BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 195 / 22 février 2018

AGENDA

Vendredi 16 mars 2018, 19h. Hôtel littéraire Flaubert, 33 rue du Vieux Palais, 76000 Rouen.
Rencontre organisée par Joëlle Robert, pour les Amis de Flaubert et de Maupassant, autour du Dictionnaire Flaubert, paru aux Éditions Honoré Champion en novembre 2017. Avec Gisèle Séginger, qui a dirigé l’ensemble de la publication, Yvan Leclerc et Norioki Sugaya, membres du comité scientifique, ainsi que Gilles Cléroux, Yannick Marec et Joëlle Robert, auteurs d’articles.
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/rencontre-autour-du-dictionnaire-flaubert-16-mars-2018/

Samedi 17 mars 2018, 14h-17h, Musée Flaubert et d’histoire de la médecine, 51 rue de Lecat.
«La bibliothèque médicale des Flaubert», rencontre organisée par les Amis du Musée.
Conférence de Norioki Sugaya (professeur à l’Université Rikkyo, Tokyo), «Bouvard et Pécuchet face à la bibliothèque du “praticien philosophe”». Présentation de la bibliothèque par Sophie Demoy, responsable du Musée Flaubert. Avec des interventions de Gilles Cléroux (sur les livres anciens), Philippe Hecketsweiler (la bibliothèque idéale d’un médecin hospitalier au XIXe siècle) et Yvan Leclerc (sur quelques livres de médecine lus par Flaubert).

(< Atsuko Ogane)
23-30 mars 2018, Opéra de Marseille.
Hérodiade de Massenet, opéra en 4 actes et 7 tableaux, livret de Paul Milliet et Henri Grémont, inspiré du dernier des Trois contes de Flaubert, Hérodias.
http://opera.marseille.fr/programmation/opera/herodiade

(<Patricia Chabot)
Bovary, texte de mise en scène de Tiago Rodrigues.
1er-28 mars 2018, Théâtre de la Bastille, Paris
http://www.theatre-bastille.com/saison-17-18/les-spectacles/bovary_2
3-6 avril 2018, Maison de la Culture de Bourges.
Bovary, texte de mise en scène de Tiago Rodrigues.
http://www.mcbourges.com/la-saison/les-spectacles/1290-bovary

VIENT DE PARAÎTRE

Ouvrages

Steve Murphy, Complexité d’Un coeur simple, Genève, La Baconnière, «Nouvelle collection Langages», 2018.
http://www.editions-baconniere.ch/livres/complexites-dun-coeur-simple
«Après la vision encyclopédique fragmentée de L’Éducation sentimentale, Un coeur simple de Faubert a été accueilli avec soulagement, tant l’unité narrative du conte est patente et accessible. Elle ne doit pourtant pas occulter sa duplicité constitutive: un mélange de causticité et d’émotion qui permet le strabisme jouissif d’une lecture catholico-athée. L’apparente simplicité est pimentée par des pépites de complexité de tous ordres. Des perversités ludiques et satiriques émaillent la petite épopée héroï-comique du perroquet Loulou et de la servante Félicité, deux des figures les plus attachantes de l’oeuvre flaubertienne.»

(< Danielle Girard)
Jacques Weber, «Vivre en bourgeois, penser en demi-dieu», Fayard, 2018.
http://www.fayard.fr/vivre-en-bourgeois-penser-en-demi-dieu-9782213701677
«Entre sa correspondance éprise d’une liberté exubérante et contradictoire, et ses romans et contes ciselant ses regrets d’autres siècles, l’ennui et la sottise de l’esprit bourgeois, Flaubert, ermite et mondain, apparaît comme l’un des colosses de son temps. Il n’aime pas le port mais la haute mer. Ses hautes vagues, ses creux et ses houles. L’acteur-auteur y nage et s’y noie, par les champs et par les grèves bretonnes, dans les boues et les gouffres des chantiers d’Haussmann, dans les bordels du Caire et les jupons des courtisanes de la rue Saint-Honoré, dans les silences orageux partagés avec sa mère, son jardinier ou son chien, dans le secret de ses amours londoniennes avec miss Herbert, ou celui, très officiel et ô combien tempétueux, avec Louise Colet... Mystique et queutard, gourmand et ascétique, il cerne le sujet invisible, le rien, cet autre univers qui, comme la terre, se tient en l’air sans être soutenu, le silence de la littérature.
J’enquête, mes mots ricochent sur les siens, l’onde s’écarte en cercles de plus en plus grands, puis disparaît à l’horizon, lui qui recule à mesure que l’on s’avance.»
Il est question de ce livre, avec l’auteur, dans l’émission «La Librairie francophone», 20 janvier 2018:
https://www.franceinter.fr/emissions/la-librairie-francophone/la-librairie-francophone-20-janvier-2018

Catherine Vigourt, Le Retour de Gustav Flötberg, Gallimard, 2018.
«Flaubert se mit à la table avec les trois derniers livres de Flötberg, la “fameuse trilogie” comme l’indiquait un bandeau rouge en travers qu’il trouva fâcheux. Pour lui, c’était un travail. Connaître le malheureux écrivain dont il portait le nom, qui choisissait des titres étranges: La femme qui voulait marcher dans le ciel avec des palmes. Quelle idée.
La première phrase était: “Quand Klara débarqua dans le jardin elle crut d’abord que l’homme dormait.” Une fille qui “débarque” sans le moindre bateau! Quinze millions d’exemplaires dans le monde?
Gustave Flaubert s’endort un soir de juillet 1850 au Caire, alors qu’il est en expédition avec son ami le photographe Maxime Du Camp. Il se réveille le 3 juillet 2014 dans un grand hôtel parisien. En l’espace d’une nuit, non seulement il a changé de monde mais aussi d’identité: il est désormais Gustav Flötberg, écrivain islandais de sagas à succès…»
http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/Le-retour-de-Gustav-Floetberg

Revues

Cahiers Flaubert-Maupassant, n°33, 2017
Articles concernant Flaubert:
LES VILLES D’EAUX
Les séjours de Flaubert et de Maupassant dans les villes d’eaux
par Fortunade Daviet-Noual
Aspects de la vie thermale à Vichy au temps de Flaubert
par Pascal Chambriard
Baden-Baden au temps de Flaubert: «la capitale d’été de l’Europe»
par Gilles Cléroux
LA GASTRONOMIE
Le cidre dans l’oeuvre de Flaubert et de Maupassant
par Jérôme Chaïb
VARIA
Flaubert à Blois. Étude de genèse
par Éric Le Calvez
Sommaire complet et éditorial:
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/cahiers-flaubert-maupassant/cahiers-flaubert-maupassant-2/

Cahiers Flaubert-Maupassant, «Albums», n°34, 2017
PORTRAITS
Se faire tirer le portrait, à Rouen, au temps de Flaubert et de Maupassant.
Du daguerréotype à la pellicule souple Kodak (1840-1893)
par Guy Pessiot
AUTOUR DE FLAUBERT ET DE MAUPASSANT DANS LE FONDS WITZ DE LA BIBLIOTHÈQUE VILLON DE ROUEN
Présentation du fonds Witz de la Bibliothèque Villon de Rouen
par Guy Pessiot
Quelques proches et relations de Flaubert dans le fonds Witz de la Bibliothèque Villon de Rouen
par Sandra Glatigny
DESSINS
Portraits de l’écrivain Maupassant
par Gilles Cléroux
80 portraits de Flaubert par Maxime Adam-Tessier
par Baptiste-Marrey, Joëlle Robert, Alain Ferry, Yvan Leclerc
FIGURES DE L’ÉCRIVAIN ET PORTRAITS LITTÉRAIRES
La médiatisation des écrivains au XIXe siècle
par Élisabeth Parinet
Du portrait comme amitié: autour de Flaubert et de la portraitomanie
par Adeline Wrona
Les portraits de Flaubert et de Maupassant dans le Journal des Goncourt
par Stéphanie Champeau
Sommaire complet et éditorial:
http://www.amis-flaubert-maupassant.fr/editorial-des-cahiers-n-34-2017/

Articles

Yvan Leclerc, «Flaubert et le souci du lecteur», dans Vivre comme on lit. Hommage à Philippe Chardin, sous la dir. de Florence Godeau et Sylvie Humbert-Mougin, Tours, Presses universitaires François-Rabelais, 2018, p.177-203.

François Lapèlerie, «Thomas Edward Lawrence, traducteur manqué de Salammbô: fraternité d’armes», site Flaubert, 2018
http://flaubert.univ-rouen.fr/article.php?id=58

Compte rendu

Jeanne Bem, Flaubert, un regard contemporain, Éditions Universitaires de Dijon, 2016, compte rendu par Chiara Pasetti, Studi Francesi. Rivista quadrimestrale, n°183, settembre-dicembre 2017, p.573.
En ligne sur le site Flaubert (traduction de Jeanne Bem):
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/bem_pasetti.php

SUR LA TOILE

(< Benoît Melançon)
Le 7 janvier 2018, Nicolas Carreau présentait son ouvrage La vraie vie des héros (La Librairie Vuibert, 2017) dans le cadre de l’émission Désautels le dimanche de Radio-Canada (Montréal). À la fin de l’émission, une question était posée aux auditeurs, histoire de gagner un exemplaire du livre. La question? «Quel roman de Flaubert est inspiré de l’histoire de Delphine Couturier?» Madame Bovary, cette héroïne.
http://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/desautels-le-dimanche/episodes/397831/audio-fil-du-dimanche-7-janvier-2018

Rachid Majdoub, «Mozart, Picasso ou Victor Hugo: plongée dans le quotidien de grands artistes»
http://www.konbini.com/fr/inspiration-2/mozart-picasso-hugo-plongee-dans-quotidien-de-grands-artistes
La vie quotidienne de Flaubert, comparée à celle d’autres artistes. Flaubert est parmi les lève-tard. Citation reproduite dans l’article: «Soyez régulier et méthodique dans votre vie, afin que vous puissiez être violent et original dans votre travail.» Dans un tableau comparatif la journée est répartie en plusieurs tranches horaires et types d’activités. Pour Flaubert: lever à 10h, 10h-10h30: lecture des journaux et du courrier; 10h30-11h: bain; 11h-12h: repas léger, avec des oeufs, des légumes, du fromage ou un fruit, et une tasse de chocolat froid; 12h-13h: promenade en famille [?]; 13h-14h: enseigne l’Histoire [à sa nièce]; 14h-19h: écriture et lecture; 19h-21h30: dîner en famille, conversations avec sa mère; 21h30-3h: écriture.

(<Benoît Melançon)
«Le décès brutal de Gustave Flaubert en 1880, vu dans la presse de l’époque», RetroNews:
https://www.retronews.fr/actualite/1880-disparition-de-gustave-flaubert
Via @chev_inexistant, sur Twitter
https://twitter.com/chev_inexistant/status/959728696998481920

(<Benoît Melançon)
Madame Bovary dans la série Madame Monsieur, et résumé du roman en trois images.
https://twitter.com/i/web/status/964478177878925315
Il faut regarder les réponses sous ce tweet, pas seulement le tweet…

(<Benoît Melançon)
Les chevaux de Flaubert
Ulrich Raulff, 12 février 2018, “The Horse: Beloved Metaphor Of Your Favorite 19th-Century Novelists”
http://lithub.com/the-horse-beloved-metaphor-of-your-favorite-19th-century-novelists/

Procès Cahuzac, 20 février 2018
Réquisitoire de l’avocat général Jean-Christophe Muller: «En matière de fraude fiscale, les comportements de Patricia et de Jérôme Cahuzac étaient différents. Madame Cahuzac fraudait comme Madame Bovary se prélassait en achetant des étoffes; Jérôme Cahuzac fraudait comme Rastignac. Et le couple qu’ils formaient se rapproche plus des Thénardier, se volant l’un l’autre.»

LECTURE

(< Yvan Leclerc)
Dans son dernier roman, Falaise des fous, Patrick Grainville raconte l’histoire d’un Normand du XIXe siècle, témoin de son temps, assistant en particulier à la naissance de l’impressionnisme. Un voyage le mène à Croisset, après que la maison a été détruite: «À présent, on se taisait tous pour sonder la place vide de la maison. C’était là que Flaubert s’était installé sur le flanc de sa falaise, avait renoncé au monde et poursuivi la Beauté. Grande folie exclusive. Ce néant fut un donjon de prose. […] Il faut dire qu’à l’époque nous dévorions tous la Correspondance de Flaubert, dont la publication s’achevait. Edmond de Goncourt, Pissarro, Degas, Zola, Monet… tout le monde se régalait. Merveille de violence, de verbe échevelé, affranchi des codes. Il paraît que Degas pouvait citer par coeur des passages tout crus des fameuses lettres à Louise Colet» (Seuil, 2018, p.248).

SITE FLAUBERT

Annonce de la mort et de l’enterrement de Mme Flaubert mère, Journal de Rouen, 8 et 10 avril 1872
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/necro_caroline_mere02.php

Compte rendu de Madame Bovary
Philarète CHASLES, Encyclopédie du dix-neuvième siècle, volume 49, 1859-1860
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/madame_bovary/mb_chasles.php

Comptes rendus de Salammbô
Théodore de BANVILLE, L’Artiste, 15 janvier 1863
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/salammbo/sal_banville.php
Jules LEVALLOIS, Encyclopédie du dix-neuvième siècle, vol.55, 1862-1863
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/salammbo/sal_levallois.php

Costumes d’après Salammbô
Henri VALENTIN, L’Illustrateur des Dames et Demoiselles, 8 mars 1863, «Les costumes de Salammbô» (p.142-143)
http://flaubert.univ-rouen.fr/ressources/sal_valentin.php

Compte rendu du Candidat
Paul de SAINT-VICTOR, Le Moniteur universel, 16 mars 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/candidat/candidat_saintvictor.php

Comptes rendus de La Tentation de saint Antoine
Auguste VILLIERS DE L’ISLE-ADAM, «La Tentation de Saint Antoine par Gustave Flaubert». Première publication dans la Semaine parisienne du 23 avril 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/tsa_villiers.php
Théodore de BANVILLE, Le National, 4 mai 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/tsa_banville.php
Ernest RENAN, Lettre à Gustave Flaubert sur La Tentation de saint Antoine, 8 septembre 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/tsa_renan.php
Saint-René TAILLANDIER, Revue des Deux Mondes, mai-juin 1874, 3e période, t.3, p.205-223
http://flaubert.univ-rouen.fr//article.php?id=57  

Caricature parue au moment de la publication de La Tentation de saint Antoine
«La semaine comique, par Hadol», L’Éclipse, 12 avril 1874
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/tsa_caricature1874.php
«M. Flaubert fait paraître sa tentation de Saint Antoine au moment de la foire aux jambons. Quelle imprudence.»


Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Marie-Paule Dupuy, Olivier Leroy et Joëlle Robert. Il vous tiendra informés, selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement, veuillez vous inscrire à l'adresse suivante:
https://sympa.univ-rouen.fr/sympa/info/flaubert-bulletin
Contact: flaubert-bulletin-request@listes.univ-rouen.fr



Mentions légales