BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 40 / 17 avril 2003


POISSON D'AVRIL

Le Bulletin Flaubert n°39, daté du 1er avril, était d’un bout à l’autre un canular, comme il n’a échappé à aucun de ses lecteurs. Merci à la complicité active de Marie-Dominique Nobécourt-Mutarelli, Stéphanie Dord-Crouslé et Matthieu Desportes. Merci aussi à toutes celles et à tous ceux, trop nombreux pour être nommés, qui ont multiplié à cette occasion clins d'oeil amusés et messages de sympathie.
En manière de démenti, voici quelques indications sur les différentes rubriques.

Recherche

La question concernant la partition des Dernières chansons a été réellement posée. Un gag pouvant conduire à de vraies découvertes, Marie-Dominique Nobécourt-Mutarelli (BM de Rouen) nous signale que deux poèmes de Bouilhet ont été mis en musique, "Viens, partons!" par Alfred Le Beau et "Chanson du marchand de mouron" par Alfred Mutel (Catalogue de l'exposition Louis Bouilhet, BM de Rouen, juin 1969).

La lettre de Flaubert à sa nièce Caroline Commanville est un canular, mais qui ne date pas du 1er avril 2003. Elle se trouve bien dans l'édition Conard de la Correspondance, t.VIII, p.48-49 (au moins dans le premier tirage), les éditeurs ayant pris pour une pièce authentique un pastiche composé par Jacques de Lacretelle, pour le catalogue d'une vente de manuscrits à l'hôtel Drouot, le 21 février 1927. Cette lettre ne figurera donc pas dans le t.V de l'édition de la Pléiade, mais une note signalera la supercherie.
Jacques de Lacretelle est par ailleurs l'auteur d'une expansion, "Emmeline ou l'autre Bovary", dans Les Incarnations de Madame Bovary, édité par Roger Dacosta pour le laboratoire de l'Hépatrol, 1933; texte mis en ligne par Lionel Acher sur notre site, dans la rubrique "Dérivés"
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/mb_lacret.php

Sur la toile

Le site de René Pommier existe bel et bien. Nous ne l'avons pas inventé.

Vient de paraître

Professeur Dick Gustaveson, Flaubert père, compte-rendu par Sandy Dorcrussell (Stéphanie Dord-Crouslé)

D’après la transcription de Claudine Gothot-Mersch, Flaubert mentionne bien "Gertrude Collier" dans le Carnet 8 de son Voyage en Orient, alors qu’il fait escale à Corfou, mais sans qu’on puisse expliquer l’origine exacte de cette notation (Gertrude lui a-t-elle autrefois parlé de Corfou? Une femme entrevue lui rappelle-t-elle la jeune Anglaise?)

Les renseignements biographiques donnés sur les trois premiers enfants de Gertrude (et très aimablement communiqués par Andrew Dulley, archiviste du fonds Tennant) sont exacts, à l’exception de la date de naissance de Charles qui a été avancée d’un mois pour les besoins du canular (31 juillet et non 30 juin 1852). Toutes les références à des lettres inédites échangées entre Gustave et Gertrude sont - évidemment/ malheureusement? - le fruit de l’invention, et sont donc de la pure fiction… Voir les brouillons du 5e chapitre de Bouvard et Pécuchet dans lesquels Flaubert avait élaboré une matrice de roman d’aventures restée dans les limbes: "Il s'agit par exemple de savoir si la Baronne - héritière d'une grande fortune et coupable d'une faute dans sa jeunesse (et dont le premier mari n'était pas un grand seigneur, mais un galérien condamné au bagne sous le nom d'un autre forçat), pourra se débarrasser du fils naturel qu'on lui présente, lequel n'est pas son fils, mais celui d'un archevêque et d'une marquise de ses amies, jalouse, qui pour avoir sa fortune, a fabriqué de faux papiers grâce aux renseignements fournis par un espion autrichien, - et comment après avoir échappé à un incendie et attendu la mort de son premier amant, elle finira par épouser le Vicomte."

Enfin, la rédactrice du compte-rendu, SDC, étant elle-même enceinte de 8 mois et demi, se demande si son délire ne pourrait pas être mis sur le compte d’une hystérie de pré-parturition dont l’analyse se trouve sûrement quelque part dans un traité d’hygiène ou de médecine du XIXe siècle!

Actualité

Par Luigi Novarini, alias Matthieu Desportes. Mais Luigi Novarini a existé. Il est l'auteur d'une Vie de Jésus dans le ventre de sa mère, Vérone, 1642...

Les titres des ouvrages de Marie-Sophie Leroyer de Chantepie (La Lutte du cœur, Groupe de Martyrs) sont réels.

L'abbé Sagnier a existé, à sa façon, mais pas dans le cadre où il est cité... Il est l'auteur d'un ouvrage, Les variations du goût littéraire au XIXe siècle (Paris, 1862), où l'on pouvait lire ceci, concernant Madame Bovary : "Si les choses en sont à ce point, c'en est fini des lettres; nous retournons à la barbarie".

La Société des Antiquaires de l'Ouest existait réellement au XIXe siècle. Elle publiait divers mémoires sur divers sujets. Flaubert y trouva une Vie de Saint Julien le Pauvre par GFG Lecointre-Dupont, qui influença son Saint Julien l'Hospitalier.

Larmes et sourires est le titre (véritable) d'un ouvrage dédié (ironiquement?) "aux sympathiques dames françaises" et dressant la liste des hommes célèbres malheureux en ménage... Son auteur, l'Ecossais Tollemache-Sinclair, le publia en 1912.

Emile Verron a existé lui aussi. Il a écrit: "Dans la liste innombrable de ceux qui ont été bombardés saints, sauf quelques rares exceptions, nous ne trouvons que des infirmes de corps et d'esprit, ou des gens qui ne sont devenus vertueux que lorsque leurs vices étaient usés." Nouvel Evangile du Peuple, 1887.

Le Cardinal Lamberto a existé et aurait pu mener ce genre de procès. Il est à l'origine d'une vaste campagne de réforme destinée à assainir l'Eglise. Il est aussi connu pour avoir eu le pontificat le plus court de l'histoire, sous le nom de Jean-Paul Ier.

"Marie-Sophie Leroyer de Chantepie pourrait bien faire partie des prochains bienheureux, élus par le pape lors de la 116e cérémonie de béatification qui se tiendra à Rome dans un mois et sept jours"… (le 8 mai, donc...) "[…] ont déjà proposé comme jour pour fêter son patronat le 23 février ou le 27 avril" (dates où fut fêtée la saint Polycarpe, autrefois, de même que le 26 janvier, date donnée en début d' "article").

L'ouvrage paru sur Mlle Leroyer de Chantepie, donné en bibliographie, est un ouvrage réel, et réellement consacré à Mlle Leroyer de Chantepie...

L'adresse de la Communauté Québécoise de l’Enquête Diocésaine est une adresse réelle, avec un numéro de répondeur réel, non de la Communauté Québécoise de l'Enquête Diocésaine - qui n'existe pas -, mais de l'office de Tourisme d'une petite ville du Québec nommée... Saint-Polycarpe...

Les renseignements concernant les procès en béatification et en canonisation sont exacts.

La plupart des noms propres et des titre d'oeuvres ont été piochés dans le merveilleux et très flaubertien Dictionnaire de la Bêtise et des erreurs de jugement, Jean-Claude Carrière et Guy Bechtel, Robert Laffont, 1965, nouvelle édition augmentée, 1991.

Communiqué

Une mèche de cheveux de Flaubert a bien été vendue à l'hôtel Drouot le 27 mars 2003. Le reste relève de l'humour noir.

VENTES

Catalogue Charavay, n°834, avril 2003

(< Eric Walbecq)

47097. [Flaubert] Lettres à.
1°) Commanville, époux de la nièce de Flaubert. L.A.S., Rouen 5 mars 1869, 3 p.in-8.
200 Euros.
Curieux document relatif aux placements financiers ou opérations en bourse de Flaubert.
"fin octobre 1851 il n'était pas possible pour quelqu'un de sérieux de perdre de l'argent sur les trois six… de 1850 à 1852 les opérations d'exportation pour la Californie ont eu beaucoup de vogue. Les recherches de gisements aurifères ont commencé en 1848, ayant été fructueuses des gens de tous pays accoururent en foule, on manquait absolument de tout – le commerce européen en eut promptement connaissance et on fit des expéditions très nombreuses. La quantité énorme des marchandises expédiées fut cause de grands désastres…" Il donne des renseignements sur le commerce du Guano en 1851.
[Cette lettre se rapporte en fait à la documentation pour L'Education sentimentale.]

2°) Husson Adèle, l'amie de Maxime Du Camp. L.A.S. "Votre jumeau" (s.l.n.d., après 1866). 4 p.in-16.
160 Euros.
"Mon cher Jumeau voici un petit renseignement… Voici la chose telle qu'un habitant du quartier me la dicte. Vers la fin du règne de Napoléon 1er la rue portait le nom du chemin neuf. Sous le ministère Thiers vers 1832, on la nomma rue de l'Empereur. En 1866 rue Lepic… Comment êtes vous? Le chef d'oeuvre avance-t-il? Quand vous verra-t-on? Vous êtes bien le plus vilain ami qui se puisse voir… Mille tendresses et plus encore… Votre jumeau bien ennuyé de vous."

Ventes passées

(< Eric Walbecq)

Catalogue vente 28 mars 2003, étude Bergé, Giraud Badin expert
Madame Bovary, E.O., maroquin rouge janséniste, couv. et dos cons, reliure de Aussourd.
Joint, Las de GF, 1 p. in 8, écrite à Croisset, apparemment en 1878 selon une note au crayon bleu. Elle est adressée à sa "chère confrère... Les feuilles n'annoncent pas encore votre 1ère? Charpentier m'a dit que le jour n'en était pas encore fixé."

AGENDA

Samedi 10, dimanche 11 mai 2003, Rouen

Amis de Flaubert et de Maupassant
Hôtel des sociétés savantes, 190, rue Beauvoisine, 76000 Rouen

Samedi 10 mai 2003: colloque Achille-Cléophas Flaubert
Les Flaubert et la médecine
9h 00: Accueil des participants
9h 15: Propos d’ouverture
9h 30: Conférences
M. Daniel Fauvel, Docteur en histoire
"Les ancêtres champenois d’Achille-Cléophas Flaubert"
Présentation de recherches récentes de M. Gilles Henry et de généalogistes du département de l’Aube
M. Pierre Berteau, Docteur en médecine
"Docteurs Flaubert, père et fils"
Mme Arlette Dubois, Conservateur du Musée Flaubert et d’histoire de la médecine
"Achille-Cléophas Flaubert d’après les documents conservés au Musée Flaubert"
Mme Monique Fouray, Conservateur en chef du Muséum d’histoire naturelle
"Les Flaubert et le Muséum de Rouen"
11h 30: Dialogue entre le public et les conférenciers

12h 00: Déjeuner libre ou en compagnie des conférenciers
Au restaurant "La Toque d’Or, Place du Vieux Marché à Rouen"
- Prix du repas: 22 Euros
(Libeller le chèque à l’ordre des Amis de Flaubert et de Maupassant)

15h 00: Conférences
M. Daniel Fauvel, Docteur en histoire
"Achille-Cléophas Flaubert d’après les registres de l’Hôtel-Dieu"
M. Alain Alexandre, Président de l’association du Musée de l’homme et de l’industrie
"Les Flaubert et la trombe du 19 août 1845"
Mme Florence Emptaz, Professeur, Docteur ès Lettres
"Du médecin à l’écrivain: quelques cas d’irréductibles luxations"
M. Francis Lacoste, Professeur, Docteur ès Lettres, Université de Bordeaux
"Flaubert et le pouvoir médical"
17h 00: Dialogue entre le public et les conférenciers

Dimanche 11 mai 2003
Voyage d'études dans le Pays d’Auge (Pont-L’Evêque, Trouville)

Horaire: 7h 30 – 19h 30

Programme:

Pont-L’Evêque
Visite guidée de la ville animée par Pierre-Jean Pénault / Betteville, la ferme de Geffosse / Evocation d’Un coeur simple, des propriétés des Flaubert en Pays d’Auge.

Trouville
Déjeuner à l’hôtel Mercure / Visite guidée de Trouville / La statue de Flaubert, le pignon peint par Savignac / Le peintre Mozin et les Flaubert / La villa Montebello et le musée de Trouville.

Prix du voyage: 50 Euros (cette somme comprend le transport en car confortable, le déjeuner au restaurant, et les frais annexes).

Conditions: Il convient d’établir le chèque à l’ordre des Amis de Flaubert et de Maupassant. Il faut être membre de l’association, à jour de sa cotisation, pour s’inscrire au voyage. Les inscriptions sont enregistrées dans leur ordre d’arrivée et une confirmation de participation vous sera adressée dans les meilleurs délais.

SUR LA TOILE

(< Matthieu Desportes, Joahn Elart)

Présentation d'un jeu vidéo adapté de la bande dessinée Salammbô de Philippe Druillet.
http://multimedia.telerama.fr/edito/jeux/salammbo/salammbo.asp

"Je ne crois pas que Flaubert se sente trahi si j'éclaire un peu le visage de Salammbô avec un rayon laser, car j'aime passionnément ce livre sublime", écrit le dessinateur Philippe Druillet dans la préface de son Salammbô à lui, sommet de la BD dont le premier tome parut en 1980 (deux autres suivirent). Adapter à son tour la BD sous forme de jeu vidéo relevait de la gageure, mais on peut considérer le pari réussi. Avant de vous lancer dans l'aventure, découvrez Salammbô, le jeu, et Philippe Druillet dans son atelier. (Thomas Bécard et Loïc Huot)

Emmanuel Lévy nous signale l'existence d'un site de démonstration:
http://salammbo.cryogame.com/




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales