BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 133 / 7 septembre 2011

AGENDA

Flaubert, les portraits de Maxime Adam-Tessier
14 septembre-18 novembre 2011
Hôtel de Ville de Rouen, galerie 1er étage
Vernissage: samedi 17 septembre 2011
https://nakala.fr/nakala/data/11280/2af1e13e

Programme complémentaire des manifestations organisées par la Ville de Rouen à l’occasion de cette exposition:
Présentation du fonds Flaubert pendant les Journées du Patrimoine
Conférence publique le samedi 8 octobre
Projection du film de Vincente Minnelli (1949) avec présentation le mardi 25 octobre
Visites autour de la vie et l’œuvre de Flaubert organisées par l’Office de Tourisme, mercredi 21 septembre
Voir le programme détaillé:
https://nakala.fr/nakala/data/11280/435ccf30

Musée Flaubert et d’histoire de la médecine
Programme pour les mois de septembre-novembre
https://nakala.fr/nakala/data/11280/9e37bf65

17 septembre-17 novembre 2011
Les créatures textiles de Rébecca Campeau
Sculptures textiles peintes représentant différents artistes, dont Flaubert.
https://nakala.fr/nakala/data/11280/f5deb966
https://nakala.fr/nakala/data/11280/6a411e46

17-18 septembre 2011, Journées du Patrimoine
Voyage à l’intérieur du corps: l’origine du monde.
Lecture par l’actrice Andréa Ferréol du récit de l’accouchement d’Emma dans Monsieur Bovary, roman d’Antoine Billot, 2007.

Journée Flaubert en Pays d’Auge.
Samedi 17 septembre 2011, Pont-L’Évêque, Trouville, Deauville. Journées du Patrimoine
Programme:
https://nakala.fr/nakala/data/11280/785a3ccb

Accès à la bibliothèque de Flaubert, conservée à Canteleu
La bibliothèque patrimoniale ayant appartenu à Flaubert sera exceptionnellement ouverte et présentée au public aux dates suivantes:
Dimanche 18 septembre, 15h: journées du patrimoine, tous les publics.
Mardi 27 septembre, 9h30: journalistes allemands.
Vendredi 7 octobre, 14h: étudiants de l’Université américaine de Paris travaillant autour de Bouvard et Pécuchet.
À ces deux dernières dates, quelques personnes supplémentaires peuvent se joindre aux groupes prévus. Il est nécessaire de prendre contact au préalable avec la Médiathèque de Canteleu, tél. 02 35 36 95 95.

Programme de l’Association des Amis de Flaubert et de Maupassant
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/fr/component/content/article/101.html
Samedi 17 septembre 2011, 14h30. Présentation dans le cadre des Journées du Patrimoine.
Samedi 22 octobre, 14h30. «Lire Flaubert», lecture en public d’extraits se rapportant au thème du colloque.
Samedi 19 novembre, 9h-18h. Colloque: «Les Flaubert et l’argent».
Hôtel des Sociétés Savantes
190 rue Beauvoisine
02 35 71 21 97

29 octobre-17 décembre 2011, Galerie EIGEN+ART, Berlin
Rémi Markowitsch, «Emma's Gift»
Vernissage: 29 octobre 2011
Galerie: http://www.eigen-art.com
Site de l’artiste: www.markowitsch.org
Page sur le site Flaubert, avec les images et les textes du catalogue en français:
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/mb_liquides_noirs.php

(< Atsuko Ogane)
Jusqu’au 25 septembre 2011, Paris, Bibliothèque-Musée de l'Opéra
Tragédiennes de l'Opéra (1875-1939)
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/anx_expositions/f.divas.html
http://lintermede.com/exposition-tragediennes-de-l-opera-1875-1939-palais-garnier-bnf.php
Objets, photos, tableaux et maquettes concernant Salomé (Geneviève Vix dans le rôle-titre de l’opéra de Strauss, 1926) et Salammbô (Rose Caron dans l’opéra de Reyer en 1892 et Lucienne Bréval en 1899).

Rappel d’événements passés
Que faire? Théâtre, de Jean-Charles Massera et Benoît Lambert
Mise en scène Benoît Lambert, du 8 au 30 juin, Théâtre de la Colline, Paris 20e.Tél.: 01-44-62-52-52. Tournée en 2012-2013.
Extrait de l’article d’Emmanuelle Bouchez:
«Entre-temps, devenus de vrais personnages de cabaret, ils se seront étripés, auront valsé à deux et chanté du Nina Hagen. Mais plus fort encore, sur cette scène où la réflexion avance en pirouettes facétieuses: ils n'auront pas oublié de penser la place de l'art. Du Carré blanc sur fond blanc de Malevitch («bon d'accord, on garde, même si ça ne m'émeut pas») aux performances de Joseph Beuys dans une galerie d'art américaine, en passant par de superbes lettres de Flaubert. Le passage à l'art plus fort encore, pour contester la société, que le passage à l'acte?»
Site Télérama: http://www.telerama.fr/art/que-faire,69704.php

Soutenance de thèse (passée)
Biagio Magaudda a soutenu sa thèse sur la genèse du chapitre VI de Bouvard et Pécuchet: les apports des notes de lecture du dossier «Politique». [En annexe: fac-similés et transcriptions diplomatiques des manuscrits du dossier «Politique» de Bouvard et Pécuchet.]
Thèse sous la direction de Mme le Professeur Rosa Maria Palermo, soutenue à l'Université de Messine (École doctorale de Philologie), le 20 juin 2011.
Membres du jury:
Mme Ersilia Marchetti (Professeur de Littérature française et d'histoire de la langue française à l'Université de Catania)
Mme Concettina Rizzo (Chercheuse de Langue et de Littérature françaises à l'Université de Catania)
Mme Rosa Maria Palermo (Professeur de Littérature française à l'Université de Messine et président du jury).
Introduction: http://flaubert.univ-rouen.fr/theses/magaudda.pdf
La thèse de Biagio Magaudda est consultable au Centre Flaubert.

VENTES

(< Christoph Oberle)
Catalogue Arts et Autographes, n°57, [juillet 2011], Jean-Emmanuel Raux http://www.autographe-online.com
22048. [Flaubert]. Réunion de 9 lettres autographes adressées à Flaubert: Sainte-Beuve (15 février 1862, au sujet de Salammbô), Frédéric Baudry (pour La Tentation de saint Antoine), Jules Michelet (17 février 1863), Maxime Du Camp (19 mai 1869, au sujet de L’Éducation sentimentale), Louis Bouilhet (10 octobre 1872), Edmond de Goncourt (septembre 1879), Alexandre Dumas fils, Edmond About, Théodore de Banville. 3.000 euros.
http://autographe.com/fiche_produit.php?REFERENCE=22048

Librairie Bertran, 110 rue Molière, 76000 Rouen
Site: http://librairie-bertran-rouen.fr
Recherche par auteur accessible sur la page d’accueil: actuellement 20 lots au nom de Flaubert, dont les pré-originales de Madame Bovary dans la Revue de Paris (1856) et de Bouvard et Pécuchet dans La Nouvelle Revue (1880-1881).

(< Jacques-Rémi Dahan)
24 septembre 2011, vente Mâcon, succession Walter, 1re partie, Norbert Darreau expert.
57 - Flaubert Gustave. L.A.S. (Paris) Mercredi soir (29 novembre 1871) à un ami (probablement Edmond de Goncourt), une page in-8. Il lui demande un rendez-vous «car j'ai besoin de vous pour m'aboucher avec un graveur à cette fin de faire faire le portrait de Bouilhet.». À partir de samedi, il passera tous ses après-midi à l'Odéon (pour les répétitions de Mademoiselle Aïssé de Louis Bouilhet).
Catalogue Bodin n°56 de juillet 1993, lot n°118. 300 / 400 euros.
[Corr. , éd. Jean Bruneau, Bibliothèque de la Pléiade, t.III. Bien attribué à Edmond de Goncourt, p.413, mais mal daté. Repris à la bonne date p.419, avec une erreur d’attribution.]
http://darreau.com.pagespro-orange.fr/livresauxencheres/pages2011/flaubert.html

Vente passée
Alde, Hôtel Regina, 24 juin 2001
http://www.alde.fr/FR/lot_details.php?saleId=16181&lotId=3014703
Lot 46. Gustave FLAUBERT (1821-1880).
2 manuscrits autographes, Sur le roman de Roncevaux (Li romans de Roncivals), et Sur les épopées françaises au XIIe siècle [vers 1836-1840?]; 5 pages et demie in-fol.
Et 3 pages et demie in-fol., montées sur onglets, reliure-chemise moderne chagrin rouge avec gardes de chagrin rouge. Estimation: 10.000/12.000 euros.
Belle réunion de deux manuscrits témoignant du vif intérêt que Flaubert portait à l'héritage littéraire du Moyen Âge français.
Voir la notice du catalogue et le fac-similé de la première page du premier manuscrit:
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/roncevaux.php

VIENT DE PARAÎTRE

Édition

Gustave Flaubert, Madame Bovary. Reproduction au trait de l'édition originale de 1857, annotée par Gustave Flaubert (BHVP, Rés. ms. 95). Postface de Yvan Leclerc.
http://www.droz.org/fr/livre/?GCOI=26001100495520&fa=author&person_id=448
Présentation de l’éditeur:
«Il ne s'agit pas de donner une simple reproduction anastatique d'un texte mais d’offrir l’édition la plus proche possible d’un exemplaire d’exception, s’entend pour sa valeur scientifique de témoin unique de son époque. Pour cela, le texte tel qu’il parut la première fois est respecté dans son format, sa composition, sa mise en page.»
Du 1er octobre au 15 décembre 1856, la Revue de Paris publie dans six numéros consécutifs un roman inédit, Madame Bovary. Laurent-Pichat, rédacteur de la Revue, a exigé de son auteur des coupes et censuré certaines scènes. Dès qu'il reçoit en avril 1857 son exemplaire de l’édition originale, Flaubert, désireux de pérenniser la bêtise du censeur, reporte une par une les corrections exigées et commente la suppression imposée. Il procède très minutieusement: au crayon d’abord - il met les passages concernés entre crochets, il barre d’un trait horizontal les fragments courts, d’une croix de saint André les plus longs - puis à l’encre, il encadre presque toujours le morceau visé et, quelquefois, repasse à la plume sur les rayures au crayon. Paradoxe de la rature, ce qui immédiatement saute aux yeux, c’est la violence de la mutilation. Et c’est presque une autre Madame Bovary que l’on découvre, une Bovary de bon goût, enfin acceptable, privée de son «immoralité» supposée.
Sans doute le premier écrivain à inscrire rétrospectivement dans le corps même du livre l’un des moments douloureux de sa genèse, Flaubert montrait volontiers cet exemplaire-témoin à ses amis. Par cette édition, son objectif est atteint: faire sortir la censure du cadre privé du manuscrit afin que la postérité puisse juger.»
Commentaire sur le blog de Pierre Assouline:
http://passouline.blog.lemonde.fr/2011/09/02/flaubert-se-barre

Articles

Walid Ezzine, «Flaubert, lecteur de l’Histoire naturelle de Pline», Ktema, n°35, 2010, p.393-401.

Sabine Narr, «La poétique du vitrail chez Flaubert et Zola», Les Cahiers naturalistes, n°85, 2011, p.175-190.

Zaven Paré, «Emma et la thermodynamique», ALLIAGE (Culture-Science-Technique), Université de Nice Sophia Antipolis, n°68, mai 2011, p.40-51.
Article également disponible en ligne sur le site Flaubert:
http://flaubert.univ-rouen.fr//article.php?id=8

Corinne Saminadayar-Perrin, «Salammbô et la querelle du “roman archéologique”», RHLF, n°3, 2001 (juillet-septembre).

SUR LA TOILE

(< Aurélie Barjonet)
Laurent Binet, «Lexique des idées littéraires», blog «L’Empire des signes», sur le site du Nouvel Observateur:
http://lempiredessignes.blogs.nouvelobs.com/archive/2011/06/21/lexique-des-idees-recues-litteraires.html
«Flaubert: relire sa correspondance.»
«Mme Bovary: plus grand roman français. Torride. Relire une fois par an.»
«Salammbô: ennuyeux. Trop de descriptions. Trop parfait. Bonne première phrase.»

(< Benoît Mélançon)
http://oreilletendue.com/2011/07/08/echo-staelien/
Avant Mad Men, il y eut The Sopranos. L’enquête littéraire qu’on peut y mener n’est pas sans intérêt.
Pour s’en tenir à la littérature française, on notera des allusions brèves à Abélard et Héloïse (cinquième série, sixième épisode; sixième série, onzième épisode) et à Jacques Prévert (sixième série, deuxième épisode). Il y en a de plus longues, et de plus précises, à Madame Bovary dans le sixième épisode de la cinquième série, justement intitulé «Sentimental Education»: Carmela Soprano, l’épouse de Tony, le caïd de la mafia du New Jersey, se fait héroïne flaubertienne dans sa relation avec Robert Wegler, le conseiller pédagogique de son fils A.J. L’agence Bloomberg s’est intéressée à l’intertexte flaubertien ici:
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=newsarchive&sid=abJ8PZXZOhxA

Messieurs Bovary
Un sociologue québécois baptise un certain type d’homme du nom de «Monsieur Bovary»
http://www.lactualite.com/societe/generation-x-monsieur-bovary-et-madame-don-juan

LECTURES

(< Jeanne Bem)
«Le style de Flaubert est un code où l'on ne s'aventure pas impunément. Il a pour première vertu, où qu'on le prenne ou le subisse, de signifier le désert. [...] Le désert c'est le monde sans Dieu, ou que Dieu a quitté, et ce monde a perdu son sens. Ni nécessité, ni finalité, aucune légèreté ou joie. L'abandon de Dieu: “une sinistre plaisanterie”. Le désert c'est aussi l'imbécillité du bourgeois, la vanité des sciences et de la médecine, l'ineptie des théories, du cens universel, de la passion amoureuse, du mariage et de la paternité. Le désert c'est la cruauté sans contrepartie de notre condition» (Jacques Chessex, L'Interrogatoire, Grasset, 2011, chapitre sur Flaubert, p.110-117, pour cette citation, p.114-115).

(< Marie-Paule Dupuy)
«Le croiriez-vous, toutes les héroïnes de Wagner, sans exception, aussitôt qu’on les a débarrassées de leur affublement héroïque, ressemblent à s’y méprendre à Madame Bovary! - On comprendra que réciproquement il était loisible à Flaubert de traduire son héroïne en scandinave ou en carthaginois, pour l’offrir ensuite, ainsi mythologisée, pour servir de livret, à Wagner. Oui, tout compte fait, Wagner ne semble pas s’être intéressé à d’autres problèmes qu’à ceux qui intéressent aujourd’hui les petits Parisiens décadent. Toujours à cinq pas de l’hôpital! Véritables problèmes modernes! véritables problèmes de grandes villes! n’en doutez pas!» (Nietzsche, «Le cas Wagner»).

SITE DU CENTRE FLAUBERT

Rémi Markowitsch, Liquides noirs
Photographies et textes:
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/mb_liquides_noirs.php

Notice sur la Villa Tanit à Antibes, habitée par Caroline Franklin Grout, par Rozenn Bardou, avec une galerie de photos:
http://flaubert.univ-rouen.fr/iconographie/tanit.php


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy, d'Olivier Leroy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales