BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n°49 / 4 décembre 2003


REVUE FLAUBERT n°4, 2004

Appel à contributions

Flaubert et les sciences

"Combien je regrette de n’être pas un savant, et comme j’envie ces calmes existences passées à étudier des pattes de mouche, des étoiles ou des fleurs!" (lettre du 1er mars 1858). Flaubert a voué tout au long de son activité littéraire un intérêt soutenu pour le savoir scientifique. Il compte parmi les auteurs les plus érudits de son époque, notamment dans le domaine de la médecine, de l’histoire et de l’histoire des religions. La science l’intéresse par sa valeur documentaire ainsi que par ses méthodes et sa discipline intellectuelle. Elle lui fournit les fondements d’une esthétique rigoureuse dans sa lutte contre l’effusion romantique. Elle lui sert tour à tour de mine d’information, de modèle et d’arme polémique contre l’"obscurantisme" artistique, religieux et politique.
Dans le même temps, Flaubert dénonce avec virulence la prétention positiviste au monopole de la connaissance. "L’espèce d’encyclopédie critique en farce" (lettre du 19 août 1872) qu’est Bouvard et Pécuchet est le théâtre d’une démolition méthodique des savoirs mettant à nu, sur le mode comique, l’imposture des dogmes scientifiques et la vanité de la quête de certitude. Dans cette entreprise de dénonciation se joue une lutte de rivalité entre la littérature et la science: Flaubert mobilise le potentiel critique du roman contre le dogmatisme scientifique. Il oppose au réductionnisme positiviste une intelligence poétique du monde.

La Revue Flaubert [en ligne sur le site Flaubert, Université de Rouen] consacre son quatrième numéro à "Flaubert et les sciences". Nous sollicitons des contributions inédites explorant les relations complexes – et souvent ambivalentes – de Flaubert aux sciences de son temps. L’intitulé de ce numéro reste délibérément ouvert afin d’autoriser un vaste éventail de thèmes et d’approches. Nous proposons ci-dessous – à titre indicatif et sans prétention à l’exhaustivité – quelques perspectives d’analyse:
Le dialogue avec un savoir ou un point scientifique précis.
Le statut des sciences dans l’univers flaubertien (les sciences privilégiées, les sciences négligées [mathématiques, droit]; sciences et pseudo-sciences).
La temporalité des savoirs: Flaubert s’inspire-t-il des dernières avancées scientifiques ou des savoirs déjà datés? Envisage-t-il les sciences dans leur devenir historique?
La conservation, l’organisation et la diffusion des savoirs: archives, encyclopédies, ouvrages de vulgarisation.
La littérature face à la science.
Peut-on parler d’une épistémologie flaubertienne?
Science et politique.
Flaubert par rapport à d’autres écrivains intéressés également par le savoir scientifique (Stendhal, Balzac, Les Frères Goncourt, Zola, Proust).
Flaubert sous le regard des scientifiques.

Nous vous invitons à nous faire parvenir un projet d’article avant le 31 janvier 2004. Les articles devront nous être remis sous forme de document attaché ou de disquette au plus tard le 30 juin 2004. Ils seront lus par un comité avant leur publication, prévue pour l’automne 2004.

Prière d’adresser votre projet d’article, article ou toute demande d’information supplémentaire à Florence Vatan:
Adresse électronique: fvatan@facstaff.wisc.edu
Adresse postale: Institute for Research in the Humanities
University of Wisconsin
1401 Observatory Drive
Madison, Wisconsin, 53706-1295
Etats-Unis

SUR LA TOILE

Lettre de Flaubert à Alphonse Cordier

[6 mars 1874] reproduite sur la page:
http://perso.wanadoo.fr/chezflo/cordier.htm
(< Jean-Benoît Guinot)

Comptine populaire: la Tentation de saint Antoine

"Saint Antoine: Rendez-moi mon cochon s'il vous plaît.
Le choeur: Démolissons; démolissons l'ermitage, l'ermitage
Démolissons, démolissons, l'ermitage du Patron!"
http://perso.club-internet.fr/bmarcore/Tine/E416.html
(< Jean-Benoît Guinot)

Vente de fac-similés

Le site "Scriptura" propose à la vente les fac-similés de deux lettres de Flaubert:
lettre à Louise Colet, datée sur le site du 24 novembre 1846. Il n'y a pas de lettre connue à cette date. Le site ne publie pas la transcription, et l'image est de si mauvaise qualité que, même agrandie, il est impossible de déchiffrer le texte.
lettre à Jeanne de Tourbey, datée sur le site du 29 décembre 1870; en fait [29 octobre 1870], Bibl. de la Pléiade, t.IV, p.259.
http://www.scriptura-paris.com/liste2.asp?c4=78
(< Emmanuel Vincent)

VIENT DE PARAITRE

Editions

(< Matthieu Desportes)

Deux nouvelles éditions de Trois Contes à destination des élèves du secondaire sont disponibles en librairie depuis la rentrée, et s'ajoutent à une liste déjà longue de publications d'un recueil prisé des professeurs de collège et de lycée.

Trois Contes, texte intégral + dossier + lecture d'image, Folio Plus Classiques n°6, Gallimard. 2,5 euros. Edition critique de Marie Basuyaux, lecture d'image par Valérie Lagier
Une nouvelle collection Folio, à la mise en page claire et agréable, tranchant ainsi avec les éditions graphiques et brouillonnes, tendance actuelle dans la publication de textes classiques pour mieux appâter un public jeune, qui n'en demande pas tant.
Les trois récits sont richement annotés, même si on pourra regretter, pour l'édition d'Un coeur simple, trop d'interventions allant vers l'élucidation biographique pour beaucoup de personnages, parfois sans fondement (la bonne Julie comme modèle de Félicité, la Barbette comme modèle de Nastasie Barette). Les notes données à La Légende et à Hérodias seront en revanche précieuses à plus d'un lecteur...
Le dossier s'ouvre sur une "lecture d'image" par Valérie Lagier, rapprochant La Légende de saint Julien du vitrail de la cathédrale de Rouen. L'auteur trouve le ton juste pour, en très peu de pages, souligner ce qui lie le texte à sa source, en donnant par la même occasion un précieux cours d'histoire, tant sur le plan artistique que sur le plan littéraire. Ce texte clair et exigeant constitue une remarquable étude du conte.
Le plus gros du dossier, composé par Marie Basuyaux, tente de distinguer conte, nouvelle et légende d'un côté, réalisme, fantastique et merveilleux de l'autre: c'est presque la somme d'un débat universitaire qui est longuement repris ici, au risque de perdre l'élève de collège à qui s'adresse en priorité cette édition. Suit un groupement de textes (La Métamorphose, L'Idiot, La Vie devant soi...) dont on saisit mal les rapports qu'ils entretiennent avec les contes de Flaubert.
Plus à déplorer sont les nombreuses erreurs qui émaillent la mini-biographie sur laquelle se referme le volume. Certaines de dates (naissance de Flaubert le 13 décembre au lieu du 12; mort de George Sand et de Louise Colet en 1877 au lieu de 1876), d'autres factuelles (Mme Flaubert fille de médecin; Flaubert hébergeant sa famille à Croisset pendant l'occupation prussienne, ou "très affecté" par la mort de Louise Colet)...

Trois Contes, Classiques Hachette, Biblio Lycée n°20, Hachette. 4,5 euros.
Edition de Bertrand Louët
D'avantage pour les lycéens, comme l'indique le titre de la collection, ce dernier volume reprend, en conclusion, les interrogations du précédent en les ramassant avantageusement dans une problématique simple et claire. On retrouve ici quelques erreurs dans la biographie d'ouverture, raccourcis ou exagérations (les manuscrits de jeunesse tous perdus pour la plupart, Le Colibri revue appartenant à Le Poittevin, Flaubert étudiant famélique à Paris, échec public de Trois Contes...). A nouveau, une erreur sur la date de mort de Louise Colet (mars 1875 ici), qui une fois encore "affecte profondément" GF...
Le texte est entrelardé de mises en perspective, de travaux proposés au lycéen, d'analyses ponctuelles..., un découpage qui, ne suivant pas nécessairement celui des chapitres des contes, donne au lecteur l'impression d'un recueil atomisé sur plus de 200 pages. Quelques erreurs aussi dans les synthèses. Pour Un coeur simple, on demande aux élèves de réfléchir sur les deuils qui affectent Félicité, et l'on cite la mort de Paul; la première chasse de Julien est interprétée comme celle d'un chasseur brave et courageux, alors qu'il contrarie l'"étiquette" cynégétique; et Salomé, dans Hérodias, se livre pour son beau-père à une "danse des sept voiles" (elle n'en a qu'un, chez Flaubert), etc.
Les notes sont riches et précises. Les textes des divers groupements proposés au lecteur sont judicieusement choisis et rapprochés des contes flaubertiens. Le souci de l'exhaustivité et de la clarté, de la visée historisante et les orientations pédagogiques sont à saluer.
On notera, enfin, que les deux collections reprennent l'édition fautive de 1877 non corrigée par Flaubert, dont elles reproduisent l'erreur au début de La Légende de saint Julien l'Hospitalier: "les fossés étaient pleins d'eau" pour "les fossés étaient pleins d'herbes".

Ouvrage

(< Jean-Benoît Guinot)

Alikavazovic, Jakuta, Flaubert, Jeunes éditions/Studyrama, coll. "Panorama d'un auteur", paru le 27 octobre 2003 ISBN: 2-84472-330-6. Prix Editeur: 12.95/84.95 FF. Prix -5%: 12.30 T.T.C/ 80.68 FF T.T.C
Résumé - La collection "Panorama d'un auteur" invite à explorer la vie et l'oeuvre des écrivains classiques de la littérature française. Chaque ouvrage est découpé en grands chapitres proposant: une biographie de l'auteur, une analyse littéraire et thématique, une étude des principales oeuvres, un choix de belles pages, un entraînement aux épreuves littéraires (commentaires composés, dissertations...). Ecrits dans un style clair et précis, les titres de cette collection s'adressent particulièrement aux étudiants de lettres (Deug et licence, hypokhâgne et khâgne) ainsi qu'à tous ceux préparant les concours (Capes, agrégation...).
Référence trouvée par Jean-Benoît Guinot grâce à Vigilibiris
http://www.decitre.fr/service/search/interVigi.asp?ref=9782844723307&id_profil=09569930&id_part=00&typecli=PER

Article

Eric Le Calvez, "Génétique zolienne et génétique flaubertienne: les dossiers de La Curée et de L'Education sentimentale", Les Cahiers naturalistes, n° hors série, "Zola, l'homme-récit", actes du colloque de Toronto, 2003, p.67-86.
Essai de génétique comparée. Sont confrontés les types de documents de genèse et les étapes successives. "On est ainsi, globalement, en présence de pratiques similaires (excepté les réécriture des brouillons), mais qui ne sont pas distribuées de la même manière, ni dans les phases génétiques, ni dans leur chronologie" (p.73). Comparaison de la phase initiale de la genèse (ébauche zolienne, carnet de notes flaubertien), puis phases des plans et scénarios. Etude des notes de régie (auto-injonctions). Zola privilégie la logique globale de l'intrigue, alors que Flaubert procède par une approche fragmentaire, "comme si l'imagination ne pouvait fonctionner que par bribes" (p.79). Mais le scénario flaubertien est "plus régulateur, moins hétérogène" que le plan zolien (p. 86).

VENTES

Vente Ebay

Devoir d'écolier signé: "Rédaction de zoologie", 3 pages.
Vente d'un manuscrit autographe aux enchères.
En marge, le jeune Flaubert a écrit: "Famille des ruminants", "genre dromadaire", "genre lama", "genre giraffe", "genre cerf".

Vendeur: trocmalin
Début: 29-Nov-03 17:17:45 Paris Fin: 06-Déc-03 17:17:45 Paris
Prix: Commence à 150,00 EUR.
Contact: 0235887760 ou christophe.werbowy@9online.fr
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=3257290974

Librairie Pierre Saunier

(22, rue de Savoie, 75000 Paris)

184- FLAUBERT (Gustave). L'Education sentimentale. Histoire d'un jeune homme. Paris, Michel Lévy frères, 1870; 2 volumes in-8, demi-chagrin marron, dos à nerfs ornés, filets et caissons à froid, tranches jaspées, étui (reliure de l'époque). 427 & 331 pp.
4.000 Euros
Edition originale. Envoi a.s.: à mon ami le poëte Coppée, Gustave Flaubert. Coppée a 28 ans et vient juste de publier ses Intimités. Pâles rousseurs acceptables, habituelle mention de deuxième édition au titre du tome 2, sinon bel exemplaire, agréablement relié à l'époque.
(< Emmanuel Vincent)

L'autographe S.A., Renato Saggiori

1, rue des Barrières, CH-1204 GENEVE.
Tel.: + 41 22 - 348 77 55. Fax: + 41 22 - 349 86 74.
E-mail: autographe@autographe.org

Vente sur offres n°53.
88. FLAUBERT Gustave (1821-1880) L'illustre romancier français - L.A.S. "Gve Flaubert", 1 p. in-8 sur papier bleu; "Mardi soir - 10 heures" [Croisset, vers juillet 1855?].
1500 francs suisses.
http://www.autographe.org/
Missive inédite, faisant probablement suite à celle que Flaubert adressa en juin 1855 au "Cher Monsieur Cloquet", l'éminent médecin Jules CLOQUET (1790-1882), ancien élève du docteur Achille Flaubert, père de l'écrivain. "... J'accepte avec grand plaisir votre bonne invitation. Vous savez comme je vous aime...", lui écrit-il. Il exprime sa joie de rendre visite à ce couple qu'il affectionne tout particulièrement, etc. "... Dites à Mme Cloquet... tout ce que vous pouvez trouver... de meilleur."!
Dans un message du 17 (ou du 24) juin précédent, Gustave Flaubert s'était empressé de féliciter le Docteur Cloquet pour sa nomination à l'Institut et lui promettait de se rendre à Paris "... d'ici à trois semaines...", peut-être pour y visiter l'Exposition.
On ne connaît qu'une douzaine de lettres de G. F. au Dr Cloquet. La nôtre, restée inédite jusqu'à ce jour, pourrait bien aussi dater de la fin du mois de septembre 1862, après que l'écrivain, étant à Paris pour assister aux répétitions d'un drame de son ami Louis Bouilhet, eut renvoyé au Docteur Cloquet une thèse concernant probablement l'avant-dernier chapitre de Salammbô. A noter enfin que c'est accompagné du Dr Cloquet que le jeune Flaubert âgé de dix-huit ans avait visité, en été 1840, le sud de la France et la Corse, voyage ayant donné matière à son premier ouvrage intitulé Par les champs et par les grèves [en fait: récit de voyage Pyrénées-Corse].
Intéressant témoignage d'une longue amitié!
(< Marlo Johnston, Marie-Dominique Nobécourt-Mutarelli)

RECHERCHE

[Ryszard Engelking est en train de traduire Madame Bovary en polonais. Il y a quelque temps, il nous avait demandé des précisions sur la "latte de baleine" que tient Lestiboudois (Madame Bovary, éd. Claudine Gothot-Mersch, Garnier, 1971, p. 343). Il vient de trouver lui-même la réponse.]

J'ai trouvé la solution de la petite énigme de la latte de baleine. Peut-être vous intéressera-t-elle. Voici donc un fragment de l'ouvrage d'Emile de La Bedollière, Les Industriels, métiers et professions en France:
"Dans les paroisses parisiennes, le bedeau portait autrefois une règle en baleine, et une robe dont la couleur variait suivant que l'église était sous l'invocation d'un martyr, d'une vierge, ou d'un saint roi. Il est vêtu aujourd'hui d'un habit noir à la française, d'un gilet veste, d'une cravate blanche, d'une culotte courte, et de bas de soie noire. Il a au coté une épée à poignée d'acier et à la main un petit bâton d'ébène garni d'argent" (Janet, 1842, p.6).
L'emploi de la latte n'est pas décrit explicitement, mais il devient clair d'après "la fonction des Suisses" qui doivent, entre autres, "ouvrir le passage a l'ecclésiastique qui fait la quête [et] amener Messieurs les membres de la fabrique à l'offrande, et les reconduire à leur place" (p.2) Il sert donc a écarter la foule. Il y a aussi une vignette (d'Henri Monnier) représentant le bedeau avec son petit bâton (de 30-40 cm) à la main droite.
Il est significatif que dans une ébauche "Lestiboudois [erre] par l'église avec sa latte d'ébène garnie d'argent" (Madame Bovary. Ebauches et fragments par Mlle Gabrielle Leleu, Conard, 1936, t.II, p.558). Flaubert a ensuite remplacé cette latte d'ébène par une latte de baleine, plus ancienne. La petite physiologie du "Suisse de la paroisse", dont j'ai cité ci-dessus un petit extrait, est bien intéressante pour le lecteur de Madame Bovary.

AGENDA

Dimanche 7 décembre 2003, Arte

Madame Bovary, Claude Chabrol, 20h45.




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales