BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 111 / 18 mars 2009

ORHAN PAMUK

Orhan Pamuk, prix Nobel de Littérature 2006: «Monsieur Flaubert, c’est moi!»
Conférence donnée à l’Université de Rouen, le 17 mars 2009.
Texte intégral disponible en ligne
— en français: http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/pamuk_francais.php
— en turc: http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/pamuk_turc.pdf
— en anglais: http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/pamuk_anglais.php

Les comparaisons dans les brouillons de Madame Bovary

Message de Danielle Girard
Nous sommes heureux de vous annoncer la fin d'un grand chantier conçu pour l'étude de Madame Bovary: le recensement des comparaisons.
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/comparaisons/index.html
Il s'agit d'une base de données permettant d'accéder aux 1350 comparaisons contenues dans les brouillons (dont un millier a disparu).
Cette base a été faite dans l'esprit de l'Atelier Bovary: proposer des outils pour les travaux des chercheurs.

Nous vous rappelons les principales sections de l'Atelier Bovary
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/atelier.php

Accès au texte du roman, au classement génétique des brouillons et aux transcriptions
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/roman_final/bov-a.html

Moteur de recherche des mots dans leur contexte
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/index_des_mots.php?corpus=bovary

Index des noms propres
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/noms_propres/index.html

Relevé des notes de régie de l'auteur
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/noms_propres/notes_regie.htm

Relevé des pronoms, etc. qui révèlent la présence d'un narrateur
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/noms_propres/vous_nous.htm

Petit lexique des normandismes
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/noms_propres/normandismes.htm

Cartographie des lieux cités dans les brouillons
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/cartes/carto_bovary.html

Visite de la cathédrale
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier/cathedrale/accueil.htm

VENTES

Vente Piasa, Drouot, 23-24 mars 2009, Thierry Bodin expert
http://www.piasa.fr
146. Gustave Flaubert (1821-1880). L.A.S., Lundi [9 août 1869], à Philippe Leparfait; 3 pages in-8. 1.000/1.200 euros.
À propos des oeuvres de Louis Bouilhet, décédé 3 semaines plus tôt, notamment de sa pièce Mademoiselle Aïssé (qui sera créée en janvier 1872). Il a vu les directeurs de l'Odéon: «Ils m'ont paru fort désappointés lorsque je leur ai fait voir le second acte - ils se figuraient, les imbécilles que notre pauvre Bouilhet avait pu terminer les corrections convenues & refaire un acte entier du 12 juin, jour de sa dernière lecture au 18 juillet jour de sa mort». Il compte sur Leparfait pour mettre au point cet acte, d'après les notes et corrections de Bouilhet. «S'ils ne veulent pas jouer Aïssé ou qu'on me donne des acteurs insuffisants, ce qui est très possible, nous la publierons en volume ou dans un journal. Quant au volume de vers Lévy qui prétend ne pas gagner d'argent avec les vers imprimera le volume pour rien. - Mais c'est tout. [...] Bref le succès matériel des oeuvres posthumes de notre pauvre vieux me paraît très problématique. Tu sais que les absents ont tort & que les morts sont vite oubliés» ... Il demande des nouvelles de la souscription, et invite à consulter leurs amis d'Osmoy, Guérard et Caudron sur ce qu'il a à faire. «En as-tu fini avec Mesdemoiselles Bouilhet? Si elles t'embêtent, envoie-les faire foutre carrément. Ce sont des misérables à ne pas ménager. Quand je pense à l'homme de génie, à l'homme excellent, au coeur d'or qu'elles ont fait souffrir, la colère m'étouffe et je voudrais pouvoir les injurier en face. - Ce que je ne manquerai pas de faire quand j'écrirai sa biographie laquelle sera insérée dans le Moniteur de Dalloz»...

147. Gustave Flaubert. P.A.S.; demi-page in-8 (traces d'encadrement). 350/400 euros.
«À mon très cher Georges Pouchet Gve Flaubert (en souvenir de Concarneau)». [Le naturaliste Georges Pouchet (1833-1894) fut directeur du Muséum d'Histoire naturelle de Rouen, et professeur d'anatomie comparée au Muséum de Paris. Pendant la rédaction de Bouvard et Pécuchet, en septembre 1875, Flaubert vint le rejoindre à Concarneau, où il rédigea La Légende de saint Julien l'Hospitalier. On peut penser que cette page est le feuillet de dédicace en tête des Trois Contes.]

148. [Gustave Flaubert]. 4 lettres ou pièces, dont 2 L.S. du Procureur général impérial Marius Vaïsse, Paris 1856-1857; 6 pages in-fol. à en-tête Ministère de l'Intérieur ou Parquet de la Cour Impériale de Paris. 500/600 euros.

Au sujet du procès de Madame Bovary. 4 décembre 1856, envoi au procureur d'un exemplaire de la Revue de Paris comportant un fragment de Madame Bovary, dont des passages «paraissent constituer le délit d'outrage à la morale publique»... 24 décembre. Vaïsse y trouve des délits d'outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs, et d'outrage à la morale religieuse: «C'est une oeuvre cynique et qui appelle une répression sévère»; des poursuites seront dirigées contre Laurent-Pichat, gérant de la revue, l'imprimeur Pillet, et l'auteur Flaubert... 23 avril 1857. Madame Bovary a été communiqué au Procureur. «L'auteur paraît avoir rétabli dans cette édition les passages qui ne se trouvent pas dans la publication faite par la Revue de Paris, à cause de leur crudité»... 14 mai 1857.
Après avoir marqué dans le roman les passages qui ne figuraient pas dans la Revue de Paris, le Procureur estime qu'il n'y a pas lieu de ressaisir les tribunaux après le jugement d'acquittement; mais il s'étonne de lire dans Le Moniteur un long article de Sainte-Beuve qui «fait au roman de M. Gustave Flaubert l'honneur d'une appréciation littéraire dont ne me semble guère digne un ouvrage où les règles du bon goût ne sont pas moins méconnues que les lois de la morale»...

149. [Gustave Flaubert]. Gustave Toudouze (1847-1904). L.A.S., Paris 4 décembre 1883, [à Caroline Commanville]; 1 page in-4 (lég. fente). 70/80 euros.
Il lui envoie «les quelques lettres que je possède, de votre oncle notre si regretté Maître, Gustave Flaubert. [...] je me présenterai pour les reprendre, dès que vous n'en aurez plus besoin»...

VIENT DE PARAÎTRE

Éditions

Flaubert, Écrire « Madame Bovary », lettres, pages manuscrites, essais, Folioplus classiques, 2009.
http://www.folio-lesite.fr/Folio/livre.action?codeProd=A36504

Ouvrages

Julian Barnes, Rien à craindre, traduction de Jean-Pierre Aoustin, Mercure de France, 2009.
Compte rendu par Vanessa Guignery:
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/crendus.php#barnes_rien_a_craindre

Alain Ferry, Mémoire d’un fou d’Emma, roman, Seuil, coll. «Fiction & Cie», 2009.
Présentation de l’éditeur:
Un livre sur l’amour mais aussi sur la passion de la littérature et l’attrait de la fiction.
Avec sa femme Éva, le narrateur de ce roman d’amour fou croyait faire un couple indissoluble. Un jour elle le quitte. Il sait seulement qu’elle s’est jointe à un capitaine de marine. Au lieu de noyer son chagrin dans l’alcool, il trouve un consolant paradis artificiel dans la relecture de Madame Bovary.
Relisant le chef-d’oeuvre de Flaubert, dont il consulte simultanément les prodigieux avant-textes, cet homme revoit le film de son histoire avec Éva. Composée de souvenirs ardents, de fantasmes, de références et de regrets, poinçonnée aussi par l’aveu d’un parti pris qui pourrait avoir causé le départ d’Éva, sa remémoration se nourrit et s’enivre d’une célébration enflammée de la «petite femme» de Flaubert. Avocat commis d’office, il est comme épris de sa cliente, dont il blasonne le corps tout entier et ausculte l’âme énigmatique.
Ce Mémoire d’un fou d’Emma confirme l’idée – chère à Thomas Mann – que souvent la vie des hommes, simples ou illustres, est régie par l’imitation et «s’exprime en citations». Mais il est essentiellement un acte d’amitié pour les bons livres, pour le cinéma, et pour l’idée que l’amour, s’il s’inscrit en lettres de noblesse, ne s’oblitère pas, même quand sa page est tournée.

Geneviève Sicotte, Le Festin lu. Le repas chez Flaubert, Zola et Huysmans, Liber, coll. «Petite collection», 12/01/2009, 325 p.
Chap. sur «Flaubert, l'enchantement et la pourriture»
http://www.fabula.org/actualites/article28919.php

Ouvrages collectifs

Madame Bovary et les savoirs, édité par Pierre-Louis Rey et Gisèle Séginger, Presses Sorbonne Nouvelle, 2009.
Partiellement en ligne sur le Comptoir des presses d'universités
http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100377160&fa=googlebookview&id=ISBN:2878544463&gid=JphkCh4b14gC

Présentation de l’éditeur:
Roman de l'échec de la médecine et de ses praticiens, Madame Bovary fut composée à une époque où Flaubert élaborait vis-à-vis de la science (ou, de façon plus diffuse, des savoirs) un rapport qui guiderait désormais sa réflexion et son oeuvre romanesque. Les articles réunis ici explorent les modalités de ce rapport sur différents plans: la genèse, la poétique du roman, les représentations de la fiction. Sont envisagés aussi bien les savoirs représentés dans le texte que les savoirs du texte lui-même. Centré sur l'étude de Madame Bovary et de ses avant-textes, le volume aborde également le rôle des oeuvres qui ont précédé le chef-d'oeuvre de Flaubert, les impératifs génériques qui ont conditionné son traitement des savoirs et la façon dont ceux-ci ont influencé sa réception.

Sommaire
Gisèle Séginger – Introduction

Modalités du transfert des savoirs
Yvan Leclerc – Les notes de régie dans les manuscrits de Madame Bovary. Flaubert et le
savoir du roman
Éric Le Calvez – Mise en texte de l'opération
Jean-Marie Privat – Le voisinage d'Emma
Guillaume Drouet – Du foetus au changelin: ethnocritique de Berthe
Bruna Donatelli – La topographie des savoirs dans Madame Bovary
Sylvie Triaire – Vanités flaubertiennes: le savoir de la mort
Kazuhiro MatsuzawaMadame Bovary et Tocqueville. Une lecture politique et philosophique
Gisèle Séginger – Faire parler les silences de l'histoire

Le savoir des personnages et les savoirs du texte
Marshall C. OldsMadame Bovary et l'étude de moeurs
Christèle Couleau – Illusions perdues: faire l’expérience du savoir, de Balzac à Flaubert
Pierre-Louis Rey – Questions de savoir-vivre
Stéphane Chaudier – «Messaline a raison contre Juvénal» ou le savoir d'Emma Bovary.
Stéphanie Dord-Crouslé – Les deux bibliothèques religieuses de Madame Bovary
Anne GreenMadame Bovary et les savoirs de l’Exposition
Henri Mitterand – La présence entêtée des signes: à propos de Madame Bovary

Les savoirs en question
Jacqueline Ernst – Le corps à l’épreuve des savoirs dans Madame Bovary
Norioki Sugaya – Le vitalisme dans Madame Bovary
Mitsumasa Wada – Magnétisme et phrénologie dans Madame Bovary
Kayoko Kashiwagi – Les vapeurs d’Emma Bovary et la médecine officielle de l’époque
Florence Vatan – Emma Bovary: parfaite hystérique ou «poète hystérique»?
Juliette Azoulai – Le savoir médical dans la scène des abricots
Göran Blix – Le Personnage et son milieu: réalisme et liberté dans Madame Bovary
Francis Lacoste – Savoir et pouvoir dans Madame Bovary
Boris Lyon-Caen – Le savoir «à l’étude». Épistémologie et esthétique de la réception
Éléonore ReverzyMadame Bovary, 1858: Fanny d’Ernest Feydeau. Savoirs de l’écriture
Bertrand Marquer – Emma à la Salpêtrière: «moralités de l’arsenic»
Annick BouillaguetÀ la recherche du temps perdu miroir de Madame Bovary ou la récapitulation par Proust des savoirs de Flaubert
Kevin Newmark – L’horizon du savoir: Emma Bovary comme modèle esthétique de la réception chez H. R. Jauss

Pierre-Louis Rey – Conclusion

Balzac, Flaubert. La genèse de l’oeuvre et la question de l’interprétation
Global COE Program
International Conference Series No.2
Proceedings of the Second International Conference, the 14, 15, 16 December 2007, Nagoya

Table des matières

Shoichi Sato, «Discours d’ouverture»
Kazuhiro Matsuzawa, «Préface: une réflexion critique sur la génétique et l’herméneutique»
Éric Bordas, «La génétique est-elle une herméneutique?»
Philippe Dufour, «Le roman démocratique et la rencontre de l’humain»
Takayuki Kamada, «Le dynamisme circulaire dans la genèse de l’oeuvre balzacienne. Autour de César Birotteau»
Stéphane Vachon, «Perspectives en génétique balzacienne»
Kyoko Murata, «Quelques réflexions sur le titre de La Rabouilleuse de Balzac»
Hajime Sawada, «De Wann-Chlore au Lys dans la vallée. Les personnages et paysages en perpétuel devenir»
Gisèle Séginger, «Flaubert, lecteur de Balzac: L’Éducation sentimentale ou la réinvention du roman»
Éric Le Calvez, «Contre l’herméneutique: le cas Bovary»
Hisaki Sawasaki, «Les «soleils noirs» de Flaubert – de l’expérience à l’oeuvre»
Yukiko Arahara, «Des mots et des fossiles – La géologie dans Bouvard et Pécuchet»
Mitsumasa Wada, «Comment interpréter l’ambiguïté épistémologique dans Bouvard et Pécuchet de Flaubert»
Norioki Sugaya, «Flaubert et le roman démocrate»
Miwa Kurokawa, «La Progression de l’épisode du père Colmiche dans Un coeur simple»
Kazuhiro Matsuzawa: «La génétique et l’herméneutique. Le cas du début de L’Éducation sentimentale: «Enfin le navire partit»
Bio-bibliographie des auteurs

Articles

Chiara Pasetti, «Gustave Flaubert giovane. Un'analisi e un punto di vista sul primo racconto originale dell'autore di Emma Bovary», en ligne:
http://www.filosofia.unimi.it/itinera/mat/saggi/?ssectitle=Saggi&authorid=pasettic&docid=flaubert&format=html

(< Gilles Cléroux)
Thierry Santurenne, «Madame Bovary (Gustave Flaubert): le reflet adultéré» dans L'opéra des romanciers: l'art lyrique dans la nouvelle et le roman français (1850-1914), L'Harmattan, 2007, p. 292-299. (Seconde partie: Mimésis lyrique et anthropologie romanesque, chapitre I, Ébrécher le réel.)

(< Jean-Claude Jørgensen)
François Taillandier, «À la manière de Gustave Flaubert. Bouvard et Pécuchet dans la crise financière», Le Magazine littéraire, n°484, mars 2009, p.102.

SUR LA TOILE

( < Louis Watt-Owen)
Flaubert est sur Facebook
http://www.facebook.com/people/Gustave-Flaubert/1482166093



Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales