BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 193 / 5 décembre 2017

AGENDA

8-9 décembre, colloque dagrégation «Relire L’Éducation sentimentale», Sorbonne et Sorbonne nouvelle, organisé par Éléonore Reverzy et Pierre Glaudes
https://www.fabula.org/actualites/colloque-d-agregation-flaubert_81341.php

(< Benoît Melançon)
16 décembre, médiathèque d’Arcueil
Spectacle «Flaubert: lettres à Louise Colet», dans le cadre de Festival 789, 3e édition.
http://compagniedupont-levant.fr/
«Depuis sa création en 2011, la Compagnie du Pont-Levant joue des pièces de théâtre adaptées de l’oeuvre de Gustave Flaubert. Le spectacle, «Flaubert: lettres à Louise Colet» met en scène les lettres enflammées de Gustave Flaubert à Louise Colet, qui fut sa première maîtresse. La pièce contient également des extraits de Madame Bovary, personnage librement inspiré par la relation avec Louise Colet. Marie-Stéphanie Sutter, adaptation et mise en scène.»

Événement passé

(< François Vanoosthuyse)
Soutenance de thèse de Véronique Samson: «La vie derrière soi. Gustave Flaubert et le temps du roman», directrice de thèse: Isabelle Daunais, 13 novembre 2017
https://www.mcgill.ca/litterature/fr/channels/event/soutenance-de-these-de-veronique-samson-la-vie-derriere-soi-gustave-flaubert-et-le-temps-du-roman-282364
Résumé et table des matières:
http://flaubert.univ-rouen.fr/theses/these_samson2017.pdf

VENTES

(< Éric Walbecq)
Librairie Faustroll
http://librairie-faustroll.com/
Flaubert, «Traité d’Origène: de la Prière», s.d. [circa 1870], 3 pages in folio (30x18,2cm) rédigées à l’encre sur 2ff.
Manuscrit autographe de notes préparatoires pour La Tentation de saint Antoine sur Origène, les premiers martyrs et les persécutions (St Laurent, St Cyprien, St Jacques, St Marien, St Nicéphore) et le schisme de Novatien. 2.900 euros. Lot vendu.

(< Éric Walbecq)
Vente Ader, 7 décembre 2017, expert Thierry Bodin
Lot 110. Flaubert à Henriette Collier, L.A.S., Croisset, Mardi gras [24 février 1852]; 4 pages in-8. Estimation: 2.000/ 2.500 euros.
http://www.ader-paris.fr/html/fiche.jsp?id=8244917&np=1&lng=fr&npp=150&ordre=&aff=1&r=
Belle lettre, pleine de mélancolie. C’est en 1842 que le jeune Flaubert, alors étudiant en droit, a fait la connaissance à Trouville de la famille Collier, dont les deux filles, Gertrude et Henriette, le séduisent particulièrement; il les reverra souvent à Paris, dans leur maison du Rond-Point des Champs-Élysées, et songea même un moment à épouser une de ces deux jeunes filles.
En ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=9908  

Lot 111. Flaubert à Léon Cladel, L.A.S., [Paris] mercredi [9 mai 1877]; 2 pages in-8, enveloppe (quelques petites taches d’eau, fentes aux plis réparées, petites marques de ruban adhésif). Estimation: 1.000/ 1.200 euros.
http://www.ader-paris.fr/html/fiche.jsp?id=8244918&np=1&lng=fr&npp=150&ordre=&aff=1&r=
Lecture avant publication de Celui de la Croix-aux-Boeufs de Cladel (le 30 avril, Flaubert avait accepté de lire le manuscrit; le livre paraîtra chez Charpentier).
En ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=12778  

(< Éric Walbecq)
Vente Geoffroy-Bequet, 7 décembre 2017, Abbaye aux Dames, Saintes
Collection Jean-Louis Debauve.
Lot 205. Flaubert, L.A.S. [à M. Hubert?]. 1p. in-8. Mardi 15 [février 1870]. Cachet de la collection Debauve.
http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/vente-ie_v106568.html/1/num/null/205
Flaubert demande à ce que M. Boulet vienne le voir chez lui car il lui est impossible de sortir. Avec un portrait gravé sur bois signé RHM. Estimation: 400/ 600 euros.
En ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=11526&mot=&action=M

Lot 206. [Flaubert (Gustave)]. 12 lettres adressées à Gustave Flaubert. 1874-1876 et sans date. Cachet de la collection Debauve.
http://www.interencheres.com/fr/meubles-objets-art/vente-ie_v106568.html/1/num/null/206
Victor Advielle (sur La Tentation de saint Antoine, «Je suis en France la personne qui s’est le plus occupé de l’histoire de l’ordre hospitalier de St-Antoine…»), Claude Girard (3, lui demandant des lettres de George Sand), Raymond Lebel (artiste dramatique lui demandant une aide financière), Pohl (ancien régisseur des théâtres, lui demandant une aide, «la misère a amené la faim»), Gerleaux (artiste dramatique rouennais, «j’en suis arrivé à avoir faim trois jours sur quatre…»), 2 poèmes dédiés à Gustave Flaubert par Louise Boyer et Jules Caylus, et une longue lettre anonyme de 12 pages. «Tandis que les partisans de Victor Hugo célèbrent en choeur la plus belle oeuvre des temps modernes, à Bruxelles dans un banquet triomphal, la loterie Lamartine à cinq sous le billet, se continue. Elle a beaucoup de succès parmi les domestiques. Triste, lamentable spectacle! […]». Ainsi qu’une longue et curieuse lettre d’un certain J. Schwab lui soumettant son projet d’écriture d’un pendant de Madame Bovary. «Vous avez certainement dû songer à écrire la contrepartie de Madame Bovary? L’histoire d’un jeune homme, Monsieur*** serait, je crois, intéressante à faire […]. J’ai bien songé à M. Alex. Dumas, mais, outre que je ne voudrais pas me livrer à une étude critique du talent de l’auteur du Demi-monde, je crois que M. Dumas en est encore à chercher sa voie et qu’il ne comprendrait pas mon travail projeté […]». Sont joints: 1 L.A.S. de Louise Colet, 1 L.A.S. de Louis Bouilhet, 1 M.A.S. de Paul-Armand Hirsch sur Flaubert, 1 L.A.S. de Caroline Franklin-Grout et divers autres documents. Estimation: 400/ 600 euros.

(< Stéphanie Dord-Crouslé)
Vente Alde, 13 décembre 2017, Hôtel Ambassador, Paris, expert Thierry Bodin
Lot 90. Flaubert à Jules Lemaître, L.A.S., mardi 21 [octobre 1879]; 1 page in-8 très remplie. Estimation: 1.500/ 2.000 euros.
http://www.alde.fr/lot/5394310
Belle lettre inédite sur ses oeuvres, à la suite des deux études de Jules Lemaître dans la Revue politique et littéraire: «Les Romans de moeurs contemporaines« et «Les Romans de moeurs antiques« (11 et 18 octobre 1879).
Désormais en ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=14132

Lot 91. Flaubert à Jules Lemaître, L.A.S., vendredi soir [6 février 1880]; 1 page in-8 (petites taches). Estimation: 600/ 800 euros.
http://www.alde.fr/lot/5394311
Lettre inédite invitant à Croisset son «cher confrère» [Jules Lemaître viendra à Croisset le mercredi 11 février 1880].
Désormais en ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=14133   

Vente Aristophil, Aguttes, 20 décembre 2017, expert Thierry Bodin
Lot 42, Flaubert à Ernest Feydeau, L.A.S., [Croisset] Dimanche [21 août 1859]; 6 pages in-8 sur papier bleu. Estimation: 4.000/ 6.000 euros.
http://www.collections-aristophil.com/html/fiche.jsp?id=8262765&np=3&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=1&r=
Belle et longue lettre pendant l’écriture de Salammbô, avec une autobiographie fantaisiste.
En ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=10363&mot=&action=M

Lot 44. Flaubert, manuscrit autographe, «Dictature de Sylla»; 6 pages in-fol. (31 x 20 cm), avec quelques ratures et corrections, en feuilles; sous chemise dos maroquin rouge et étui. Estimation: 8.000/ 10.000 euros.
http://www.collections-aristophil.com/html/fiche.jsp?id=8262771&np=3&lng=fr&npp=20&ordre=&aff=1&r=
Manuscrit inédit sur l’histoire romaine, utilisé pour la documentation de Salammbô.
Ce manuscrit, très documenté, est, à travers le destin de Sylla, un récit de l’histoire romaine de 83 à 79 avant Jésus-Christ. Complet en soi, il provient d’un dossier de 134 pages intitulé «Histoire romaine (Duruy), tomes I-II» (vente Franklin-Grout-Flaubert, Antibes 28-30 avril 1931, n°19). En effet, Flaubert a largement utilisé ici l’ouvrage de Victor Duruy, Histoire des romains et des peuples soumis à leur domination (Hachette, 1843-1844, 2 vol.), particulièrement les chapitres XLVI «La première guerre civile» et XLVII «Dictature de Sylla».
D’après l’écriture, on peut dater ces pages vers 1845-1847; on sait qu’en 1846 Flaubert a relu l’Histoire romaine de Michelet.
Le manuscrit commence par l’évocation des «guerres civiles» de 83-82. «Quand Sylla fut [sur] les bords de l’Adriatique il envoya une lettre au Sénat où il parlait de sa tête proscrite, de ses biens confisqués, de ses amis assassinés etc. Le Sénat envoya une députation pour l’adoucir. Mais Cinna et Carbon ramassèrent les soldats par toute l’Italie. Lorsque Cinna voulut embarquer pour la Grèce l’armée réunie, il fut égorgé par ses propres soldats. Carbon resté seul consul étendit encore le droit de cité à de nouveaux peuples, et répandit les affranchis dans les trente cinq tribus. [...] Sylla passe de la Pouille dans la Calabre, il vainc Norbanus près de Capoue et pendant une trève qu’il avait demandée fait passer à lui toutes les troupes ennemies». En 82, sous le consulat du jeune Marius et de Carbon, «Sylla accourt à Rome mais pas assez à temps pour prévenir les derniers massacres du nombre desquels était celui de Mucius Scaevola. Sylla ne fit que traverser Rome pour aller en Étrurie combattre Carbon»... Etc.
«Les Proscriptions. Les premiers coups furent pour la famille de Marius. Un de ses parents
Marius Gratidianus qui venait de s’honorer dans sa préture en réprimant la falsification des monnaies fut poursuivi par Catilina qui lui creva les yeux, lui arracha la langue, les oreilles, les mains, lui rompit les bras et les jambes et lui coupa la tête enfin qu’il porta toute sanglante à Sylla [...]. La proscription dura pendant six mois [...]. Quant au nombre des morts Appien parle de 90 sénateurs, de 15 consulaires et de 2000 chevaliers [...]. Les fils et les petits fils des proscrits privés de l’héritage paternel furent déclarés indignes d’occuper jamais une charge publique. [...]
Pas un Samnite n’échappa»...
Puis Flaubert examine la Législation.
Sylla (ensemble de ses lois), de 81 à 79.
«Les deux consuls étant morts Sylla fit réunir les comices puis sortit de Rome comme pour leur laisser toute liberté. Alors il écrivit à l’interroi Valerius Flaccus qu’il pensait que la République avait besoin d’un dictateur et il s’offrit comme le plus digne. [...] Il fut solennellement proclamé que la volonté de Sylla serait la loi»... Etc. Il passe en revue les différentes lois, avant de terminer sur son abdication en 79, sa retraite dans sa maison de Cumes, sa maladie, sa mort, son cortège funèbre et son enterrement à Rome... Et il conclut: «Sylla homme du passé voulant rétablir une société morte [...] se mit lui-même au-dessus des lois [...] caractère commun à tous les acteurs de ce même rôle.»

VIENT DE PARAÎTRE

Lettre inédite

Lettre de Flaubert à M. Turquet, sous-secrétaire d’État, Administration des Beaux-Arts, 29 janvier 1880, découverte et transcrite par Joëlle Robert.
Désormais en ligne dans la correspondance électronique:
http://flaubert.univ-rouen.fr/jet/public/correspondance/trans.php?corpus=correspondance&id=14134

Notes

Notes sur «Le Songe de Scipion» (vers 1860-1861), transcriptions par Atsuko Ogane, 2017.
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/songe_scipion.php

Notes sur Cicéron, «De Natura deorum», transcriptions par Atsuko Ogane, 2017.
http://flaubert.univ-rouen.fr/manuscrits/ciceron.php

Ouvrages

Dictionnaire Flaubert, sous la direction de Gisèle Séginger, Champion, 2017
https://www.honorechampion.com/img/cms/pdf_catalog/presentation_dictionnaire_flaubert.pdf
«Ce dictionnaire qui a mobilisé une équipe internationale et pluridisciplinaire d’une centaine de collaborateurs propose une somme de connaissances sur Flaubert dans son siècle, sur ses oeuvres et leur thématique, sur leurs avant-textes et leur réception jusqu’à l’époque contemporaine. Il aborde non seulement le travail de l’écrivain depuis ses années de jeunesse, ses projets inédits, mais aussi tout un contexte culturel et scientifique qui permet de comprendre le rapport de ses oeuvres à l’histoire, à la politique, à la religion et aux savoirs. Avec plus de 650 notices, il a l’ambition de proposer un bilan et une ouverture sur les recherches actuelles. Comité scientifique: Juliette Azoulai, Yvan Leclerc et Norioki Sugaya.»

Marie-Astrid Charlier, Florence Pellegrini et Laure Himy Pieri, L’Éducation sentimentale de Flaubert, Atlande, «Clés concours», 2017.

Bouvard et Pécuchet
d’après Flaubert, adaptation et mise en scène de Jérôme Deschamps, L’Avant-scène théâtre, n°1431, 15 octobre 2017.

Jacques Rancière, Les Bords de la fiction, Seuil, coll. «La Librairie du XXIe siècle», 2017.
http://www.seuil.com/ouvrage/les-bords-de-la-fiction-jacques-ranciere/9782021296556
«Dans les fictions avouées de la littérature comme dans les fictions inavouées de la politique, de la science sociale ou du journalisme, il s’agit toujours de construire les formes perceptibles et pensables d’un monde commun. De Stendhal à João Guimarães Rosa ou de Marx à Sebald, en passant par Balzac, Poe, Maupassant, Proust, Rilke, Conrad, Auerbach, Faulkner et quelques autres, ce livre explore ces constructions au bord du rien et du tout.»

(< Benoît Melançon)
P.-M. de Biasi, A. Herschberg & B. Vinken (dir.), Flaubert: Les pouvoirs du mythe (t.I)
https://www.fabula.org/actualites/p-m-de-biasi-a-herschberg-b-vinken-dir-flaubert-les-pouvoirs-du-mythe-t-i_81738.php

P.-M. de Biasi, A. Herschberg & B. Vinken (dir.), Flaubert: genèse et poétique du mythe (t.II)
https://www.fabula.org/actualites/p-m-de-biasi-a-herschberg-b-vinken-dir-flaubert-genese-et-poetique-du-mythe_81737.php

Thierry Poyet, La Gens Flaubert - La fabrique de l’écrivain entre postures, amitiés et théories littéraires, Classiques Garnier, Bibliothèque des lettres modernes, 2017
«La vérité de Flaubert passe par une série de postures et un rôle actif dans le monde littéraire. Fort d’avoir constitué la gens Flaubert, l’écrivain a lu et critiqué ses proches pour mieux forger et imposer sa propre théorie littéraire jusqu’à connaître l’apothéose du romancier flaubertien.»

(< Joëlle Robert)
Michel Schneider, Écrit dans le noir. Essais sur la littérature, Buchet Chastel, 2017 [«La vie est bête. Gustave Flaubert», p.106-153.]

Ouvrages collectifs

Lectures de L’Éducation sentimentale, sous la direction de Steve Murphy, PUR, 2017
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4477
Table des matières
Steve Murphy, Petites portes latérales pour entrer dans L’Éducation sentimentale

Première partie. Des origines, des débuts et des astres
Yvan Leclerc, «Le mari, la femme, l’amant. Me Sch. Mr Sch. Moi». L’Éducation sentimentale, histoire du jeune homme Gustave Flaubert?
Éric Le Calvez, Correspondance et repérages
Georges Kliebenstein, L’Éducation sentimentale ne commence pas
Marie-Astrid Charlier, «Tout son voyage lui revint à la mémoire»: autour du premier chapitre de L’Éducation sentimentale
Florence Emptaz, «Ce qui s’écrit dans le ciel», à propos de L’Éducation sentimentale

Deuxième partie. Style, manière, poétique
Lola Kheyar Stibler, Note sur la poétique du dégrisement dans L’Éducation sentimentale
Judith Wulf, Au présent de L’Éducation sentimentale
Sandrine Berthelot, L’Éducation sentimentale, roman «pohétique»
Sébastien Baudoin, Ce fut comme une disparition: évanescences paysagères dans L’Éducation sentimentale

Troisième partie. L’histoire sociale et morale du présent
Bernard Gendrel, L’Éducation sentimentale ou «le raccourci des moeurs d’une époque»?
Philippe Hamon, L’Éducation sentimentale et le faux
Pierre Laforgue, Quand Balzac écrit L’Éducation sentimentale
Christophe Ippolito, Gagner ou perdre dans L’Éducation sentimentale
Patrick Bray, «Les fruits secs»: répétition, génération et événement dans L’Éducation sentimentale
Jean-Didier Wagneur, «Coudoiements bohèmes» dans L’Éducation sentimentale
Steve Murphy: De l’imaginaire racial dans L’Éducation sentimentale

Quatrième partie. «48», la politique et l’histoire
Gisèle Séginger, Écriture historiographique et fiction romanesque
Barbara Vinken, Paris-Rome: la Pharsale de Flaubert
Goran Blix, Flaubert, Tocqueville et l’écriture démocratique
Henri Scepi, La barricade renversée: empreintes hugoliennes dans L’Éducation sentimentale
Dolf Oehler, Flaubert/Sand: comment romancer une révolution vécue?
Peter Brooks, À la barre de l’histoire


Relire L’Éducation sentimentale, sous la direction d’Éléonore Reverzy et de Pierre Glaudes, Classiques Garnier, 2017.
Présentation sur le site de l’éditeur.
Table des matières

Pierre Glaudes et Eléonore Reverzy, «Avant-propos»

Histoire du texte - Génétique
Yvan Leclerc, «L’Éducation sentimentale ou la “difficulté de trouver un bon titre”»
Éric Le Calvez, «Topographie et poétique du récit»
Stéphanie Dord-Crouslé, «Le personnage de Mme Arnoux»

Poétique du récit et stylistique
Boris Lyon-Caen, «Intérieur avec vue: Frédéric est-il un personnage de roman?»
François Vanoosthuyse, «La narration par “plans” dans L’Éducation sentimentale»
Éléonore Reverzy, «Le romanesque dans L’Éducation sentimentale»
Guy Larroux, «“Il parle bien, Frédéric Moreau”«
Gilles Philippe, «1857-1869: un changement de style?»

II. Société, histoire, politique, religion
Jeanne Bem, «L’Éducation sentimentale, modernité et mobilité»
Christophe Reffait, «Logiques de l’argent et du récit dans L’Éducation sentimentale»
Nicolas Bourguinat, «De Séville à Barcelone: l’Espagne dans L’Éducation sentimentale»
Gisèle Séginger, «L’histoire des sentiments et des émotions»
Jacques Neefs, «Le sentiment politique dans L’Éducation sentimentale»
Pierre Glaudes, «Avatars du religieux dans L’Éducation sentimentale»

IV. Enjeux éthiques et philosophiques
Fabrice Wilhelm, «Amitié et envie dans L’Éducation sentimentale»
Juliette Azoulai, «“Le bonheur peut y tenir”: Conceptions du bonheur dans L’Éducation sentimentale»
Jacques-David Ebguy, «“Quel est le sens de tout cela?”  L’Éducation sentimentale, roman du retrait»

Articles

(< Benoît Melançon>
Hélène Cuin et Gersende Plissonneau, «Entre actualisation et contextualisation, deux lectures de Madame Bovary en seconde générale et professionnelle: l’invention d’une anachronie heuristique?», Recherches & Travaux, n°91, 2017, dossier «Contextualiser et actualiser les oeuvres littéraires au collège et au lycée», en ligne:
http://recherchestravaux.revues.org/946
«L’enseignement de la lecture littéraire au lycée est marqué, d’un point de vue institutionnel, par la mise en exergue d’un souci de contextualisation des oeuvres étudiées, alors que les recherches en didactique de la littérature pointent la reconfiguration des textes par des sujets lecteurs; en outre, les travaux d’Yves Citton ont mis l’accent sur l’intérêt d’un processus d’actualisation des textes littéraires. À travers l’analyse de deux séquences de seconde de lycée professionnel et général, notre article interroge la place et la fonction de l’actualisation ainsi que la coexistence de celle-ci avec une perspective contextualisante: ceci nous conduit à formuler l’hypothèse du développement d’une forme d’anachronie heuristique.»

Stéphanie Dord-Crouslé,«Les archives de Flaubert: conserver pour prouver»; Les archives au XIXe siècle. Nouveaux partages, nouveaux usages (actes du colloque de Paris, 12-14 mars 2014), sous la dir. de Claude Millet, Bibliothèque numérique du Centre Jacques Seebacher, 2017, 12 pages. [disponible sur le site et sur HAL-SHS].

Catherine Fillon, «Le droit, fil de la trame romanesque chez Flaubert», Revue droit & littérature, L.G.D.J., n°1, 2017, p.125.
https://www.lgdj.fr/revue-droit-litterature-n-1-2017-9782275056050.html

Brigitte Le Juez, «Créativité et émancipation. La réception de Flaubert en Irlande au tournant du XXe siècle», dans Romanesques, n°9, 2017, dossier «Le roman français vu de l’étranger», sous la direction de Catherine Grall, Classiques Garnier, p.105-124.

Isabelle Pitteloud, «Flaubert lu et relu: variations sur Un coeur simple dans Joseph de Marie-Hélène Lafon», Versants 64:1, fascicule français, 2017, p.119-129.
PDF en ligne
«L’étude des relations qui se nouent entre Un coeur simple et Joseph de Marie-Hélène Lafon (2014), est l’occasion de défendre une approche de la littérature comme espace de réappropriation sociale et culturelle. L’organisation des reprises intertextuelles, de même que le traitement d’une oralité problématique (l’oralité paysanne) sont capables de féconder le lieu commun littéraire et de l’investir à nouveaux frais, comme le montre le motif des miettes, repris à Flaubert.»

(< Éléonore Reverzy)
Emmanuel Pierrat, «Le procès de Madame Bovary», Revue droit & littérature, L.G.D.J., n°1, 2017, p.81.
https://www.lgdj.fr/revue-droit-litterature-n-1-2017-9782275056050.html

(< Robert Kahn)
Edmund White, «Moreau, c’est nous», New York Review of Books, 7 décembre 2017.
http://www.nybooks.com/contributors/edmund-white/

SUR LA TOILE

(< Benoît Melançon)
Madame Bovary à la radio canadienne:
http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/plus-on-est-de-fous-plus-on-lit/episodes/392775/audio-fil-du-mercredi-25-octobre-2017/10

Roxana Robinson, “Teaching Madame Bovary”, The New Yorker, 5 novembre 2017
https://www.newyorker.com/culture/culture-desk/teaching-madame-bovary

Christine Genin, Flaubert, dans « Les Essentiels Littérature», Gallica
http://gallica.bnf.fr/essentiels/flaubert

Une carte de Rouen et de la Normandie, «sur les traces de Flaubert», est disponible sur le site de l’Hôtel littéraire Flaubert, à Rouen
https://www.hotelgustaveflaubert.com/wp-content/uploads/sites/345/2015/09/Hotel_Litteraire_Gustave_Flaubert-plan_Rouen.pdf




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales