BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 169 / 15 juin 2015

Inédit : le passeport de Flaubert pour la Tunisie (1858)

http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/gfpasseport_58.php
L’expert Frédéric Castaing a bien voulu nous transmettre un document inédit: le passeport établi pour Flaubert en vue de son voyage en Tunisie, alors qu’il a commencé la rédaction de Salammbô depuis une année. Ce passeport date du 3 avril 1858. Flaubert quitte Paris le 12 avril 1858; il rentrera à Croisset le 8 juin. C’est le quatrième passeport de Flaubert dont nous disposons, et premier passeport pour l’étranger. À cette époque, il était également nécessaire de se munir d’un «passe-port pour l’intérieur», selon la mention qui figure sur ces pièces officielles. Les deux premiers correspondent à des voyages bien connus:
– 1840: voyage dans les Pyrénées et en Corse
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/gfpasseport_40.php
– 1847: voyage en Bretagne
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/gfpasseport_47.php
– 1848: déplacement à Paris
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/gfpasseport_48.php

En l’espace de dix-huit ans, un homme change. D’abord de statut social: le bachelier «vivant chez M. son père» (1844) devient «propriétaire» par héritage, après la mort du Dr Flaubert (1847, 1848). En 1858, le romancier se rend en repérage sur le terrain de son second roman en «homme de lettres»: depuis l’année précédente, il s’est fait connaître en publiant Madame Bovary.
La transformation concerne aussi l’apparence physique. On peut tenir pour négligeables les variations de taille (1 m 82, 1. 83, 1.84, 1.80), qui doivent tenir à une toise plus ou moins bien manipulée. Le visage reste ovale, le nez «moyen» ou «ordinaire» (1848), les cheveux et les sourcils «châtains», avec une nuance pour les sourcils en «châtain foncé» (1847) ou «bruns» (1858), selon les appréciations, on imagine, de l’officier d’état civil. Est-ce aussi à ces critères subjectifs que l’on doit une bouche «petite» en 1840 et «moyenne» sur les trois passeports à suivre, ou bien la bouche de l’adolescent s’est-elle un peu élargie avec la maturité? Ce que nous savons de la perte des cheveux après le voyage en Orient explique le front «découvert» en 1858, alors qu’il est décrit comme «rond» en 1840 ou «haut» ensuite. L’évolution la plus notable concerne le teint: «clair» chez l’adolescent, puis «coloré» ou «un peu coloré» chez l’adulte, puis franchement «brun» en 1858. Edmond de Goncourt le montrera «briqueté, plus coloré à la Jordaens que jamais» (Journal, 8 juin 1879). Mais ce qui est le plus étonnant, c’est le nuancier des yeux: «gris» (1840), «bleus» (1847) ou «gris brun» (1848). D’une couleur aussi instable que les yeux d’Emma. En 1848, l’officier n’a pas noté la couleur, mais l’aspect globuleux que nous connaissons par les portraits: yeux «saillants». Ce corps est aussi marqué par des blessures: «une cicatrice en haut du nez» (1840) devient «une cicatrice au-dessus de l’œil gauche» en 1847. Est-ce la même, différemment située? La définition des photographies n’est pas suffisante pour qu’on puisse s’en rendre compte. Et surtout, sur le passeport de 1847, apparaît un autre signe particulier: «et une cicatrice de brûlure à la main droite»; «une légère cicatrice au-dessus de l’œil gauche et une sur la main droite». Le dernier passeport n’enregistre qu’«une brûlure à la main droite» (celle du visage s’est-elle atténuée?). Le lecteur de la correspondance connaît l’existence de cette «cicatrice de brûlure», qui résulte d’une maladresse médicale: «La main que j’ai brûlée et dont la peau est plissée comme celle d’une momie, est plus insensible que l’autre au froid et au chaud» (lettre à Louise Colet, 20 mars 1847). Et, d’après le témoignage de Maxime Du Camp: «Un jour qu’il [le Dr Flaubert] venait saigner Gustave et que le sang n’apparaissait pas à la veine du bras, il lui fit verser de l’eau chaude sur la main; dans l’effarement dont on était saisi, on ne s’aperçut pas que l’eau était presque bouillante, et l’on fit à ce malheureux une brûlure du second degré dont il a cruellement souffert» (Souvenirs littéraires, Hachette, 1882, t.I, p.246).
Ces passeports témoignent de l’histoire d’un corps qui vieillit (encore manque-t-il le poids) et qui traverse des épreuves singulières.

Flaubert lecteur de Rousseau

Joël Dupressoir, directeur de la Médiathèque et de la bibliothèque patrimoniale de Flaubert à la Ville de Canteleu, a découvert un signet inséré dans un livre de Rousseau, et portant une note relative à La Nouvelle Héloïse. Transcription de cette note, et explication de son sens, par le contexte de la page où le signet est resté.
http://flaubert.univ-rouen.fr/bibliotheque/rousseau_signet.php
Rappelons que les notes de Flaubert sur Rousseau, conservées au Musée Jean-Jacques Rousseau de Montmorency, sont en ligne depuis quelques mois:
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/rousseau/index.php

Madame Bovary à l'épreuve du bac de français

Sujet donné dans les lycées français d’Amérique du Nord:
http://www.rochambeau.org/uploaded/PUBLIC_PAGES/EXAM/SUJET_LITTERATURE_BAC_2015.pdf
1- Le personnage d’Homais n’apparaît pas dans le premier état du texte: en quoi le fait de l’ajouter est-il révélateur du projet d’écriture de Flaubert? (8 points)
2- Comment Flaubert transforme-t-il un fait divers en oeuvre d’art? (12 points)

VENTES

(< François Lapèlerie)
Vente Jean-Philippe Ruellan, 13 juin 2015
Vente en live sur Le Figaro enchères et Invaluable
http://www.svvruellan.com/encheres/detail-lot/1603713425.aspx
Lot n° 75. Flaubert (Gustave), Bouvard et Pécuchet, Oeuvre posthume, Paris, Alphonse Lemerre, 1881, 1 volume in-12. Faux titre, titre, 400 pages. Reliure de l’époque chagrin brun ornée de motifs dorés aux coins et de filets frappés à froid. Dos à nerfs orné et titré or (légers frottements). Tête dorée. Étui marbré. Bon exemplaire en édition originale. Vicaire, III, 733. Estimation: 400 - 500 euros.

Lot n° 76 Flaubert (Gustave), Salammbô, Paris, Michel Lévy Frères, 1863, 1 volume in-8. Faux titre, titre, 474 pages et 1 feuillet non chiffré de table. Reliure de l’époque demi-veau glacé marine (très légèrement frottée). Dos lisse orné de filets dorés et titré or (2 petites griffures et de légers frottements). Coins frottés. Bon exemplaire en édition originale enrichi d’un envoi au faux titre (celui-ci quelque peu jauni et roussi) signé de G. Flaubert: «A Mr F. Deschamps Hommage de la plus haute considération Souvenir d’amitié». Carteret, I, 266. Estimation: 4.000 – 5.000 euros.

(< François Lapèlerie)
Librairie Henri Godts: vente publique à l'Hôtel des ventes Horta, mardi 16 juin 2015, Bruxelles.
367. Flaubert, Gustave, La Légende de saint Julien l'Hospitalier, P. Cornilliac enl.
In-12° carré : 35 ff. ill.
Relié par Léon Gruel: plein maroquin brun, plats entièrement et richement fleuronnés d'arabesques dorées dans le style Renaissance, doublures à semé fleuronné doré (cor et épée) sur maroquin bleu marine orné d'un motif floral répété à froid, le tout cerné de filets dorés gras et maigres et de maroq. brun, gardes de soie moirée brun noisette, tranches dorées (soie éraillée avec manques en gouttière des gardes). Sous étui bordé. Manuscrit sur peau de vélin entièrement enluminé à la manière des manuscrits médiévaux, soit le titre et 68 pages toutes entièrement décorées de cadres floraux variés, de baguettes, bouts de lignes, lettrines, etc., et agrémentées de 14 enluminures de tailles variées. Provenance: F. Bemelmans (ex-libris gravé par Charles Jouas). Beau travail d'un enlumineur amateur non identifié. Estimation: 2.000 - 2.200 euros.

17 June 2015, New York, NY, USA
19TH & 20TH CENTURY LITERATURE by Swann Auction Galleries, Platinum House, Live Auction
Lot 138. Flaubert, Gustave, Salammbô, Michel Lévy, 1863.
http://www.invaluable.com/auction-lot/flaubert,-gustave.-salammbo.-138-c-3924877b02#.VWxRbvwzQSc.email
Estimated Price: $500 - $750
Description: FLAUBERT, GUSTAVE. Salammbô. Tall 8vo, publisher’s yellow printed wrappers, front wrapper partly split, backstrip chipped with loss, mild wrinkling and soiling; scattered dampstaining to text leaves; matching cloth chemise (Blairhame book-label) and slipcase. Paris: Michel Lévy, 1863
Notes: first edition, first issue, with the misprints on page 5 "effraya" instead of "effraièrent" and "Scissites" instead of "Syssites" on pages 251, 368, and 370. In the fragile original wrappers.

(< Stéphanie Dord-Crouslé, Jacques-Remi Dahan)
Vente Ader-Nordmann, Paris, 18 juin 2015
Lot 127. Gustave Flaubert (1821-1880). L.A.S., [vers 1860-1865?, à Jeanne de Tourbey], sur 1 page in-8 (fente réparée).
http://www.auction.fr/_fr/lot/gustave-flaubert-1821-1880-l-a-s-nbsp-8235940#.VW_hXEbjvo4
http://www.ader-paris.com/html/fiche.jsp?id=5127550&np=7&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=5&sold=&r
Curieuse lettre inédite. «Oui! ma belle voisine. Vous pourrez demain venir dans les catacombes. – On vous entraînera dans les endroits les plus secrets... Je vous engage à vous vêtir pour cette expédition, le moins proprement possible. Soyez prête à 2 h. et demie bien juste. Je baise vos belles mains très longuement»...
[La belle Jeanne de Tourbey (1837-1908), future comtesse de Loynes, demeurait rue de Vendôme (actuelle rue Béranger), alors que Flaubert habitait boulevard du Temple, de 1856 à 1869. Le 11 mars 1862, Flaubert a visité les catacombes avec les frères Goncourt, qui ne mentionnent pas la présence de Jeanne de Tourbey.] Estimation: 1.500 – 2.000 euros.

Vente Villanfray & Associés, Paris, Richelieu-Drouot, 19 juin 2015
E-mail : contact@villanfray.com
Lot 142. Flaubert, Gustave, La Tentation de saint Antoine, Paris, Charpentier & Cie, 1874.
http://www.villanfray.com/html/fiche.jsp?id=5148130
E.O. 1 vol. grand in-8, demi-chagrin à coins de la fin du 19ème, dos à nerfs, titre fleurons et filets dorés à la bradel, tête dorée, non rogné, couvertures conservées. Faux titre, titre, 1f., 296p. Des rousseurs éparses en début et en fin d'ouvrage, exemplaire grand de marges. Toute première émission de l'édition originale avec les mots «capitaine» à la place de «capitale», page 152 et «éphémérides» pour «éphémères» à la page 295. Estimation: 100 - 150 euros.

Lot 159. Flaubert, Gustave, Salammbô, Paris, Michel Lévy Frères, Libraires-Éditeurs, 1863.
http://www.villanfray.com/html/fiche.jsp?id=5148147
E.O. 1 vol. in-8, demi-toile à la bradel, coins de même, titre doré sur pièce de maroquin noir. Faux titre avec l’annonce de la nouvelle édition de «Madame Bovary» au verso, titre, 374p., 1f. de table. Quelques rousseurs, exemplaire grand de marges. Toute première émission de l’édition originale avec les mots «effraya» pour «effrayèrent» et «Scissites» à la place de «Syssites» aux pages 80, 251, etc. Estimation: 200 - 300 euros.

(< François Lapèlerie)
Roumet, vente aux enchères en ligne jusqu’au 23 juin 2015
http://www.roumet-hp.fr/index.php?list=1&mag=gf&type=vso&venteno=vo52&chap=3311
Lot 92. Flaubert Gustave. LAS datée lundi à sa «chère belle amie», Jeanne de Tourbey (Mme de Luynes) demi-mondaine qui tint un salon littéraire et politique influent sous le Second Empire et la IIIe République. Gustave Flaubert tomba fort amoureux d’elle et lui écrivit des lettres enflammées. 1 p. in 8°. Jolie lettre amoureuse: «Pensez-vous au nommé Rohant. Dites-moi l’adresse de M. E. Daudet, p(our) que je le remercie de son volume. Et croyez bien que je vous idolâtre. Votre vieux fervent.»

(< François Lapèlerie, Jacques-Remi Dahan)
Vente Pierre Bergé, Drouot, 25 juin 2015
http://www.pba-auctions.com/html/fiche.jsp?id=5123329
Lot 183. Gustave Flaubert (1821-1880), L.A.S., Dimanche soir [vers 1856-1857?], à un ami; 1 page in-8 sur papier bleu (trace de collage sur un bord). LETTRE INÉDITE À UN ÉCRIVAIN. Il a vu Eugène CRÉPET. «Il fait grand cas de votre talent et désire vous attacher à sa Revue. [...] Quant à votre roman, il ne serait pas éditeur-rédacteur-gouverneur d’un journal s’il n’avait la rage de vouloir corriger la copie des autres. Je l’ai fortement engagé à prendre la vôtre telle qu’elle est. Oh non! Car il a des idées. C’est un brave garçon mais entêté, je vous exhorte donc à la patience»... Il annonce sa prochaine venue à Paris. Estimation: 1.000 – 1.200 euros.

Vente Ader-Nordmann, 26 juin 2015, Pairs, Salle des ventes Favart, 3, rue Favart, 75002 Paris
EMail: contact@ader-paris.fr, Tél.: 01 53 40 77 10
http://www.ader-paris.com/html/fiche.jsp?id=5144704&np=1&lng=fr&npp=10000&ordre=&aff=5&r=&sold=
Lot n°109. Bouilhet (Louis), Melaenis. Préface de A. Join-Lambert. Évreux: imprimerie de Charles Hérissey pour la Société normande du livre illustré, 1900. Grand in-8, frontispice, XXIV, 149p., (1f.), xvip., 6 planches, couverture imprimée. Demi-maroquin vert sombre à coins, filets dorés, dos à nerfs orné, tête dorée, non rogné, couverture conservée (E. Carayon).
Très belle édition de luxe imprimée à seulement 140 exemplaires numérotés sur papier vélin des papeteries du Marais, illustrée de 17 compositions gravées en couleurs par Bertrand d’après les aquarelles de Paul Gervais, dont 1 frontispice, 6 hors texte, 5 en-têtes et 5 culs-de-lampe.
Ce poème historique est le premier ouvrage de Louis Bouilhet qui le dédia à son ami intime Gustave Flaubert.
Précieux exemplaire, un des 40 de collaborateur, truffé de plusieurs lettres autographes:
- LAS de Gustave Flaubert, datée du jeudi 12 août (1869?), 2 pages 1/2 in-8, où il est notamment question d’une conférence sur Louis Bouilhet à Rouen
- LAS d’Achille Flaubert, frère aîné de Gustave, 2 pages 1/4 in-12, datée du 12 mai 1876
- 2 LAS de Louis Bouilhet adressées à Calderone, dont l’une écrite à la suite d’une lettre de Pascal-Désiré Mulot, 4 pages et 2 pages 1/2 in-8. Dans la seconde il est question de Glatigny
- Carte de visite avec hommage autographe d’Arthur Join-Lambert adressé à M. Legras
- 2 LAS de W. de La Germonière, président de la Société normande du livre illustré, à M. Legras pour le remercier de l’élaboration de cette édition et pour lui offrir le dernier exemplaire disponible du livre.
Très bel exemplaire relié par Carayon. Infimes rousseurs par endroits.
On joint un exemplaire de l’édition originale du texte:
- BOUILHET (Louis). Melaenis conte romain, Paris, Michel Lévy frères, 1857. In-18, (3ff.), 205p., (1f.), 36 pp. de catalogue, couverture imprimée. Demi-maroquin marron à coins, filets dorés, dos à nerfs orné de motifs dorés et mosaïqués, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés (Champs-Stroobants).
Édition originale. Très bel exemplaire malgré une trace de mouillure claire aux premiers feuillets. Complet du catalogue de l’éditeur à la fin.
Provenance: A. Grandsire, avec ex-libris. Estimation: 2.000 – 3.000 euros.

Catalogue Laurent Coulet, n°59 [2015]
http://www.laurentcoulet.com
65. Flaubert, Gustave, Lettres à sa nièce Caroline, Paris, Fasquelle, 1906. EO, un des 25 exemplaires de tête numérotés sur Hollande, celui-ci n°13. 1.500 euros.

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrages

(< Benoît Melançon)
Raymond Jean, Mademoiselle Bovary, Flammarion, Coll. «GF Étonnants classiques», 2015.

Articles

François Lapèlerie, «Philippe Druillet: le vase Salammbô», site Flaubert, 2015.
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/sal_vases.php
François Lapèlerie, «Émile Bruchon: statue de Salammbô», site Flaubert, 2015.
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/sal_sculpture_bruchon.php
François Lapèlerie, «EH Lévy: statuette inattendue de Salammbô», site Flaubert, 2015.
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/sal_sculpture_levy.php
François Lapèlerie: «La Salammbô volée de Monsieur Henri Gentil», site Flaubert, 2015.
http://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=38
Solène Lejosne, «Salammbô, un nom de l’espace», site Flaubert, 2015
http://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=39
«Salammbô» est le nom donné par les scientifiques à un outil de représentation des ceintures de radiation entourant la terre. L’opération d’«induction» est similaire à celle pratiquée par Flaubert pour «reconstruire» Carthage.

LECTURES

(< Benoît Melançon)
 «J’ai vaincu l’inanité de ma banlieue [au sens nord-américain du terme] en arpentant des musées, en assistant à des performances déjantées, en lisant et relisant et relisant des poèmes qui demeuraient hermétiques. Je le dis à mes étudiants: on n’est plus seul à déprimer quand on a lu Madame Bovary, et la présence de ce livre, c’est déjà ça, c’est déjà mieux.»
«La mémoire de la Rive-Sud. Michael Delisle. Propos recueillis par Michel Nareau», Liberté, 308, été 2015, p.10.

 


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales