BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 167 / 2 avril 2015

AGENDA

Vendredi 10 avril 2015 à 19h, samedi 11 avril à 16h30, mardi 19 mai à 16h30,
jeudi 11 juin à 16h30, vendredi 12 juin à 19h, Rouen, Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, 51 rue Lecat.
Les Amis du Musée Flaubert et d’histoire de la médecine présentent «Gustave est dans sa chambre!»
Pièce en cinq tableaux composée par les membres de l'atelier d'écriture animé par Michèle Guigot. Avec l'aide documentaire d'Yvan Leclerc.
Mise en scène de Michèle Guigot.
Personnage principal: Julie, domestique des Flaubert, interprété par la comédienne Sophie Caritté. Dix rôles secondaires, écrits et joués par leurs auteurs.
Visite théâtralisée de la maison des Flaubert. Durée: 1h20.
10 €, 6€ pour les étudiants de moins de 25 ans (entrée au musée comprise)
Réservation obligatoire par courriel:
amismuseeflaubert@gmail.com ou par téléphone: 06 32 39 15 45 ou 06 99 31 40 48
http://flaubert.univ-rouen.fr/nouveautes/musee_theatre_2015.pdf


13-15 avril 2015, Université de Glasgow, Écosse
Society of Dix-neuviémistes – Thirteenth Annual Conference
Conflict
http://www.sdn.ac.uk/conferences/annualconf.html
All panel and plenary sessions will take place in the Western Infirmary Lecture Theatre complex on the main campus of the University of Glasgow.

Tuesday 14 April
13.30-15.15 Parallel Sessions 4
A. 112A – Flaubert
1. Anthony Zielonka (Assumption College) – Political Conflict in Flaubert’s Bouvard et Pécuchet
2. Mohamed Radi (University of Al-Jouf) – La Révolution des Mercenaires dans le roman Carthaginois de Gustave Flaubert
3. Mary Rice-DeFosse (Bates College) – Colet’s Discourse of the Sentimental and Flaubert’s L’éducation sentimentale
4. Amira Ben Rejeb (Université du Québec à Chicoutimi) – La guerre sous la plume de Flaubert (Salammbô)

Wednesday 15 April
11.30-12.45 Plenary Session 3 – WILT
Yvan Leclerc (Université de Rouen), «Flaubert, Conflit dans le genre»


Flaubert dans la ville
Faire vivre les textes et la pensée de Flaubert grâce aux oeuvres contemporaines.
Le Centre Flaubert du CÉRÉdI de l’Université de Rouen est heureux de vous informer de la mise en ligne du site «Flaubert dans la ville»:
http://flaubert-danslaville.univ-rouen.fr
Ce site est dédié à un projet de valorisation scientifique et patrimoniale par la médiation artistique et numérique, qui aura lieu à Rouen du 17 avril au 31 août 2015. Il s’appuie sur les contenus du site Flaubert et les sélectionne en fonction des lieux patrimoniaux où interviendront les artistes.
Voici les temps forts de la manifestation coordonnée par Sandra Glatigny et Yvan Leclerc:

Vendredi 17 avril, 9h30, Maison de l’Université, Mont-Saint-Aignan
Images et imaginaires de Flaubert dans les oeuvres contemporaines
Colloque organisé par Sandra Glatigny et Yvan Leclerc (CÉRÉdI, Université de Rouen)

Samedi 18 avril, 14h, Opéra de Rouen
Flaubert vu par les écrivains contemporains
Entretiens et dédicaces avec Pierre Bergounioux, Annie Ernaux, Pierre Michon, Christine Montalbetti, Jean-Philippe Toussaint

Manifestations en partenariat
Vendredi 27 mars, lundi 30 mars et mardi 31 mars, de 19h à 21h, Espace Culturel François Mitterrand, Canteleu
Buvard et Encrier
Atelier d’expression artistique animé par l’artiste plasticienne Jennifer MacKay.

17 avril-2 mai; 24 mai-12 juin, Opéra de Rouen
Emma Bovary à l’Opéra de Rouen
Exposition iconographique par Damien Dauge

17 avril-17 juillet, Campus de Mont-Saint-Aignan
Du campus à la cité
Installations de Hastaire, Gaspard Lieb et Jennifer MacKay

17 avril-31 août, Musée Flaubert et d’histoire de la médecine
«Laboratoire d’humeurs et de larmes»
Installations de Jennifer MacKay

17 avril-31 août, Muséum d’histoire naturelle
Parcours génétique
Exposition par Bénédicte Percheron

21 avril-20 juin, Médiathèque de Canteleu
Buvard et Pochoir encrier
Exposition des créations des Cantiliens et des élèves du lycée Georges-Baptiste
Scénographie d’Ariane Pasco et de Jennifer MacKay

Samedi 25 avril, 10h30, Hôtel de Ville, Canteleu
Les artistes dans la bibliothèque et l’oeuvre imprimée de Flaubert
Visite guidée de la bibliothèque patrimoniale de l’écrivain

Samedi 30 mai, 9h30, Hôtel des Sociétés savantes, Association des Amis de Flaubert et Maupassant
Regards d’artistes sur Flaubert
Camille Debrabant, Sandra Glatigny, Hastaire, Francine Mauger, Bernard Vouilloux


(< Benoît Melançon)
Jeudi, 7 mai 2015, Université McGill, Montréal, Québec, Département de langue et littérature françaises, salle Arts 160
Journée d’étude sur la biographie d’écrivain
9h50: Marina Girardin (Université du Québec à Montréal): «La mort écrite de Flaubert. Réflexion sur la nécrologie d’écrivain»

(< Atsuko Ogane, Norioki Sugaya)
Lundi 11 mai 2015, 18h30-20h, Maison Franco-Japonaise, Bureau français, auditorium,
3-9-25, Ebisu, Shibuya-ku, Tokyo 150-0013 Japon
Tél. +81-3-5421-7641 / Fax +81-3-5421-7651
Patrizia Lombardo (université de Genève), «Voyager, voyager, ne jamais s’arrêter! Flaubert et l’Orient». Conférence avec traduction simultanée.
Discutant: Norioki Sugaya (université. Rykkiô); modérateur: Nicolas Mollard (UMIFRE 19 - MFJ)
http://www.mfj.gr.jp/agenda/2015/05/11/20150511_patrizia_lombardo/

VENTES

Mardi 14 avril 2015, vente Ader Nordmann, Paris, salle des ventes Favart.
Expert Thierry Bodin.
http://www.ader-paris.fr
Lot 100. Gustave Flaubert (1821-1880). Enveloppe autographe, [Rouen 11 avril 1853], à Louise Colet; 7 x 11 cm, cachets postaux, cachet de cire rouge brisé à ses initiales G F. Enveloppe écrite de la main de Flaubert, adressée à son amante «Madame Colet. rue de Sèvres. 21. Paris». Estimation: 200 – 300 €.
http://www.ader-paris.com/html/fiche.jsp?id=4950290&np=5&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=5&sold=&r=

Lot 101. Gustave Flaubert, L.A.S., Paris jeudi soir [3 décembre 1863], à Hortense Cornu; 2 pages in-4. Lettre inédite à propos du Château des coeurs, «féerie» écrite en collaboration avec Louis Bouilhet et le comte d’Osmoy. Flaubert invite Mme Cornu à venir chez lui mercredi avec M. Cornu et le petit Jules, «entendre Le Château des coeurs. Les autres auditeurs seront un dessinateur de la pièce [Durandeau], & la Ctesse d’Osmoy. Peut-être Charles-Edmond y viendra-t-il aussi? J’oubliais un ami de Bouilhet: Alfred Guérard. L’heure est fixée à 1 heure très précise. Car c’est une lecture qui demande quatre heures, y compris le temps de souffler entre chaque tableau. Si vous ne pouviez venir ce jour-là on recommencerait pour vous seule un autre jour, la même cérémonie»... Il donne son adresse: «boul. du temple 42». Estimation: 1.500 – 1.800 €
http://www.ader-paris.com/html/fiche.jsp?id=4950291&np=5&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=5&r=

(< Éric Walbecq)
Catalogue Roumet, Histoire Postale, 51e vente, 7 avril 2015.
Lot 66. Lettre à Catulle Mendès, 25 octobre 1872, inédite. LAS de Croisset datée de jeudi soir à «Mon cher ami», 1 p. in 8° (petits défauts). «J’ai reçu ce matin une dépêche de vous en style télégraphique m’annonçant la mort de mon pauvre Théo. Mais la dépêche était dans une enveloppe, comme une lettre, pourquoi? Donc, j’ai su l’événement au bout de trente heures. Au moment où je lisais vos deux lignes, il était déjà enterré? Que vous dirais-je? Je suis écrasé! Tant mieux pour lui, après tout! Mais nous, mais moi!... J’en ai assez! et je ne demande qu’à le suivre.» Prix de départ: 2.000 euros.
www.roumethp.fr

(< Jacques-Remi Dahan)
Flaubert, L’Éducation sentimentale, Paris, Michel Lévy, 1870.
2 volumes in-8 de [4]-427 et de [4]-331-[32] pages, demi maroquin havane à coins, dos lisses ornés, t. dorées (Honnelaître, relieur). Édition originale parfaitement reliée par Honnelaître. L’exemplaire est complet du catalogue de la librairie Michel Lévy de 32 pages.
Au titre du second volume, comme l’indique Clouzot, la mention fallacieuse deuxième édition. Petits frottis, dos légèrement passés, l’intérieur est exempt de défauts et à grandes marges. (Clouzot, 121). (Belle Vente de Livres et Manuscrits, 11 Avril 2015 à 14h30, Guillaumot-Richard, 69400 Villefranche-sur-Saône. Lot 36.)
http://www.auction.fr/_fr/lot/flaubert-g-l-rsquo-education-sentimentale-paris-michel-levy-1870-2-volumes-7763393#.VREKK45WVN0

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrages

Marcel Jean Vicosqui, Flaubert était-il sourd? Analyse sonolittéraire de sa vie et de son oeuvre, L’Harmattan, 2015.
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=46044

(< Florence Godeau)
Laurent Demanze, Les Fictions encyclopédiques. De Gustave Flaubert à Pierre Senges, Corti, 2015.
http://www.jose-corti.fr/titreslesessais/Fictions_encyclopediques_demanze.html
«Ce livre, je voudrais le placer sous le signe de Bouvard et Pécuchet. Car bien des écrivains contemporains leur ont emboîté le pas pour braconner avec gourmandise sur les territoires de la science. «Une encyclopédie critique en farce», c’est ainsi que Flaubert désignait son roman pour dire que la pulsion de savoir ne va pas sans le soupçon du scepticisme ni le rire de l’idiotie. À la manière de l’autodidacte ou de l’amateur, l’écrivain répond aujourd’hui à l’ambition autrefois revendiquée par Italo Calvino: il relie les champs du savoir, renoue ensemble les disciplines dispersées et oppose à l’intimidation des discours spécialisés une curiosité vagabonde. Manière de dire que la littérature, si elle a renoncé à son magistère d’autrefois, affirme contre l’autorité du savant une démocratie du savoir.
Dictionnaires capricieux et encyclopédies lacunaires, ivresse de la liste et folie de l’inventaire: l’époque cède volontiers à l’encyclomanie. À rebours du désir de totalité et de la frénésie de l’archive, les écrivains contemporains composent des encyclopédies fragmentaires et ouvertes pour dire l’exigence de la lacune et la nécessité de l’inachevable. Raymond Queneau et Georges Perec, Gérard Macé et Pascal Quignard, Olivier Rolin et Pierre Senges: voilà quelques-uns des auteurs que je réunis dans cette collection de lectures, qui font de l’encyclopédie un puissant fictionnaire et rappellent la teneur de savoir de la littérature. À défaut de rassembler la totalité des savoirs, ces fictions encyclopédiques élaborent un art de l’oubli, qui a sans doute partie liée avec la sagesse.»

Traduction

Gustave Flaubert, Le Château des Coeurs, grande féerie, trad. Kayoko Kashiwagi, traduction en japonais du texte intégral avec toutes les illustrations, d’après l’édition originale de La Vie Moderne (1880), Osaka University Press, 303 pages. Préface de Jeanne Bem: «Pour le lecteur japonais» (en japonais p.209-222, et en français, p.223-234).

Articles

Pierre Nugues, «Une étude statistique élémentaire de la distribution des caractères et des mots dans Salammbô», site Flaubert, 2015.
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/nugues/

Jean-Pierre Richard, «Le silence du Sphinx: entretien avec Jean-Pierre Richard, par Philippe Dufour, suivi d’une microlecture de Flaubert par Jean-Pierre Richard», Flaubert, revue critique et génétique
http://flaubert.revues.org/2414

Syvie Triaire, «“Pas une ligne pour l’empêcher”. La Commune et l’impossible communauté des écrivains», dans «De l’absolu littéraire à la relégation: le poète hors les murs», colloque en ligne sur Fabula.
http://www.fabula.org/colloques/document2440.php
Où il est question de la Commune, de Flaubert, de L’Éducation sentimentale, et un peu aussi de Gautier et de quelques autres…

SUR LA TOILE

Deux versions de Madame Bovary
(< Jean-Christophe Portalis)
Jean Rochefort raconte Madame Bovary
https://www.youtube.com/watch?v=16ubmu7qbJc

(Benoît Melançon)
Version Mock:
https://www.actualitte.com/societe/le-mock-emma-bovary-un-traitement-critique-qui-decape-56055.htm

LECTURES

(< Michèle Leroux-Baron)
Alexander McCall Smith, Tears of the giraffe
Dans ce roman policier qui se passe au Botswana, Madame Bovary est appelée «Mma Bovary», conformément aux habitudes locales.

WHEN MR Letsenyane Badule eventually left, driving off in his rather battered Mercedes-Benz, Mma Ramotswe looked at Mma Makutsi and smiled.
"Very simple," she said. "I think this is a very simple case, Mma Makutsi. You should be able to handle this case yourself with no trouble."
Mma Makutsi went back to her own desk, smoothing out the fabric of her smart blue dress. "Thank you, Mma. I shall do my best."
Mma Ramotswe nodded. "Yes," she went on. "A simple case of a man with a bored wife. It is a very old story. I read in a magazine that it is the sort of story that French people like to read. There is a story about a French lady called Mma Bovary, who was just like this, a very famous story. She was a lady who lived in the country and who did not like to be married to the same, dull man."
"It is better to be married to a dull man," said Mma Makutsi. "This Mma Bovary was very foolish. Dull men are very good husbands. They are always loyal and they never run away with other women. You are very lucky to be engaged to a . . ."
She stopped. She had not intended it, and yet it was too late now. She did not consider Mr J.L.B. Matekoni to be dull; he was reliable, and he was a mechanic, and he would be an utterly satisfactory husband. That is what she had meant; she did not mean to suggest that he was actually dull.

Traduction, par Michelle Leroux-Baron
Alexander McCall Smith, Les Larmes de la girafe.
Lorsque Mr. Letsenyane Badule repartit enfin au volant de sa vieille Mercedes-Benz cabossée, Mma  Ramotswe regarda Mma Makutsi et lui sourit.
– Très simple, dit-elle. Je crois que cette affaire très simple, Mma Makutsi, vous devriez pouvoir l’élucider sans difficulté.
Mma Makutsi retourna à son bureau en lissant le tissu de son élégante robe bleue.
– Merci, Mma. Je vais faire de mon mieux.
Mma  Ramotswe approuva de la tête.
– Oui, continua-t-elle. C’est une affaire simple, celle d’un homme dont la femme s’ennuie. Une très vieille histoire. J’ai lu dans un magazine que c’est le genre d’histoire que les Français aiment lire. Ils ont là-bas un roman qui parle d’une Française nommée Mma Bovary, qui se trouve exactement dans la même situation. C’est une histoire très célèbre, celle d’une femme qui vit à la campagne et n’est pas heureuse, étant mariée à un lourdaud.
– C’est mieux d’être mariée à un lourdaud, dit Mma Makutsi. Cette Mma Bovary était vraiment stupide. Les lourdauds font de très bons maris. Ils restent toujours loyaux et ne vont jamais courir les autres femmes. Vous avez beaucoup de chance d’être fiancée à un...
Elle s’arrêta net. Elle n’avait pas eu l’intention de dire ça, mais c’était trop tard. En fait, elle ne pensait pas que Mr J.L.B. Matekoni était un lourdaud: c’était un homme à qui on pouvait faire confiance, il était garagiste, et il ferait un très bon mari. C’était ça qu’elle voulait dire, et elle n’avait pas voulu laisser entendre qu’il était en quoi que ce soit un lourdaud.


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales