BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n° 55 / 30 mars 2004


BIOGRAPHIE

Actes

Actes concernant la famille Flaubert (transcrits par Olivier Leroy)

Acte de naissance de Jules Flaubert
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/jules.htm

Réquisition et apposition de scellés après le décès de Gustave Flaubert
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/scel1.php

Réquisition et levée de scellés après le décès de Gustave Flaubert
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/scel2.php

Tombe

(< Noëlle Benhamou)
Sur un site américain appelé "Find a grave" (Trouvez une tombe) consacré à la généalogie, se trouve la sépulture de Flaubert photographiée:
http://www.findagrave.com/cgi-bin/fg.cgi?page=gretGRid=4325etpt=Gustave%20Flaubert

Possibilité de déposer des fleurs virtuelles...

"Curieux symbolisme": mardi et 8

(< Liliane Bertrand)
Le mardi 4 décembre 1877, Gustave Flaubert écrit à sa nièce Caroline: "Ta lettre est triste, et rien d'étonnant à cela, puisque je la reçois un mardi, jour pour moi néfaste..." (Corr., Club de l’Honnête Homme, t.V, p. 22.) Voir aussi la lettre à George Sand du [17 février 1870]: "C’est un mauvais jour le 22, car c’est un mardi" (Corr., Pléiade, t.IV, p.161 et la note 3 de Jean Bruneau).
Le mardi semble en effet porter malheur à l'écrivain. Sa soeur tant aimée est enterrée le mardi 24 mars 1846. Il apprend la mort d’Alfred Le Poittevin le mardi 4 avril 1848. Louis Bouilhet est enterré le mardi 20 juillet 1869, sa mère le mardi 9 avril 1872 (faire-part officiel).
Si le mardi est pour Flaubert "un jour néfaste", il est intéressant de noter que le chiffre 8 semble marquer son destin:
Louise Colet, "la Muse", meurt le 8 mars 1876;
George Sand, "la chère Maître", meurt le 8 juin 1876;
lui-même meurt le 8 mai 1880.
Ces figures féminines marquantes dans la vie et l'oeuvre de Flaubert reposent sous le même chiffre, celui de l'infini (représenté en mathématique par un 8 couché). Avis aux amateurs de numérologie! Flaubert meurt en 1880: 1+8+8+0 = 17; 1+7 = 8...

VENTES

Vente du 1er avril 2004, Piasa, , Paris

(Thierry Bodin expert)
Livres et Manuscrits Autographes, Documents Historiques
http://www.artweb.fr/fr/etudes/piasa/home.html

Lot n°165: Gustave FLAUBERT. L.A.S., Lundi 11 h. du soir [28 février 1870, à son ami Jules Rohaut]; 1 page in-8.
Il n’aura pas le temps de s’occuper de Régnier, et craint d’oublier. "Mon ami le plus intime après notre pauvre Bouilhet, Jules Duplan, que vous avez vu chez moi est en train de mourir. De plus, j’apprends par une lettre de ma belle-soeur que mon frère à une fluxion de poitrine. N’en dites rien à personne de peur que ça n’arrive aux oreilles de ma mère. Je suis accablé de tous les côtés"…
350/ 400 euros.

Lot n°166: Gustave FLAUBERT. L.A.S., Croisset Lundi soir [24 novembre 1873, à son ami Jules Rohaut]; 1 page in-8.
"Votre très aimable lettre de ce matin m’apprend une nouvelle que Me Régnier m’avait fait pressentir. Très bien! recevez-en mes félicitations! Comme j’attends Carvalho de vendredi à dimanche prochain, il me sera impossible de vous bénir "au pied des autels" le 29 courant. Mais j’espère que dès les premiers jours de ma rentrée dans Paris, vous et Me Rohaut vous viendrez communier en une "agape fraternelle" au Parc Monceau? la légitimité (en fait d’état civil) étant tolérée par ma philosophie"… Il ajoute: "Depuis le mois de mai, j’ai travaillé comme 36 boeufs – et suis, pour le quart d’heure, un peu éreinté"…
400/ 500 euros.

Lot n°167: Gustave FLAUBERT. L.A.S., dimanche [Paris 17 mai 1874, à Jules Rohaut]; 1 page in-8 (petits trous marg, lég. fente).
A propos du Sexe faible de Louis Bouilhet, que Flaubert a proposé à Duquesnel, directeur de l’Odéon. "J’emporte vos notes qui me semblent curieuses. J’en ferai mon profit. Je laisse chez mon portier un St Antoine pour vous. Venez le prendre. Duquesnel malgré sa promesse ne s’est nullement hâté de lire le Sexe Faible. Il m’écrira à Croisset ce qu’il en pense! Je le crois, entre nous, très mal disposé? J’ai écrit à Chennevières pour le prier de faire recommander la chose par Mr de Beauplan. Il faudrait que ledit Duquesnel fût persuadé de l’intérêt indirect que Chennevières porte à cette pièce ou plutôt à sa réussite"…
400/ 500 euros.

Lot n°168: Gustave FLAUBERT. L.A.S., jeudi 2 h. [Croisset 14 septembre 1876?], à son ami Edmond Laporte; 1 page in-8.
Il s’inquiète de ne plus avoir de nouvelles de son ami, et lui demande de s’en expliquer: "Samedi à 10 h du soir j’ai trouvé votre carte chez mon portier – et depuis lors pas de nouvelles de Laporte! Je m’attendais dimanche à votre visite! personne. Quand vous verra-t-on? il m’ennuie de vous!" Il ajoute: "Je bûche ma petite nouvelle [Un coeur simple], qui va bien lentement – et les jours s’écoulent, Dieu merci"...
400/ 500 euros.

Lot n°169: Gustave FLAUBERT. 2 L.A.S., lundi soir 9 h. et mardi soir [Paris 8 et 9 mai 1877, à son ami Jules Rohaut]; 2 pages et demie in-12.
Il voudrait le voir pour causer avec lui, mais demande où, quand et comment. "Je suis accablé de travail, parce que je finis des lectures avant de m’en retourner à Croisset, dans une quinzaine. – Mes après-midi se passent à la Bibliothèque nationale et mes soirs chez moi"…
"Je viens d’envoyer la lettre à Mr R. – elle était superbe et je n’ai rien modifié. Mais le ministère va changer? et vous? J’ai de meilleures nouvelles de Me Régnier, par Me Philippe qui est arrivée de Mantes à Rouen hier au soir. Tout cet après-midi a été employé par moi et par Philippe au débrouillement des paperasses de notre pauvre Bouilhet"…
400/ 500 euros.
[Autre hypothèse de datation, proposée par Jean-Benoît Guinot: on pourrait rapprocher cette lettre à Jules Rohaut de celle à George Sand, datée du [21 mai 1870]: "J’ai eu à débrouiller le reste des papiers de mon pauvre Bouilhet, dont j’ai commencé la notice" (Corr., t.IV, p.190). Flaubert envisageant alors de rentrer à Croisset le 8 mai, la présente lettre pourrait dater des 25 et 26 avril 1870.]

Lot n°170: Gustave FLAUBERT. Carte de visite avec 2 lignes autographes, Croisset [mi-juin 1878], à Ernest Renan; 1 page in-16.
Sur sa carte de visite (où il a rayé l’adresse 240 Faubg St Honoré) et noté "Croisset", Flaubert "présente ses respects à Me Renan et félicite l’Académie". [Renan a été élu à l’Académie Française le 13 juin 1878.]
200/ 250 euros.

Lot n°171: Gustave FLAUBERT. L.A.S., [Croisset] samedi 4.– soir [4 octobre 1879], à son ami le chimiste Auguste Houzeau; 1 page in-8.
La mère de Flaubert ne sera pas à Croisset demain, ce n’est donc pas la peine qu’il vienne: "ce serait une course vaine, au point de vue chimique. Mais le bon Lapierre doit dîner ici lundi probablement"... Qu’ils s’entendent entre eux "pour venir ensemble prendre un modeste repas du soir [...] le jour de la semaine prochaine qu’il vous plaira"...
350/ 400 euros.

Lot n°172: [Gustave FLAUBERT]. 3 L.A.S.
Eugène Le Poittevin (Étretat 1er septembre 1858, à un ami), Louise Pradier (à Roqueplan), Maurice Schlesinger (17 mai 1842, à Léopold Cheradam).
80/ 100 euros.

Catalogue 34-2004 de Privat- L'art de voir

(< Jean-Benoît Guinot)

162, Bd Haussmann. 75008 Paris. Tél.01.45.62.25.64. Fax 01.49.53.05.25.
E-mail advprivat@aol.com

N°113: Flaubert (Gustave), Par les champs et par les grèves. Pyrénées. Corse. Louis Conard, 1927. In-8, 140 X 208 mm, 480 pp. Maroquin vert olive, dos à nerfs, tête dorée, non rogné, cadre intérieur, couverture et dos conservés (Andréas).
800 euros.
Exemplaire unique. Ce volume des Oeuvres complètes de Flaubert, dans l'édition définitive tirée par l'Imprimerie Nationale, est agrémenté de 22 aquarelles originales, par Feder, dont 5 en marge et 17 hors-texte sur feuillet de papier vergé. Certaines sont signées, beaucoup, naturellement, sont relatives à la Bretagne: Quimperlé, Saint-Malo, Belle-Isle, Fouesnant, costumes. Né à Odessa en 1886, Adolphe Feder, naturalisé français, est un peintre de paysages apprécié, qui connut un destin tragique. Il fut tué par l'ennemi durant l'Occupation. Petites traces d'adhésif en coin de la dernière page.

N°114: Flaubert (Gustave), Trois contes. Illustrations de André-E. Marty gravées sur bois en couleurs par Gérard Angiolini. La Maison Française, 1948. In-4, 274 X 220 mm, 246 pp. et 4 ff. non chiffrés. Demi-chagrin poli havane clair à coins, dos à 4 nerfs ornés de fleurons dorés, tête dorée, non rogné, couverture et dos conservés (R. et E. Mathivet).
450 euros.
L'illustration d'André-E. Marty comprend 28 compositions gravées sur bois en couleurs, dont 4 hors-texte et un frontispice à thème cynégétique. Imprimé par Coulouma. De la collection Le Florilège des chefs d'oeuvre français. Tirage limité à 800 exemplaires sur velin Corvol. Réalisé pour le compte de la French and European Publications de New York. Envoi autographe signé par l'artiste.

Vente Drouot le 19 mars 2004

( < Eric Walbecq)
[Vente passée]
Dominique Gomez expert, 01 40 16 16 69.

N° 63. Flaubert (Gustave), Madame Bovary, EO, 1re émission.
Ex. enrichi d'une lettre autographe 1p in-8 de Camille Lemonnier relative à l'oeuvre de Flaubert et d'une pensée autographe de Emile Ollivier: "Ce que j'apprécie le plus en Flaubert ce sont les lettres qu'il a inspirées à George Sand."

Catalogue Autographes Demarest, avril 2004.

autographes.demarest@club-internet.fr

N°189. Flaubert (Gustave), L.A.S. à Jeanne de Tourbey, [3? juin 1865].
3.000 euros.
[Corr., éd. Jean Bruneau, Bibl. de la Pléiade, t.III, p.444.]

RECHERCHE

(< Hugues Laroche)

A propos de Hugo "grand crocodile" [Bulletin Flaubert n°53],

voir les vers 19-20 de "Soleils couchants", I, dans Les Feuilles d'automne
"Puis voilà qu'on croit voir, dans le ciel balayé,
Pendre un grand crocodile au dos large et rayé […]"

LECTURES

Pierre Bourdieu, Esquisse pour une auto-analyse.
L’expérience de l’internat a sans doute joué un rôle déterminant dans la formation de mes dispositions; notamment en m’inclinant à une vision réaliste (flaubertienne) et combative des relations sociales qui, déjà présente, dès l’éducation de mon enfance, contraste avec la vision irénique, moraliste et neutralisée qu’encourage, il me semble, l’expérience protégée des existences bourgeoises (surtout lorsqu’elles sont mâtinées de religiosité chrétienne et de moralisme). […] Je crois que Flaubert n’avait pas tout à fait tort de penser que, comme il l’écrit dans les Mémoires d’un fou, "Celui qui a connu l’internat connaît, à douze ans, à peu près tout de la vie."
(Editions Raisons d’agir, 2004, p.117 et 124)

(< Jean-Benoît Guinot)
Patrick Raynal, directeur de la Série Noire chez Gallimard:
"Comme beaucoup dans ma génération, j'ai découvert en même temps la théorie marxiste et la "Série Noire". C'était extraordinaire: la démonstration littéraire de la cassure du rêve américain, de l'impossibilité du capitalisme, de sa corruption, sa sauvagerie. Nous, futurs militants de 68, avions une lecture très politique du roman noir. Moi qui étais maoïste, je lisais Flaubert, le Petit Livre rouge et la Série Noire"
(Libération, 11 mars 2004.)
http://www.liberation.fr/page.php?Article=185106

AGENDA

[rétrospectif]

Dans le Bulletin Flaubert n°53, nous annoncions, au vu d’un pré-programme, une conférence aux Sociétés savantes de Rouen, le 13 mars 2004. En fait, quatre conférences ont été données sur Flaubert et George Sand. Revoici le programme (cette fois complet) des interventions dont les textes paraîtront dans un prochain Bulletin des Amis de Flaubert et Maupassant.

François Pinel (U. de Nice), Regards croisés sur le féminin dans la correspondance de Flaubert à George Sand.
Georges Marqué, Les voyages de George Sand en Normandie.
Claudine Puel, George Sand, Flaubert et le monde du théâtre.
Dolf Oehler (U. de Bonn), George Sand, Flaubert et la Révolution de 1848.




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales