BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 124 / 8 septembre 2010

NOTES INÉDITES DE FLAUBERT

Notes inédites sur Montaigne (vers 1838-1840)
Fac-similé de deux pages, communiquées par Timothy Chesters:
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/montaigne_notes.php

Jean Reynaud, Philosophie religieuse. Terre et ciel, Paris, Furne, 1854.
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/reynaud.pdf
Harvard College Library, Ams N350b. Transcription de Stéphanie Dord-Crouslé, 2010.
Flaubert possédait le livre de Reynaud dans sa bibliothèque, d'après l'inventaire Bidault. Il l'a lu peu après sa publication (voir la lettre à Marie-Sophie Leroyer de Chantepie du 12 décembre 1857, Bibl. de la Pléiade, t.II, p.785). Ces notes inédites doivent dater de cette époque. Elles ont figuré dans la vente d'Antibes, 28-30 avril 1931, lot 95. D'autres notes sur le même ouvrage se trouvent dans les dossiers de Bouvard et Pécuchet (BM de Rouen, ms. g 226-6, f°318).

AGENDA

Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, Rouen
Programme des animations de septembre 2010:
http://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/museeFlaubert_sept2010.pdf

Samedi 11 septembre 2010, Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, Rouen, 15h30.
Conférence de Chiara Pasetti, doctorante, Universités de Rouen et Roma III:
«Maladie, hallucinations et création littéraire chez Gustave Flaubert»
http://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/pasetti_rouen2010.pdf

Samedi 2 octobre 2010, Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, Rouen, 15h30.
Conférence de Philippe Dufour, Université de Tours:
«L'instant indifférent» [sur l'écriture de la sensation dans les oeuvres de jeunesse].

VIENT DE PARAÎTRE

Traduction

Madame Bovary - moravuri de provincie, traduction en roumain par Florica Courriol, Bucarest, éditions Art, 2010.

Ouvrages

Niklas Bender, La Lutte des paradigmes. La littérature entre histoire, biologie et médecine (Flaubert, Zola, Fontane), Amsterdam/New York, Rodopi, coll. «Faux Titre», 2010.
http://www.rodopi.nl/senj.asp?BookId=FAUX+351
Présentation de l’éditeur:
En partant du débat actuel qui met en opposition sciences naturelles et sciences humaines et sociales, cette étude s’intéresse à une lutte des paradigmes tout à fait comparables de la fin du XIXe siècle, afin d’analyser, pour la première fois, l’affrontement entre le paradigme historique et le paradigme bio-médical. Deux modèles de la vie humaine y sont en jeu: une vision culturaliste, qui souligne les transformations historiques de l’homme, ses possibilités, ses progrès; et une vision naturaliste, qui analyse les déterminismes d’une nature humaine constante. Les deux paradigmes ont, à cette époque, une importance primordiale pour la littérature, car ils influencent la description des personnages, voire la structure fondamentale des mondes romanesques. Pour rendre compte de cette confrontation, six romans représentatifs sont sollicités, qui permettent de surcroît de comparer les littératures française et allemande de l’époque: Salammbô et L’Éducation sentimentale de Flaubert; Nana et Germinal de Zola; Effi Briest et Irrungen, Wirrungen de Fontane. L’étude s’intéresse avant tout aux sources historiques, médicales et biologiques de ces textes, pour montrer comment le savoir est intégré dans l’oeuvre. Elle s’enrichit de perspectives historiques (Michelet, Burckhardt) et philosophiques (Nietzsche).
Depuis 2005, Niklas Bender est enseignant-chercheur en Littérature française et en Littérature comparée à l’université de Tübingen (Allemagne). Ses travaux portent principalement sur la littérature européenne des XIXe et XXe siècles, sur les rapports entre littérature et savoir, et sur les questions de philosophie et d’esthétique. Actuellement, il s’intéresse aussi de près à la littérature française de la Renaissance et aux rapports entre le tragique et le comique dans la littérature moderne. Niklas Bender est par ailleurs critique littéraire pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung.
[Table des matières. Flaubert: De l’histoire à l’anthropologie. I. Salammbô. Le roman à l’antique: perspectivisme et mythologie. Les personnages et leurs sources médicales. Salammbô et l’histoire: sources et conceptions. Résumé, comparaisons, conclusions. II. L’Éducation sentimentale. Digression: Le paradigme biologique et médical chez Burckhardt et Nietzsche.]

(< Norioki Sugaya)
Pietro Citati, Le Mal absolu. Au coeur du roman du dix-neuvième siècle, traduit de l'italien par Brigitte Perol, Gallimard, «L'Arpenteur», 2009 (éd. originale 2000). Quatrième partie: «De Flaubert à Tolstoï».

(< Gilles Cléroux)
Véronique Dufief-Sanchez, Philosophie du roman personnel: de Chateaubriand à Fromentin: 1802-1863, Genève, Droz, coll. «Histoire des idées et critique littéraire», 2010.
Présentation de l’éditeur:
Se basant sur un corpus d'une quinzaine de romans autobiographiques, l'auteure montre l'émergence du genre, la réitération du procédé par des épigones, parmi lesquels Custine ou Du Camp (Mémoires d'un suicidé), et la floraison du genre sous la plume d'auteurs aptes à concevoir de véritables romans de l'écrivain, Musset avec la Confession d'un enfant du siècle, Flaubert avec Les Mémoires d'un fou et Novembre.
Chapitre IX: Mémoires d'un suicidé, «amer savoir» du voyage (p.239-252); chapitre XII, Les Mémoires d'un fou, «mystères de l'âme vierge» (p.295-310); chapitre XIII, Novembre, «une fureur de pythonisse» (p.311-331).

Articles

Joseph Jurt, «Frühgeschichte der Intermedialität: Flaubert» [L'intermédialité à ses débuts: Flaubert], dans Ute Degner, Norbert Christian Wolf (ed.), Der neue Wettstreit der Künste. Legitimation und Dominanz im Zeichen der Intermedialität [La nouvelle rivalité des arts. Légitimation et domination sous le signe de l'intermédialité], Bielefeld, Éditions transcript, 2010, p.19-40.

«La jeunesse de Gustave Flaubert à l’hôpital Hôtel-Dieu de Rouen, et la mort du père le docteur Cléophas» (anonyme), Rouen lecture. Normandie, n°126, septembre-octobre 2010, p.10-12.
Reproduction de la nécrologie que le Journal de Rouen a publiée le 16 janvier 1846, après la mort d’Achille Cléophas Flaubert: «On peut le dire sans exagération, sa mort est un deuil public.»

SUR LA TOILE

(< Stéphanie Dord-Crouslé)
Salammbô de Gustave Flaubert
Entretiens de Marie-Laure Prévost, responsable de la section moderne, département des manuscrits, BnF, Michel Amandry, directeur du département des Monnaies, médailles et antiques, BnF, et Pierre Vidal, historien.
Site de l’Institut national du patrimoine, Trésors du patrimoine écrit.
http://www.inp.fr/index.php/fr/mediatheque_numerique/les_films_et_entretiens/tresors_du_patrimoine_ecrit/salammbo_de_gustave_flaubert

(< Louis Watt-Owen)
Résumé de Madame Bovary par le tchatcheur Kamel Toe, «Revue littéraire» en vidéo:
http://panteros.biz/kamel-toe-la-revue-litteraire-emma-bovary-de-gustave-flaubert-6

Louis Watt-Owen a mis en ligne sur son site La Main du singe deux vidéos concernant Bouvard et Pécuchet:
http://lamaindesinge.blogspot.com/
La première, «Rue Gustave Flaubert», est un extrait de Calmos (1976), film de Bertrand Blier avec Marielle, Rochefort et Piéplu; la seconde de Bouvard et Pécuchet (1990), téléfilm de Jean-Daniel Verhaegue, avec Carmet et Marielle.

(< Benoît Mélançon)
Le site Flavorwire, sous la signature de Stephanie Hlywak, propose une galerie des «10 Classic Stories of Suburban Ennui». Le dixième de ces classiques de l'ennui banlieusard? Madame Bovary! Pourquoi? «Though neither American (it takes places northern France) nor exactly suburban (back then, they were called the provinces), Madame Bovary’s titular protagonist is the precursor for many of the listless female heroines who populate post-war American literature (and this list). Perhaps the first bored housewife, Madame Bovary is evoked in characters like Sarah of Little Children, who defends the character to a hostile book club. A century and a half later, Flaubert’s masterpiece still reverberates in modern fiction.»
http://flavorwire.com/113287/required-reading-10-classic-stories-of-suburban-ennui

FLAUBERT AU BAC

(< Danielle Girard)
Flaubert a fourni deux sujets de bac pour les séries L et les séries technologiques, en juin 2010:
http://www.site-magister.com/sujets21.htm

SITE DU CENTRE FLAUBERT

Madame Bovary en romans-photos
Après le roman-photo paru dans Nous Deux en 1973…
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/Bovary73/accueil.php

… Danielle Girard a mis en ligne, avec l’aimable autorisation du magazine, le roman-photo intégral paru dans Femmes d’aujourd’hui en 1979:
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/Bovary79/accueil.html
Ces deux documents, d’accès difficile, sont en particulier destinés aux enseignants qui travaillent sur les adaptations des oeuvres littéraires.

DIVERS

(< Jeanne Bem)
Article paru dans le Saarbrücker Zeitung du 7 août 2010: des clients de la pâtisserie Schubert ont commandé pour leur mariage le gâteau de mariage d'Emma:
http://www.saarbruecker-zeitung.de/sz-berichte/saarbruecken/Ein-romantischer-See-aus-Konfituere-mit-einer-Nussschale-als-Boot;art2806,3380384

(< Karine Abiven et de nombreux autres lecteurs de ce Bulletin!)
Madame Bovary dans Playboy (septembre 2010)
Article du Nouvel observateur:
http://bibliobs.nouvelobs.com/20100828/20972/madame-bovary-sexhibe-dans-playboy
Article du Monde:
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/08/30/madame-bovary-fait-la-une-de-playboy_1404477_3222.html
L’édition américaine de Playboy fait sa «une» sur Madame Bovary, «roman le plus scandaleux de tous les temps».
Le magazine publie un extrait (la scène de la «baisade») d’une nouvelle traduction de Madame Bovary, due à Lydia Davis, à paraître le 23 septembre chez Penguin Classics.

Flaubert et les Bohémiens
(< Danielle Girard)
Mediapart, dimanche 5 septembre 2010
Les manifestations du 4 septembre. Selon Oblomov, le président de la ligue des droits de l'homme de la Réunion a lu, samedi, sur la place des Droits de l'homme, à Saint-Denis, devant une assemblée d'une centaine de personnes venues pour le rassemblement citoyen, une lettre de Flaubert à George Sand: «Je me suis pâmé, il y a huit jours, devant un campement de Bohémiens qui s'étaient établis à Rouen. - Voilà la troisième fois que j'en vois. Et toujours avec un nouveau plaisir. L'admirable, c'est qu'ils excitaient la Haine des bourgeois, bien qu'inoffensifs comme des moutons. Je me suis fait très mal voir de la foule en leur donnant quelques sols. - Et j'ai entendu de jolis mots à la Prudhomme. Cette haine-là tient à quelque chose de très profond et de complexe. On la retrouve chez tous les gens d'ordre. C'est la haine que l’on porte au Bédouin, à l'Hérétique, au Philosophe, au solitaire, au poète. - Et il y a de la peur dans cette haine. Moi qui suis toujours pour les minorités, elle m'exaspère. […] Du jour où je ne serai plus indigné, je tomberai à plat, comme une poupée à qui on retire son bâton.» [Lettre à George Sand du 12 juin 1867, Corr., éd. Jean Bruneau, Bibliothèque de la Pléiade, t.III, p.653-654.]

(< David Michon)
Allusion à L’Éducation sentimentale dans le film de Hannelore Cayre, Commis d’office, 2009.
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/es_film_cayre.php

LECTURES

La troisième partie du dernier roman de Marie NDiaye, Trois femmes puissantes (Gallimard, 2009), peut se lire comme une réécriture d’Un coeur simple. Le rapport intertextuel est particulièrement évident à la dernière page:
«C’est moi, Khady Demba, songeait-elle encore à l’instant où son crâne heurta le sol et où, les yeux grands ouverts, elle voyait planer lentement par-dessus le grillage un oiseau aux longues ailes grises - c’est moi, Khady Demba, songea-t-elle dans l’éblouissement de cette révélation, sachant qu’elle était cet oiseau et que l’oiseau le savait» (p.316).

(< Benoît Mélançon)
Patrick Modiano, Un pedigree, Paris, Gallimard, 2005.
Collège Saint-Joseph de Thônes (Haute-Savoie): «Malheureusement, les lectures sont surveillées. En 1962, je serai renvoyé quelques jours pour avoir lu Le Blé en herbe. Grâce à mon professeur de français, l'abbé Accambray, j'obtiendrai la permission “spéciale” de lire Madame Bovary, interdit aux autres élèves. J'ai gardé l'exemplaire du livre où il est écrit: “Approuvé - Classe de seconde” avec la signature du chanoine Janin, le directeur du collège» (p.68).


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy, d'Olivier Leroy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales