BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 45 / 16 septembre 2003


AGENDA

Journées du patrimoine, 20-21 septembre 2003, Rouen

Lectures
Cimetière Monumental
"La mort de Flaubert". Récit de l’enterrement de Flaubert par Zola; lettre de Maupassant à Tourguéniev.
Lectrice: Marie-Hélène Garnier.
Samedi 20: 16h00/ dimanche 21: 11h00.
Rdv: devant la tombe de Gustave Flaubert. Durée: 30 mn.

Pavillon Flaubert
"J’ai quelque part une maison blanche…."
Evocation de la présence de Flaubert à Croisset.
Textes de Flaubert, des frères Goncourt, de Maupassant, de Caroline Franklin Grout (choix de Matthieu Desportes).
Lectrice: Françoise Leplénier.
Samedi 20: 15h00/ dimanche 21: 15h00, 16h00.
Rdv: 18, quai Gustave Flaubert, Diepppedalle-Croisset. Durée: 30 mn.

Journées du patrimoine, 20-21 septembre 2003, Canteleu

La Légende de saint Julien l’Hospitalier et la Bibliothèque Flaubert
Hôtel de ville, salle des mariages, les samedi 20 et dimanche 21 septembre 2003 de 14h à 17h.
Pour illustrer le thème retenu pour ses journées - le patrimoine spirituel - la bibliothèque Flaubert ouvre à cette occasion ses armoires pour le public. Une évocation du conte écrit par Flaubert, La Légende de saint Julien l'Hospitalier, sera proposée comme une invitation à redécouvrir le célèbre vitrail de la Cathédrale de Rouen.

Journées du patrimoine, 20-21 septembre 2003, Flainville

Le 20 septembre, la commune de Flainville, près de Doudeville (Pays de Caux), organise dans la chapelle Saint-Julien une soirée à partir de lectures de La Légende de saint Julien l’Hospitalier. La chapelle accueille en outre, le temps des journées, une exposition de peinture en hommage aux artistes locaux. Visites guidées de la chapelle le 20, de 13h30 à 17h, et portes ouvertes le 21, de 13h30 à 19h.

Samedi 27 septembre 2003, Rouen

Amis de Flaubert et de Maupassant, Hôtel des Sociétés savantes, 190, rue Beauvoisine.
14h30-17h30.
Conférence de Thierry Poyet: Enseigner Flaubert au lycée.
Conférence de Michel Martinez: Flaubert, le sphinx et la chimère.

VIENT DE PARAITRE

Laurence Perfézou-François, "... quelque chose de paternel...", 2003, en ligne sur le site Flaubert
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/perfez.pdf
La figure de la petite fille ou comment une insistance discrète du texte permet de jouer en mode mineur, dans l’oeuvre et dans la Correspondance, quelques variations douces et mélancoliques autour du thème de la paternité.

SUR LA TOILE

Salammbô

(< Noëlle Benhamou)
Site américain entièrement consacré à Salammbô
http://www.lafayette.150m.com/salammbo.html

Séquence pédagogique

Madame Bovary, le travail de l’écrivain, genèse d’une oeuvre
http://www.weblettres.net/pedagogie/contributions/sequence_bovary.htm

Le thème du naufrage dans Madame Bovary

Max Aprile: Flaubert moraliste ambigu. Le thème du naufrage dans Madame Bovary
http://tell.fll.purdue.edu/RLA-archive/1991/French-html/Aprile,Max.htm

RECHERCHE

Réponses

Orynges

(Bulletin 41)
(< Jean-Benoît Guinot)

Dans son édition de Salammbô (Garnier-Flammarion, 2001, page 194, note 6), Gisèle Séginger indique que des chevaux orynges sont "originaires d'Orengis, ville d'Espagne".
L'édition du Club de l'Honnête Homme (1971) indique, elle (volume 2, page 139, note 2):
" On ne sait pas où Flaubert a pris ce nom. Les anciens appelaient oryx les antilopes. Il s'agit peut-être de chevaux andalous de la région d'Oringis, en Bétique (Andalousie)."
Cette annotation semble plus fiable, car, contrairement à Orengis, le nom d'Oringis a laissé une trace: il s'agit de l'actuelle ville espagnole de Jaén.
Dans son histoire, il est même question de Carthaginois:
"Au IVe siècle av.J.C., il y a eu un transvasement de la localité, cette fois-ci vers la colline de Santa Catalina, où a pris naissance la ville de Jaén. Les sources historiques parlent d’une ville splendidement défendue, qui fut élue par le Carthaginois Asdrúbal Barca comme centre de ses opérations. Les auteurs grecques et romains l’ont nommé Oringis ou Auringis."
source: http://www.promojaen.es/pit/tcultural.asp?I=FR
Par contre, pas trace de chevaux particuliers, à moins que... "Jaen’s Museo Provincial traces the province’s roots to its beginnings. The museum is home to the world’s largest collection of Iberian artefacts, including the spectacular sculptures of Cerrillo Blanco. It was a chance discovery in 1975 that lead to the richest Iberian treasure trove ever found. Some thirty sculptures, depicting warriors as well as HORSES and other animals and dated around 500 BC, were unearthed at Cerrillo Blanco, near the town of Porcuna."
source: http://www.spainview.com/andalucia/ja001.html
A noter pour finir, que la même édition du Club de l'Honnête Homme (page 505, dans l'appendice "Salammbô, sources et méthodes") reproduit une partie du manuscrit NAF 23662, où le folio 163 recto indique:
"Chevaux orynges: Oppien, Mem. de l'Académie, nouvelle série, t.V."
Il POURRAIT s'agir d'Oppien de Syrie, auteur, d'après la BNF de: "Les Cynégétiques, poème en 4 chants sur la chasse des quadrupèdes".

Domestiques prénommées Félicité

Bulletin 44)
(< Noëlle Benhamou, Laurence Perfézou, Joëlle Robert)

Il existe une domestique nommée Félicité dans le roman de Balzac: L'Envers de l'histoire contemporaine. Deuxième épisode: L'Initié (1846), Pléiade, t. VIII, p. 332-334. ""Félicité!... Félicité! grosse gaupe! arriveras-tu?..." cria la veuve de sa voix réelle et formidable, car elle avait pris sa petite voix flûtée pour parler avec Godefroy./ La servante, grosse fille rousse et louche, accourut."

Si Flaubert votait

(Bulletin 44)
(< Yves-Michel Scotto)

"Je ne suis qu'un modeste étudiant (je prépare une maîtrise d'Histoire sur la perception de l'espace [lire "paysage"] dans la correspondance de Flaubert) mais je crois avoir un élément de réponse à votre interrogation. Gustave, dans une lettre adressée à sa nièce le 17 novembre 1873, s'exprime dans les termes suivants: "Hier j'ai été voter à Bapeaume. Cela m'a fait une petite promenade qui a rafraîchi ma tête trop échauffée". Attention, si la lettre est rédigée à Croisset, il faut faire la distinction entre Bapeaume et Bapaume (cette dernière orthographe étant celle qu'emploie Flaubert). La note de Jean Bruneau laisse planer un doute: "Flaubert écrit: "Bapaume", un village très proche de Croisset". Quoi qu'il en soit, notre "BOURGEOISOPHOBUS" est bien allé aux urnes le 16 novembre 1873, et il ne fait nulle part mention d'une quelconque "exceptionnalité" concernant la pratique de ce vote."

Ouvrages sous-titrés "moeurs de…"

(Bulletin 44)
(< Olivier Leroy)

La Bruyère, Les caractères ou les moeurs de ce siècle
http://gallica.bnf.fr/scripts/ConsultationTout.exe?O=101452&T=2 
Joudou, J.-B., Eugène de Montferrier ou les Moeurs du 19e siècle
http://pcbcu432.unil.ch/oron/detailaut.php?&Num=7305
Restif de La Bretonne, Tableaux de la vie, ou, Les moeurs du dix-huitiéme siécle
http://www.haverford.edu/hist/resources/18thc_writers.html

Flaubert et la philosophie

Question:
"Je préfère l'inspiration à la philosophie" disait Flaubert, mais est-ce-que la philosophie (plus exactement la philosophie des religions) l'inspirait?
S'il existe un ouvrage simple et clair sur ce sujet je serais preneur. Merci
Un scientifique retraité (CNRS)

Réponse (< Matthieu Desportes)
Albert Gyergyai : "Flaubert et Spinoza", in Les Amis de Flaubert n° 39, Décembre 1971.
Jacques Neefs : "Le récit et l'édifice des croyances", in La Dimension du texte (P. M. Wetherill éd.), Manchester University Press, 1982, p. 121 et sq.
Jacques Neefs : "Flaubert et les idées religieuses", in Flaubert e il pensiero del suo secolo (Atti del convegno internazionale, Università di Messina), Facoltà di lettere e filosofia / Istituto di lingue e letterature straniere moderne, Messina (1985 ?), p. 341 et sq.
Laudyce Rétat : "Flaubert, Renan et l'interrogation des religions", in Gustave Flaubert 3 - Mythes et Religions 2 (Bernard Masson éd.), Minard, "Lettres Modernes", 1988, p. 5 et sq.

VENTES

(< Hugues Pradier)

A Saint-Benoît-des-Prés

A SAINT-BENOIT-DES-PRES, 2 rue Saint-Benoît 75006 Paris. Tél. 01 40 20 43 42 - fax 01 40 46 91 40 - saintbenoit@wanadoo.fr

FLAUBERT, Gustave. La Tentation de Saint Antoine. Paris, Charpentier et Cie, 1874.
In-8, (8)-296 pp. Demi-maroquin à coins un peu postérieur, dos lisse orné, tête dorée, couverture conservée (Durvand).
Edition originale. Très originale reliure de Durvand, qui a utilisé le même papier peigne pour les plats et les gardes.Vicaire III-728.
1200 euros.

Catalogue Thierry Bodin, n°105, juin 2003

N°107. Gustave Flaubert, L.A.S., mardi soir [été 1874?, à son ami Edmond Laporte]; 1 page in-8. Sur son travail de documentation sur Bouvard et Pécuchet: "Pourriez-vous voir dans l’astronomie populaire d’Arago, qque chose qui serait à mon usage, relativement à l’apparence, à la COULEUR des étoiles. Guilmin est là-dessus un peu sommaire. J’ai pris à la Bibliothèque de Rouen la liste des livres archéologiques. Ce n’est pas énorme. J’en ai même expédié deux, en une heure. Nous piocherons jeudi"… Il ajoute en post-scriptum: "La chaleur est revenue. A partie de demain, je me rebaigne. Apportez votre caleçon, si le coeur vous en dit." Il demande enfin quelles sont les planètes que l’on voit vers la fin du mois d’août.
1.200 euros.
[Celle lettre figurera dans le t. V de la Correspondance en Pléiade, à la date du [26 septembre 1876]. Nous pensons qu’elle concerne Hérodias.]


(< Olivier Leroy)

Vente publique 27 septembre 2003 à 14h, par A. & E. MOREL de WESTGAVER

(successeurs de la Librairie Simonson), à la Salle Laetitia, 48, avenue des Grenadiers à 1050 Bruxelles (Belgique)
Tél. (32) (0)2.640.22.53 - Fax (32) (0)2.644.27.81 - Mobile (32) (0)479.33.95.38 - E-mail morel_de_westgaver@brutele.be - Correspondance: 24, rue Henri Marichal à 1050 Bruxelles (Belgique)

Numéro du catalogue: 292
[Bussière, Gaston] FLAUBERT, Gustave La Légende de saint Julien l'Hospitalier. Vingt compositions dessinées et gravées par Gaston Bussière. Paris, Librairie des Amateurs, A. Ferroud - F. Ferroud, 1912, in-12, demi-maroquin bleu nuit à coins, dos orné à quatre nerfs, tête dorée, couverture et dos conservés (Ch. Lanoë).
20 eaux-fortes.Edition limitée à 1000 exemplaires numérotés. Un des 95 sur japon contenant deux états des eaux-fortes, dont l'avant-lettre avec remarque (nº 85). (Quelques légères petites griffes). On y joint: FLAUBERT, Gustave - Madame Bovary. Illustrations de Pierre Noël. Paris, Librairie Gründ, "Mazarine", 1941, in-8 carré, broché. Édition tirée à 3200 exemplaires numérotés. Un des 200 de tête sur Arches accompagné d'une suite (nº CLXXXVIII). Ensemble 2 volumes. Prix de départ: 50 euros.

Numéro du catalogue: 330
[Lydis, Mariette] FLAUBERT, Gustave, Madame Bovary "Moeurs de Province". Lithographies originales de Mariette Lydis. Paris, Éditions Vialletay-Vairel, 1949, in-4, en feuilles, couverture, sous chemise demi-chagrin à bandes.
30 compositions hors-texte en noir. Edition limitée à 224 exemplaires numérotés. Un des exemplaires destinés aux collaborateurs et marqués "Exemplaires d'Artiste" auquel la suite des planches refusées dans la justification semble manquer. Tous les exemplaires ont été signés par l'artiste. Couverture défraîchie, quelques brunissures ou piqûres, chemise légèrement frottée. Prix de départ: 150 euros.

Numéro du catalogue: 334
[Mahn, Berthold] FLAUBERT, Gustave, Madame Bovary. Illustrations de Berthold Mahn gravées à l'eau-forte par Louis Maccard. Paris, Editions Littéraire de France, s. d., grand in-8 carré, broché, couverture grise rempliée, sous chemise et étui cartonnés.
Compositions hors et in texte. Edition limitée à 418 exemplaires numérotés. Un des 30 hors commerce (nº XXV). Étui endommagé. Prix de départ: 70 euros.

Numéro du catalogue: 390
FLAUBERT, Gustave, La Tentation de saint Antoine. Paris, Charpentier et Cie, 1874, in-8, demi-chagrin noir, dos à cinq nerfs, tête dorée, couverture non conservée.
Édition originale. Dumesnil et Demorest, 219. Talvart et Place, VI, 7. Rousseurs éparses, discrète trace de cire blanche. Prix de départ: 100 euros.

DIVERTISSEMENT

Vote proposé par Gicer sur le site Zazieweb: "VOTRE FANTASME FEMININ DANS LA LITTERATURE".
- Manon Lescaut, Abbé Prévost: 14 %
- Mme Bovary, Flaubert: 13%
- La Reine Margot, Dumas: 24%
- Manon des Sources, Pagnol: 31%
- La Vouivre, Marcel Aymé: 18%

Emma arrive bonne dernière. Et le vote est clos. Les abstentionnistes ont eu tort.
http://www.zazieweb.fr/site/vote.php?num=9781

FICTION

Correspondance fictive (< Olivier Leroy)

"Internet vient de me faire découvrir des lettres inédites... mais pas très authentiques! Dignes de figurer dans Usurpation d'identité de Boileau-Narcejac!"
http://www.dialogus2.org/
http://www.dialogus2.org/flaubert.html

LECTURE

(< Olivier Leroy)
Extrait de: Tourguenieff, Ivan, Devant la guillotine, Paris, E. Flammarion, s.d.

"En janvier 1870, je dînais à Paris, chez un de mes meilleurs amis, lorsque M. Maxime Du Camp me fit une proposition inattendue: il me demanda si je voulais assister à l'exécution de Troppmann, et offrit de me faire admettre au nombre des quelques privilégiés qui avaient l'autorisation d'entrer dans la prison..."
Le "meilleur ami" serait-il Flaubert?


Régis Jauffret, Univers, univers, Verticales, 2003. Interview dans Libération, jeudi 4 septembre 2003.
Question de Philippe Lançon:
"- Une grande partie de la littérature française est strictement autobiographique. Vous la rejetez?

- Non. Une oeuvre autobiographique majeure, pour moi, c'est la correspondance de Flaubert. Mais elle est involontaire et il serait mort de honte s'il savait qu'on lit ses lettres. J'aime également Montaigne, Rousseau. Mais on n'y trouve pas cet esprit contemporain de délation et puis il y a le filtre du temps. Le cancer actuel à l'autobiographie est différent. On dirait que le culte de la personnalité s'est déplacé. Quand j'avais vingt ans, il était impossible d'écrire ou de penser sans citer Sartre, Barthes, Foucault, etc. Et cela m'énervait comme un alibi. Maintenant, plus d'alibi et c'est encore plus énervant: les gens en sont arrivés à croire qu'ils sont eux-mêmes des personnalités. Ils sont tous Napoléon. Ce qui leur manque avant tout, c'est l'humilité."
http://www.liberation.fr/page.php?Article=134687




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales