BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 137 / 6 janvier 2012

«Quoique je sois ennemi des idées reçues, je ne résiste pas au besoin de vous présenter pour 1879 tous les souhaits de bonheur que l’on peut rêver.
En vous réitérant l’assurance de mon profond dévouement.
Gve Flaubert
qui voudrait être, chez vous, près de vous − et vous baiser les mains, en restant à vos genoux.»
(À la princesse Mathilde, Croisset, 1er janvier 1879, Corr., éd. Jean Bruneau et Yvan Leclerc, Bibl. de la Pléiade, t.V, p.486.)

2012

2012 est l’année du cent-cinquantenaire de la publication de Salammbô, chez Michel Lévy (mise en vente le 24 novembre 1862).

190e anniversaire

Le 12 décembre 2011, Google avait modifié son logo, en hommage au 190e anniversaire de la naissance de Flaubert:
http://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/gf190ans_google.jpg

Pour la même occasion, la Lettre de Gallica, n°26, décembre 2011, offrait un bouquet de liens vers des documents numérisés:
http://www.bnf.fr/lettre_gallica/lettre26.html
«Il y a 190 ans, le 12 décembre 1821 naissait Gustave Flaubert. Il laisse une œuvre épistolaire importante, à Maxime Du Camp [1], George Sand [2] et à ses amours [3]. Plus de quarante manuscrits [4] permettent de mieux connaître ce romancier dont l’œuvre ne se résume pas à Madame Bovary [5]et à son scandale [6], mais comprend bien d’autres chefs d’œuvre [7] qui ont inspiré de grands artistes comme Odilon Redon [8].»
[1] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k208222n/f219
[2] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k208225s/f7
[3] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k208222n/f250
[4] http://bit.ly/uxeCUm
[5] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8619658w/f7.image
[6] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k277459c
[7] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1177376
[8] http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b69510454

LA BIBLIOTHÈQUE DE FLAUBERT NUMÉRISÉE

http://flaubert.univ-rouen.fr/bibliotheque/feuilletoir/
Parmi le millier de livres ayant appartenu à Flaubert, conservés à l’Hôtel de ville de Canteleu, une cinquantaine présente des marques de lecture. La Ville et la Médiathèque de Canteleu (dirigée par Joël Dupressoir) et le Centre Flaubert se sont associés pour numériser intégralement ces livres et pour proposer un feuilletoir facilitant l’accès aux pages annotées. Les marques ont été relevées par Alberto Paredes, avec le soutien de la Région Haute-Normandie et de l’Universidad Nacional Autónoma de México. Cette réalisation bénéficie de l’aide de la Région Haute-Normandie (Grands réseaux de recherche: «Flaubert au travail, ses livres, ses manuscrits, ses commentateurs: Bouvard et Pécuchet, roman», 2008-2012), de la DRAC de Haute-Normandie, du Conseil scientifique et du laboratoire CÉRÉdI, de l’université de Rouen.
Le feuilletoir permet de tourner les pages une par une ou de se rendre directement à une page précise, en particulier les pages présélectionnées qui portent des marques de lectures de la main de Flaubert (croix, traits, plus rarement une annotation). Une notice replace la lecture de chaque œuvre dans son contexte.
Ces livres annotés constituent parfois la première étape d’un processus génétique, qui peut se poursuivre par des notes prises dans les carnets ou sur des feuillets séparés, éventuellement par le travail rédactionnel des brouillons, lorsqu’il s’agit de lectures documentaires ciblées. Un cas exemplaire est fourni par l’un des livres proposés en feuilletoir: les Lettres élémentaires sur la botanique de Rousseau (t.V des Œuvres complètes). On trouvera dans la marge de la page 15 la première idée de «l’exception à l’exception». Les notes que Flaubert relève à partir de cet ouvrage sont conservées dans les Dossiers de Bouvard et Pécuchet (en cours de transcription par l’équipe de Stéphanie Dord-Crouslé); la recherche de Flaubert alimente ensuite une correspondance nourrie au sujet de cette bizarrerie botanique (voir Corr., éd. Jean Bruneau et Yvan Leclerc, Bibl. de la Pléiade, t.V, p.871-873, 880-881, 883, 889-890, etc.). Enfin, la question est mise en récit dans le chapitre X des brouillons de Bouvard et Pécuchet (transcription intégrale en cours par le Centre Flaubert; accès au «chantier»:
http://flaubert.univ-rouen.fr/bouvard_et_pecuchet/chantier/roman_final/BPframe1.html )

Ont fait l’objet d’une première campagne de numérisation et de mise en ligne dans le feuilletoir:
FLAUBERT, L’Éducation sentimentale. Histoire d’un jeune homme, nouv. éd., Paris, Charpentier, 1880. [Édition corrigée par Flaubert.]
BOILEAU Nicolas, Œuvres complètes, Paris, Mame frères, 1809, t. I [t.II et III à venir].
GONCOURT Edmond et Jules de, Idées et sensations, Paris, Lacroix, Verboeckhoven & Cie, 1866.
LARROQUE Patrice, Examen critique des doctrines de la religion chrétienne, Paris, Bohné et Schultz; Bruxelles, Van Meenen et Cie; Leipsick, Durr, 1860, t.I et II.
MONTAIGNE Michel de, Essais, éd. publiée et avertissement par J.-V. Le Clerc, Paris, Lefèvre, 1836, t I et II.
PARAMELLE l’abbé [Jean-Baptiste], L’Art de découvrir les sources, Paris, Dalmont et Dunod, 2e éd., 1859.
ROUSSEAU Jean-Jacques, Œuvres complètes, Paris, t. V, 1789. [Comprend: Lettres sur la botanique.]
TAINE Hippolyte, Les Philosophes français du XIXe siècle, 2e éd., Paris, Hachette, 1860.
VERMOREL Auguste-Jean-Marie, Les Hommes de 1848, 2e éd., Paris, Décembre-Alonnier, 1869.
ZOLA Émile, Mes haines: Causeries littéraires et artistiques; Mon Salon (1866); Édouard Manet, étude biographique et critique, nouv. éd., Paris, Charpentier, 1879.

AGENDA

18 janvier-18 février 2012, Paris
Exposition de portraits de Flaubert par Maxime Adam-Tessier
Librairie Picard, 82, rue Bonaparte, 75006 Paris
Ouvert du mardi au samedi, de 10h30 à 19h.
Tel: 01 43 26 97 78 / commercial@editions-picard.fr
Affiche de l’exposition: http://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/adamtessier_2012.jpg
Sur les 80 portraits de Flaubert par Maxime Adam-Tessier, voir les textes de Baptiste-Marrey, Joëlle Robert, Alain Ferry et Yvan Leclerc:
http://flaubert.univ-rouen.fr/iconographie/adam_tessier.php

Mercredi 25 janvier 2012, Fondation Singer-Polignac, 43 avenue Georges Mandel, 75116 Paris.
«Le XIXe siècle et ses langues», congrès de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes
10h15. Jacques Dürrenmatt, «L’orthographe: une question romanesque au XIXe siècle (Stendhal, Balzac, Hugo, Flaubert)»
http://www.singer-polignac.org/fr/missions/lettres-droit-et-arts/colloques?task=edit&cid=766

Vendredi 10 février 2012, Université de Bordeaux, Programme du séminaire Modernités 2011-2012, «Apories, paradoxes, et autocontradictions: la littérature et l’impossible»
Jean-Pierre Moussaron (Université Bordeaux 3): «Flaubert, le discours réversible et oxymorique» (13h30 à 15h30).
http://www.fabula.org/actualites/apories-paradoxes-et-autocontradictions-la-litterature-et-l-impossible_46296.php

VIENT DE PARAÎTRE

Édition

Gustave Flaubert, Il Dizionario dei Luoghi Comuni con testo originale, nouvelle édition critique de Marie Thérèse Jacquet, Edizioni B.A. Graphis, 2011.
Édition bilingue du Dictionnaire des idées reçues et de l’apparat critique.

Ouvrage

Gilles Henry, Dans les pas de Gustave Flaubert, Orep Éditions, 2011
http://www.orepeditions.com/article-762.html

Ouvrages partiellement consacrés à Flaubert

Emmanuel Desurvire, Charles Edmond Chojecki, patriote polonais..., Lulu.com, 2011, 2 volumes.
Flaubert a rencontré Charles-Edmond en Égypte.
Table des matières en ligne:
http://www.charles-edmond-chojecki.com/x_livre.htm

Jérôme Pintoux, Interviews d’outre-tombe: confessions des classiques du Lagarde et Michard, Paris, JBZ et Cie, 2011.
Plusieurs interviews de Flaubert figurent dans cet ouvrage.
http://www.eyrolles.com/Accueil/Livre2/9782755609103/

(< Olivier Leroy)
Roberto Calasso, La Folie Baudelaire, Gallimard, coll. «Du monde entier»,
2011
http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-112620-la-folie-baudelaire.htm#330399
Présentation de l’éditeur:
«... [L’auteur] nous introduit, enfin, dans un monde réel ou fantasmé peuplé par des personnages comme Ingres, Delacroix, Manet, Courbet, Sainte-Beuve, Flaubert, Rimbaud, Mallarmé, Lautréamont, Degas, Valéry...»

Mona Ozouf, La cause des livres, Gallimard, coll. «Blanche», 2011
http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-111081-la-cause-des-livres.htm#326744
Critique de Jean-Paul Enthoven, Le Point du 20 octobre 2011:
«Chacun des articles ici rassemblés est, en soi, un bijou. On y rencontre Henry James et Tocqueville, George Sand et Voltaire, Flaubert et Louis Guilloux, le jeune Sartre et Mme de La Fayette, des staliniens dessillés, des amis historiens, des épistolières d’envergure, des intempestifs, des rebelles, des instituteurs et tant d’autres, plutôt classiques, heureusement fédérés par le bon plaisir d’une femme intelligente...»

William Styron, Des havanes à la Maison Blanche, Gallimard, coll. «Du monde entier», 2011
http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-113048-des-havanes-a-la-maison-blanche.htm#332538
Critique d’Yves Simon, Paris-Match du 17 novembre 2011:
«Dans ces "chroniques", [l’auteur] rend hommage à ceux qu’il admire et qui sont, la plupart du temps, devenus des amis chers, comme Truman Capote [...], Nelson Algren, James Baldwin. Il décrit ses affinités pour Mark Twain et déclare ce qu’il doit à Madame Bovary de Gustave Flaubert...»

Ananda Devi, Les hommes qui me parlent, Gallimard, coll. «Blanche», 2011
http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-110952-les-hommes-qui-me-parlent.htm#325098
Critique de Christine Rousseau, Le Monde du 17 novembre 2011:
«... Grave et profonde, cette méditation s’enveloppe d’une lumière douce et chaleureuse dès lors que sont évoqués ceux et celles qui n’ont jamais cessé d’accompagner, de soutenir ou de nourrir cette insatiable lectrice. À commencer par Camus et L’Homme révolté, sous l’égide duquel est placé ce récit, mais aussi Virginia Woolf, à laquelle elle consacre des pages passionnées, tout comme à Sylvia Plath, ou Céline, Flaubert, Joyce: ses "dieux solaires" auxquels la romancière paie sa dette à travers ce récit intime, hommage vibrant à la lecture et la littérature.»

Articles

Danielle Girard, «Les dates cryptées dans Madame Bovary», dans Lire-écrire-publier à l’heure du numérique, Le rendez-vous des lettres, programme national de formation 21, 22, 23 novembre 2011, Publication du Ministère de l’éducation nationale, 2011, p.58-63.
Au sujet des dates cryptées dans Madame Bovary, voir les documents en ligne:
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier_lycee/dates1.html
http://flaubert.univ-rouen.fr/bovary/atelier_lycee/dates2.html

Atsuko Ogane, «Parcours du mythe d’Hérodias: Ysengrimus, Atta Troll, Trois contes, Salomé», Romantisme, n°154, «Le Vivant», 2011, p.149-159.
Résumé: «D’Atta Troll de Heine à son illustration la plus fameuse, Salomé de Wilde, en passant par Flaubert, Gustave Moreau et Huysmans, la généalogie moderne du mythe fin-de-siècle d’Hérodias-Salomé est bien connue. Cependant, ses origines restent encore entourées de mystère. Pour éclairer la genèse de ce mythe, il faut remonter jusqu’à l’épopée Ysengrimus en latin, un des avant-textes du Roman de Renart qui présente pour la première fois le baiser à la tête coupée; mais il est également nécessaire d’examiner le rôle essentiel de la Mythologie allemande (1835) de Jacob Grimm, découvreur des manuscrits de cette épopée en 1814, et d’Atta Troll, écrit qui est à l’origine de la floraison du mythe de Salomé en France. Tous ces textes fondateurs permettent de mieux comprendre l’histoire de ce mythe et le croisement de ses deux voies, française et allemande, de la légende médiévale à ses lectures modernes.»

Éléonore Reverzy, «Flaubert dans Maupassant. Usages de la métaphore», dans Relire Maupassant. La Maison Tellier, Contes du jour et de la nuit, études réunies par Antonia Fonyi, Pierre Glaudes et Alain Pagès, Classiques Garnier, 2011, p.29-44.

Compte rendu

Flaubert au carrefour des cultures, textes réunis par Norioki Sugaya, Bulletin de la Section française, Faculté des Lettres, Université Rikkyo, n°40, 2011.
Compte rendu par Tomoko Mihara.
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/sugaya_mihara.php


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy, d'Olivier Leroy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales