mais il y avait dans l’articulation des désordres épouvantables. Mon pied ressemblait à une citrouille recouverte de parchemin rouge !...le sang s’est heureusement résorbé, & tout danger a disparu... J’ai suivi dans les journaux les événements de politique - & je n’ai entendu dire de bêtises par personne (vu ma solitude) donc, enviez-moi... 2 pages, 8vo (c.21 x 13.5cm.), written on 2 conjoint leaves, with deletions and corrections, [Croisset], 11 February [1879].

Vente passée
(< Éric Walbecq)
Vente Piasa, Drouot, 7 novembre 2008, E. Lhermitte expert
http://www.piasa.fr/cp/piasa/auction.php
237. Gustave Flaubert. L’Éducation sentimentale. Paris, Lévy, 1870. 2 volumes in-8, maroquin vert, chiffre L.L. couronné aux angles, dos à 5 nerfs avec le même chiffre frappé en pied, doublure de maroquin orange avec chiffre EEM couronné aux angles, tranches dorées (Thierry succ. de Petit-Simier). Estimation : 9.000/10.000 euros.
Édition originale.
Précieux exemplaire portant un envoi autographe signé : À mon ami E. Crepet / Gustave Flaubert.
Eugène Crepet, collaborateur de plusieurs revues, dont La Revue moderne, et auteur d’une anthologie des poètes français, entretint une correspondance avec Gustave Flaubert et l’aida dans ses recherches pour Salammbô à propos de la reproduction d’une simple mosaïque réellement punique (1857), ou de commentaires d’ouvrages de Hendrich sur Carthage (1860). Eugène Crepet est également à l’origine de l’édition des œuvres posthumes et de la correspondance de Baudelaire dans laquelle il donne une étude sur le poète.
Nous n’avons, malgré nos recherches, pu déterminer les chiffres qui ornent la reliure. Le chiffre LL frappé sur les plats et le dos est semblable à celui de la famille royale à l’exception de son centre qui renferme une grenade de guerre. Le chiffre EEM est la reproduction de celui de la Princesse Eugénie de Montijo à l’exception de la couronne qui diffère légèrement (Olivier - 2660 - fer 10).
De la bibliothèque Dennery (II, 1984, n°85).
Reliure reteintée.

238. Gustave Flaubert. Salammbô. - Trois contes. - La Tentation de saint Antoine.
Paris, Cyral, 1928-1930. 3 volumes in-8, demi-chagrin vert foncé et demi-maroquin brun à coins, dos à 3 nerfs ornés et mosaïqués, têtes dorées, couverture et dos, étuis (Saulnier). Estimation  ;: 120/150 euros.

Éditions illustrées de compositions en couleurs dans le texte de Suzanne-Raphaële Lagneau, Daniel-Girard et Pierre Rousseau, certaines à pleine page.
Exemplaires sur vélin.
Rousseurs à quelques feuillets du second ouvrage.

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrage

Philippe Hamon - Alexandrine Viboud, Dictionnaire thématique du roman de moeurs en France au XIXe siècle (1814-1914), nouvelle édition, Presses Sorbonne Nouvelle (PSN, 8 rue de la Sorbonne, 75231 Paris Cedex 05), deux volumes (A-I, 442 pages - J-Z, 410 pages).
Le présent Dictionnaire reprend, en l’augmentant considérablement et en l’élargissant à l’ensemble du XIXe siècle, une précédente édition (PSN 2003, 544 pages, un volume) qui ne couvrait que la seconde moitié du siècle (1850-1914). L’oeuvre de nombreux écrivains (P.de Kock, Balzac, Stendhal…) a donc été intégrée à cette nouvelle édition, et de très nombreuses notices ajoutées pour la seconde moitié du siècle par rapport à l’édition en un volume de 2003. Ce Dictionnaire, qui a fait déjà l’objet de plusieurs éditions, se présente désormais en deux volumes. La Préface réfléchit sur les deux notions évoquées par le titre, celle de «thème» (notion de théorie littéraire particulièrement difficile à construire) et celle de «roman de mœurs» (notion d’histoire littéraire non moins difficile à cerner, qui s’inaugure quelque part entre les romans de Marivaux, et les «Tableaux de Paris» de Restif, Mercier et de Jouy). Comme dans la première édition, les oeuvres complètes des grands romanciers et nouvellistes (Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant…) ont été traitées, analysées par thèmes, classées par ordre chronologique dans chaque entrée, et résumées, mais aussi celles des auteurs moins fréquentés par la critique et par l’édition (Céard, Lorrain, Bonnetain, Duranty, Rosny, Claretie, Margueritte, Ohnet, Malot...). Ainsi se constitue, de Balzac à Proust, et monnayée en ses thèmes de prédilection distribués dans les 324 entrées du Dictionnaire (de Abandon à Zoo : l’alcool, l’actrice, la Bohême, la promenade dans Paris, la Commune, l’argent, le boulevard, la prostitution, la conversation de salon, la soirée au théâtre, l’éducation, l’adultère, le travail, le mariage, la presse, le divorce, le bibelot, le repas, la machine, le bourgeois, l’artiste, la villégiature, le chemin de fer, etc.), toute la richesse et la complexité d’un des principaux courants de la littérature française au XIXe siècle attaché à décrire les rouages, les rituels, les étiquettes, les apparences et les réalités de la société contemporaine. Ce Dictionnaire est destiné aux enseignants, aux étudiants, et à un public large qu’intéressent l’histoire des idées et l’histoire culturelle du XIXe siècle et des débuts de la modernité.

Articles

Philippe Dufour, « Éloge de la dépersonnalisation », Poétique, n° 156, novembre 2008.
Philippe Dufour repère chez Flaubert une psychologie tout à fait nouvelle, psychologie de l'être sensitif, capable de saisir des états où le moi se dissout.

Tomoko Hashimoto, « Scénographie énonciative et thématique de l’hallucination : une lecture des Mémoires d’un fou de Gustave Flaubert », Études de langue et de littérature françaises, Université de Kyoto, 37-n° 39, 10 octobre 2008, p.37-45.

Liana Nissim, « Silences et cris d’Hérodias », dans Silences fin-de-siècle. Hommage à Jean de Palacio, sous la direction d’André Guyaux, PUPS, 2008, p. 251-261.

Alain Toumayan, « Violence and Civilization in Flaubert's Salammbô », Nineteenth Century French Studies, vol. 37, no 1-2 (automne-hiver 2008).
This essay argues that in Salammbô Flaubert marks a rigorous cultural distinction between the civilized Carthaginians and the barbarous mercenaries that is based on particular practices of violence specific to each one. In drawing this distinction, in maintaining an equivalency in the capacity of each for atrocity, excess, and depravity, and in conferring emblematic status to this conflict, Flaubert disallows any privileging of one cultural order over the other. In this way, Flaubert undermines the principles, tools, and strategies of historical analysis or understanding and figures the events of the story in such a way as to maintain their essential otherness and to situate them at the limits of our conceptual horizon.


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales