BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 145 / 20 décembre 2012

Le plus grand succès de librairie de Flaubert

Dans l’enthousiasme du cent cinquantenaire de la publication de Salammbô, nous écrivions dans notre bulletin précédent (n°144) que ce roman, avec 7.000 exemplaires en quatre tirages, était «le plus grand succès de librairie qu’a connu Flaubert». Jean-Yves Mollier (spécialiste de l’histoire de l’édition et auteur, pour le sujet qui nous intéresse, de Michel et Calmann Lévy ou la naissance de l'édition moderne, 1836-1891,Paris, Calmann-Lévy, 1984) nous rappelle opportunément que les tirages de Madame Bovary avaient atteint des chiffres bien supérieurs: 6.600 exemplaires au premier tirage en avril 1857, 4.400 au deuxième en juin et 4.400 en août, le total des 9 tirages chez Michel Lévy s’élevant à 35.000 exemplaires en 1871.
Voir les chiffres des tirages de Madame Bovary chez Michel Lévy, avec le fac-similé du registre:
http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/mb_tirages.php
Tirages de Salammbô chez Michel Lévy et fac-similé:
http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/sal_editions.php

AGENDA

Lundi 14 janvier 2013, École Normale Supérieure, Paris, rue d'Ulm (Salle Weil),14h- 16h
Damien Dauge: «Flaubert serait-il musical? La musique comme contenu, analogie et réception du texte littéraire»
Chacun fait l'expérience de la dimension imaginaire de l'écoute. Même pendant l'audition d'un morceau, notre imagination ne cesse de nous faire écouter des sons musicaux que l'on n'entend pas, plus ou pas encore. Rapprocher musique entendue et musique imaginaire invite à penser à nouveaux frais les relations qu'entretiennent la musique et la littérature. Ce sont ainsi trois de ces musiques fantomatiques que les œuvres d'un écrivain mélophobe comme Flaubert permettent d'écouter: leur thématique musicale fort discrète, leur musicalité contestée, et leurs mises en musique oubliées, incertaines ou suspectes. À chaque fois, dans ces situations où l'écoute est envisagée comme réception de la littérature, le modèle, la légitimité et la présence même de la musique ne vont pas de soi.
Damien Dauge rédige actuellement une thèse sur Flaubert et la musique, à l'Université de Rouen, sous la direction d'Yvan Leclerc. Son travail est coencadré par le musicologue et philosophe Peter Szendy (Université Paris-Ouest Nanterre La Défense).

VENTES

Catalogue de la Librairie de l’Abbaye-Pinault, n°346, décembre 2012
http://www.franceantiqu.fr/Slam/abbaye-pinault/FR.asp
46. Flaubert, lettre à Edmond Laporte, [27 février 1879], 2.100 euros.
Avec la mention: «Ce billet écrit au crayon par Flaubert, a été repassé à l’encre afin d’en assurer la conservation.» [Lettre vendue.]
[Corr., éd. Jean Bruneau et Yvan Leclerc, Bibl. de la Pléiade, t.V, p.558.]

Catalogue de la librairie Bertran, Rouen, [décembre 2012]
23 lots concernent Flaubert
http://www.librairie-bertran-rouen.fr/Catalogue/Ber_List_Loc.php?Mot=Flaubert&Origi=4&Ar=3
La catalogue papier (lot 105) comporte en outre la pré-originale de Bouvard et Pécuchet dans La Nouvelle Revue, 1880-1881 (2.000 euros).

Ventes passées
(< Stéphanie Dord-Crouslé, Éric Walbecq)
Vente Christies, 12-13 décembre 2012
Salammbô, Lemerre, 1879, envoi «à ma chère amie Me Brainne/ 29 avril 1880/ G. Flaubert».
http://www.christies.com/lotfinder/books-manuscripts/flaubert-gustave-oeuvrestomes-i-et-ii-5632053-details.aspx

(< Fabien Persil)
SARL Hôtel des ventes de Toulon/SCP Maunier & Noudel Deniau, Toulon
Vente du 30 novembre 2012
133. Flaubert, lettre autographe signée «G. Flaubert », adressée à un ami, Croisset, près de Rouen, mercredi 30 octobre [1878], 1 p. Est. 400/ 600 euros.
«Dalloz n’a donc pas voulu de mon ours? Ne craignez pas de me dire!... Si vous ne voyez aucun endroit convenable pour placer avantageusement lesusdit manuscrit ne vous en occupez plus! Tant pis...»
[Lettre inédite à Ernest Daudet, concernant Le Château des cœurs.]

Vente, 2, rue du Congrès 06000 Nice, Vendredi 21 décembre, 14h30
V. Pieters (XIXe siècle), Portrait de Gustave Flaubert en Turc. Huile sur toile. Signée et datée 1856. 100 x 81 cm. Estimation: 10000 /12000 euros.
Portrait douteux, reproduit ici:
http://flaubert.univ-rouen.fr/iconographie/pieters.php

(< François Lapèlerie)
Vente Artcurial à Paris, 13 décembre 2012
http://www.artcurial.com/fr/asp/results.asp
328. Madame Bovary, Michel Lévy, 1857. Édition originale, un des rares exemplaires sur velin fort. Joints la suite d’illustrations par Boilvin (Lemerre, 1874), le portrait par Liphart, frontispice par Cuisinier, eau-forte par Girardin représentant Emma à cheval. Estimation 14.000/ 16.000 euros. [Lot invendu.]

Vente par la société californienne Profiles in History (Joseph M. Maddalena), 26901 Agoura Road, Suite 150, Calabasas, CA 91301:
18 décembre 2012
Historical Document Auction 54:
https://www.profilesinhistory.com/
207. Flaubert à Louise Colet, 7 octobre 1853, 3 pages; 206 x 137 mm; quelques taches.
"An intimate autographed letter signed by Gustave Flaubert to his celebrated mistress, Louise Colet, concerning his writing of Madame Bovary: Oh, Bovary, what a grinding millstone it is for me... An extraordinary letter by Flaubert lamenting over his greatest work, Madame Bovary."
Reproduction partielle de la lettre dans le catalogue. Estimation: $ 10.000 - $15.000.

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrage

Ambroise Perrin, Madame Bovary, dans l’ordre, préfaces de Gustave Flaubert et de Jacques Roubaud, Schiltigheim, Éditions Bourg Blanc, 2012.
[Tous les mots de Madame Bovary classés par ordre alphabétique. Do it yourself. Pendant les fêtes, on peut «générer» soi-même, très simplement, ce produit oulipien grâce au texte du roman numérisé par Danielle Girard et Yvan Leclerc et au moteur de recherche installé dans l’édition des manuscrits:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/index_des_mots.php?corpus=bovary
Dans «champ de recherche», sélectionner «texte édité». Cliquer dans la zone «un mot avec troncature». Quand les résultats s’affichent, cliquer sur «mot»: on obtient alors exactement les résultats imprimés dans le livre. La procédure est la même pour Bouvard et Pécuchet à partir de ce lien:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/index_des_mots.php?corpus=pecuchet.]

Revue

Flaubert. Revue critique et génétique [en ligne], dossier n°7, Bouvard et Pécuchet, sous la direction d'Anne Herschberg Pierrot et Jacques Neefs, Revues.org, 2012.
Anne Herschberg Pierrot et Jacques Neefs, Présentation
Norioki Sugaya, La densité des mots dans Bouvard et Pécuchet
Atsushi Yamazaki, Quel est le but de tout cela? − Les «causes finales» dans Bouvard et Pécuchet
Taro Nakajima, Apologétique et vulgarisation: les notes de lecture sur les «pamphlets» de Mgr de Ségur
Stéphanie Dord-Crouslé, Notes de lecture et édition du «second volume» de Bouvard et Pécuchet: configurations complexes de l'inachèvement
http://www.fabula.org/actualites/flaubert-revue-critique-et-genetique-en-ligne-dossier-n-7-bouvard-et-pecuchet-sous-la-direction-d_54285.php

Articles

(< Benoît Melançon)
Sharon Deane-Cox, «The Framing of a belle infidèle: Paratexts, Retranslations and Madame Bovary», Essays in French Literature and Culture, 49, novembre 2012, p.79-96.

(< Gilles Cléroux, BU de Rouen)
Clémentine Gutron, «Salammbô: une leçon d’archéologie par Flaubert» dans Terrains d’écrivains. Littérature et ethnographie, sous la direction de Alban Bensa et François Pouillon, Anacharsis, 2012, p.35-66.

Zuzanna Krasnopolska, Emma a Parigi. Studio sull’effetto di Parigi sulla signora Bovary e sulle sue sopravvivenze letterarie [Emma Bovary et ses survivances européennes à Paris], in «Filologia Antica e Moderna», [revue de l’Università della Calabria, Dipartimento di Filologia] XXI, 38, 2011, p.13-31.

SUR LA TOILE

(< Benoît Melançon, Nicolas Baillier)
Rébecca Manzoni, Eclectik, France inter, 2 décembre 2012
Jean Echenoz parle, entre autres choses, de sa passion pour Flaubert: la casquette de Charles Bovary, Bouvard et Pécuchet.
http://www.franceinter.fr/emission-eclectik-jean-echenoz-l-homme-qui-rit-en-silence
http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10946-02.12.2012-ITEMA_20425717-0.mp3

SITE DU CENTRE FLAUBERT

Textes et documents récemment mis en ligne
Une leçon d'histoire naturelle. Genre Commis, Le Colibri, 30 mars 1837.
Fac-similé de la page du Colibri (coll. Bibliothèque municipale de Rouen)
http://flaubert.univ-rouen.fr/images/colibri_commis.jpg
Transcription
http://flaubert.univ-rouen.fr/oeuvres/colibri_commis.php
Texte saisi par Yvan Leclerc.

Article concernant l’intervention de Lamartine lors du procès contre Madame Bovary
Nemo, Le Nord, 18 janvier 1857.
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/madame_bovary/mb_nemo.php
Texte saisi par Olivier Leroy.

Mlle Bréval, dans le rôle de Salammbô, opéra de Reyer, en 1892.
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/sal_breval.php
Documents communiqués et texte saisi par François Lapèlerie.

Compte rendu de Francisque Sarcey sur la représentation du Candidat, Le Temps, 16 mars 1874.
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/candidat/candidat_sarcey.php
Texte saisi par François Lapèlerie.

Article de Zola, «Mes souvenirs sur Gustave Flaubert», Le Figaro, Supplément littéraire du dimanche, samedi 11 décembre 1880.
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/zola_figaro_1880.php
Texte saisi par François Lapèlerie.

LECTURE

(< Alberto Paredes)
Citations de Paul Verlaine, extraites de la Correspondance générale, établie et annotée par Michael Pakenham, Fayard, t.I, 2005.
«On est plus raffiné aujourd’hui, mais on a moins d’haleine et de reins. Flaubert est un Virgile dont Soulié serait l’Homère», lettre à Léon Valade, 14 juillet 1871, p.205.
«Si quelquefois, en ta qualité de publicisse influïent, tu pouvais te procurer à l’œil La Tentation de saint Antoine de Flaubert, livre, paraît-il, assez intelligent des matières traitées – envoie je te prie, dès que possible», lettre à Edmond Lepelletier, 14 novembre 1877, p.595.
«Je t’envoie aujourd’hui la première scène de la Tentale. Vois si ça peut aller. Je n’ai pas étalé d’érudition, et ai juste employé les noms démonologiques qui m’ont paru les plus sonores, à la bonne franquette. La scène suivante s’ouvrira par le chœur des fantômes de l’armée anti-hérésiarque, rhythmé à 7, en petites strophes sèches de six vers./ Christ est notre polémarque, etc./L’armée avec ses cantines (popinae), ses filles de joie, ses tribunaux d’exception, etc., campe autour d’Antoine, d’où incidents, récitatifs, chansons. Enfin je veux faire ça moins bête que Flaubert! et moins long!», lettre à Charles de Sivry, 14 septembre 1878, p.620.


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales