BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 141 / 13 juin 2012

AGENDA

28 juin 2012 – 8 juillet 2012, Normandie, Festival «Terres de paroles»
«Flaubert à l’honneur»
Dans différents lieux de Normandie, lectures par des comédiens d’extraits de Par les champs et par les grèves (Clément Hervieux-Léger et Nada Strancar), Madame Bovary (Daniel Mesguich), Un coeur simple (lecture musicale par Anne Alvaro et Nicolas Daussy), La Légende de saint Julien l’Hospitalier (Denis Podalydès), Bouvard et Pécuchet (Patrick Pineau et Hervé Briaux), la Correspondance (Hervé Briaux, Éric Elmosnino), Mémoire d’un fou d’Emma d’Alain Ferry (Olivier Saladin) et Contre-enquête sur la mort d’Emma Bovary de Philippe Doumenc (lecture musicale par Patrick Pineau, Éric Elmosnino, Hervé Briaux et Nicolas Daussy).
Le 30 juin à 11h, au théâtre du château d’Eu, «Emma Bovary comme source d’inspiration», rencontre avec les auteurs Alain Ferry et Philippe Doumenc, animée par Joëlle Robert, présidente de l’association des Amis de Flaubert et de Maupassant.
Tout le programme en ligne:
http://terres-de-paroles.com/fr/flaubert-a-l-honneur

Événement passé

Kazuhiro Matsuzawa nous informe que la réunion de la société japonaise des études flaubertiennes a eu lieu à l’université de Tokyo le 2 juin. Deux communications suivies de débats ont été présentées:

Hisaki Sawasaki, «Comment traduire en japonais le style indirect et indirect libre de Madame Bovary

Tomoko Mihara, «Comment les deux savants auraient pu avoir du pouvoir. Bouvard et Pécuchet de Flaubert»

VENTES

(< Eric Walbecq, BnF)
14 juin 2012, vente De Baecque & Associés
Du Camp (Maxime), écrivain, ami de Flaubert, 3 L.A.S et 1 P.S. à la comtesse Roger de Beaumont. Estimation: 300/ 400 euros.
Paris, mars-avril 1886. 5 p. in-8 (un feuillet déchiré en deux).Maxime misogyne.
«Pour vivre en paix avec les femmes, il faut croire ce qu’elles disent; pour savoir la vérité, il faut croire le contraire». À sa demande, il signe cette réflexion qu’il avait autrefois faite et qu’il n’approuve plus. «Toute réflexion faite, il ne faut point dire de mal de ce que l’on doit le plus aimer au monde». Il évoque ses migraines et relate un souvenir d’enfance, dans la cour du collège. «J’ai eu l’oeil droit poché et le nez à moitié démoli dans une histoire absolument pareille. J’ajouterai que j’étais l’offensé, que j’étais dans mon droit et que le jugement de Dieu s’est trompé avec une si coupable persistance que j’ai été obligé de rester huit jours à l’infirmerie […]. Il paraît que Tours est la ville de la Belle au bois dormant, tout le monde y ronfle; ne comptez pas trop sur Trochu, il y a longtemps qu’il rêve tout éveillé […]».Sont jointes deux lettres de la comtesse de Beaumont relatives à cette correspondance avec Maxime Du Camp. Ces lettres ont été publiées dans l’Illustré du Dimanche du 11 mars 1894 (article joint qui relate les circonstances).
Lien vers la page du catalogue.

(< Marlo Johnston)
20 juin 2012, Vente Lafon-Castandet
http://www.lafon-castandet.com/
Lettre de Louise Pradier (1814-1885), femme du monde, maîtresse de Flaubert:
Lot n° 181. L.A.S. S.l.n.d. 1 p. in-16 «Malheureusement, la maison est comble de monde [...] Je n’ai pas de lettre de Gustave [Flaubert]. Sans doute, il est moins malheureux, sans cela il écrirait [...].» Estimation: 300/ 350 euros.
http://www.lafon-castandet.com/flash/index.jsp?id=11850&idCp=79&lng=fr

Vente passée

Sotheby’s, 15 mai 2012, Paris
67. Lettre de Flaubert à Louise Colet, [13 avril 1853]. [Corr., éd. Jean Bruneau, Bibl. de la Pléiade, t.II, p. 301 et suiv.] Estimation: 12.000/ 18.000 euros. Vente: 53.550 euros.
68. Salammbô, Michel Lévy, 1863, première éd. originale.
Joint un feuillet manuscrit de 2 pages in-folio (345 x 218 mm), écrit recto et verso, avec ratures et corrections de la page 9 de l’édition originale concernant le récit de Spendius allant de «un grand soupir s’échappa de sa poitrine; il balbutiait, il ricanait sous les larmes claires qui lavaient sa figure» jusqu’à «et on en avait vu qui risquaient leur vie pour l’inconcevable plaisir d’y boire.»
Au verso, notes intitulées «II Politique» concernant la tribu des Lybiens, la manière dont se faisait le commerce, les Syssites, les mercenaires, etc.
Estimation: 4.000/ 6.000 euros. Vente: 12.500 euros.
http://www.sothebys.com/en/catalogues/ecatalogue.html/2012/livres-et-manuscrits-pf1203#/r=/en/ecat.fhtml.PF1203.html+r.m=/en/ecat.lot.PF1203.html/68/
Image du folio recto:
http://flaubert.univ-rouen.fr/images/salammbo_mss_f9.jpg

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrages

(<Gilles Cléroux, BU de Rouen)
Michel Crouzet, Parcours dix-neuviémiste: Courier, Latouche, Musset, Gautier, Nerval, Flaubert, Hugo, les Goncourt, Barbey d’Aurevilly, Maupassant, Bourget, Paris, Eurédit, 2012, p.151-331. [Recueil d’études déjà publiées dans des actes de colloques ou des revues; sept études sont consacrées à Flaubert.]

(< Guillaume Cousin)
Bernard Fauconnier, Flaubert, Paris, Gallimard, coll. «Folio Biographies», 2012
http://www.fabula.org/actualites/fauconnier-flaubert_51322.php

Articles

(< Gilles Cléroux)
Pierre-Marc de Biasi, «Correspondance et genèse. Indice épistolaire et lettre de travail: le cas Flaubert», dans Genèse et correspondances, textes réunis et présentés par Françoise Leriche et Alain Pagès, Éditions des archives contemporaines, 2012, p.71-108.

Philippe Chardin, «"La bêtise consiste à vouloir conclure": Flaubert et Musil», dans Musil et la littérature: amours lointaines et fureurs intempestives, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2011, p.21-66 (chapitre 1).

Françoise Genevray, «Le triangle Tourguéniev-Flaubert-Sand (1868-1876)», Cahiers Ivan Tourguéniev, Pauline Viardot, Maria Malibran, n°28, 2004 [publication 2012], p.31-44.

Compte rendu
Gustave Flaubert 7. Flaubert et la peinture, textes réunis et présentés par Gisèle Séginger, Caen, Lettres Modernes Minard, 2010, compte rendu par Joseph Jurt:
http://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=21

RECHERCHE

Les vertèbres de Salomé
Mike Wetherill nous envoie la photo d’un vitrail de la Sainte-Chapelle, prise au musée de Cluny, qui montre Salomé dans la même pose que sur le bas-relief de la cathédrale de Rouen, décrite dans Hérodias: «Sa nuque et ses vertèbres faisaient un angle droit.» S’agit-il d’un cliché moyenâgeux que Flaubert s’amuse à propager? Ou de l’oeuvre d’ateliers associés?
Salomé sur un vitrail de la Sainte-Chapelle:
http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/salome_cluny.php

Salomé sur le fronton du portrait Saint-Jean, cathédrale de Rouen:
http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/galerie.php?g=salome

Une lettre de Poulet-Malassis sur les droits d’auteur de Madame Bovary
M. Nick Wellings nous signale une lettre de l’éditeur Auguste Poulet-Malassis à un traducteur des nouvelles de Cervantès. L’éditeur l’informe de ses conditions, en les distinguant de celles faites par Michel Lévy. À ce propos, Poulet-Malassis écrit:
«Si M. Flaubert dont le livre est à sa 3e édition se fût adressé à moi de préférence à MM. Lévy, son livre lui aurait produit un millier de francs dans l’espace des 4 années que MM. Lévy exploiteront pour 400 fr. Il aurait pu lui rapporter chez nous 2 à 3000 fr.»
Lettre datée du 23 octobre 1857, publiée dans L’Intermédiaire des chercheurs et des curieux, 1908, vol. LVII, p. 495-496, en ligne sur Gallica:
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k734158/f255.image.r=L%27interm%C3%A9diaire%20des%20chercheurs.langFR

SITE DU CENTRE FLAUBERT

Textes saisis par François Lapèlerie:
Comptes rendus du Candidat:
Xavier Aubryet, Paris-Journal, 14 mars 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/candidat/candidat_aubryet.php
Auguste Vitu, Le Figaro, 14 mars 1874:
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/candidat/candidat_vitu.php

Jules Clarétie, Le Temps, vendredi 8 février 1884 [sur la correspondance Flaubert-Sand]:
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/claretie_1884.php

LECTURES

(< Marie-Paule Dupuy)
Julia Kristeva écrit à propos de Pelléas et Mélisande:
«Métaphore de la dépression, Allemonde ne vibre que d’un seul mystère, létale, celui du féminin. Mais un féminin lui aussi morbide, méconnaissable, à tout jamais étranger et promis à la mort. Nous sommes loin des héroïnes libertines du XVIIIe ou des énergiques inspiratrices du romantisme. Mélisande est une Bovary astrale, l’inquiétante étrangeté de la mélancolie faite femme» («Pelléas et Mélisande: une mélancolie sonore», Lectures d’opéra,
http://searchworks.stanford.edu/view/7858417).

Lu dans L’Histoire, n°375, mai 2012, p.19, rubrique «En tournage», par Laurent Neumann:
«Adaptation. La cinéaste Sophie Barthes a choisi la jeune comédienne australienne Mia Wasikowska pour interpréter le rôle-titre de Madame Bovary, nouvelle adaptation au grand écran de l’oeuvre de Gustave Flaubert, après celles de Jean Renoir et de Claude Chabrol. Tournage prévu à l’automne 2012 pour une sortie mondiale courant 2013.


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Marie-Paule Dupuy, d'Olivier Leroy et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67


Mentions légales