BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 43 / 4 juin 2003




Jean Bruneau
Nous venons d’apprendre, avec une très grande tristesse, le décès de Jean Bruneau. Les flaubertiens savent ce qu’ils doivent à l’homme discret, simple et attentif, qui ne laissait jamais sans réponse l’envoi du moindre article signé d’un débutant; à l’érudit soucieux de clarté et à l’exégète auquel aucun aspect de l’oeuvre de Flaubert n’était étranger, depuis la biographie jusqu’à l’édition des manuscrits.

Il avait commencé sa carrière par une grande thèse qui fait toujours référence, Les Débuts littéraires de Gustave Flaubert (Armand Colin, 1962). Mais l’oeuvre de sa vie restera la monumentale édition de la Correspondance de Flaubert dans la Bibliothèque de la Pléiade, dont le premier volume a paru il y a trente ans. Il lui a manqué quelques années pour achever l’entreprise. Ses successeurs tenteront de terminer la tâche sans démériter. Le nom de Jean Bruneau figurera au titre du tome V: outre les matériaux qu’il avait réunis (en particulier des photocopies d’autographes), il avait commencé à établir le texte des lettres de 1876 et à rédiger les premières notes.

Nous nous souvenons avec une particulière émotion de sa conférence à Rouen du 15 octobre 1994, annoncée comme étant la dernière ["Gustave Flaubert et Maxime Du Camp: histoire d’une amitié", Bulletin Flaubert-Maupassant, n°3, 1995], bouclant ainsi volontairement le cycle dans la ville où il avait donné, bien des années plus tôt, sa première conférence. Il nous avait fait l’honneur d’y revenir le 13 juin 1998 pour assister à la journée que le Centre Flaubert et l’Association des Amis de Flaubert et de Maupassant avaient organisée au moment de la publication du t. IV de la Correspondance.

On trouvera une bibliographie de ses travaux (éditions, ouvrages, préfaces, articles) dans le volume Flaubert, l’autre. Pour Jean Bruneau, textes réunis par F. Lecercle et S. Messina, PU de Lyon, 1989. Ce volume rassemble des textes d’hommage, publiés à l’occasion de la retraite de Jean Bruneau, professeur à Lyon II et à l’université Harvard.

A son épouse Lavinia, dédicataire du t. IV de la Correspondance, à ses enfants et petits-enfants, les flaubertiens et tous les lecteurs des lettres de Flaubert disent leur reconnaissance et leur admiration pour l’oeuvre d’une vie.

"Quand meurt un homme qu’on admire, on est toujours triste" (lettre à Louis Bouilhet, Constantinople, 14 novembre 1850, Correspondance, éd. Jean Bruneau, Bibl. de la Pléiade, t. I, 1973, p. 710).




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales