BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n°59 / 3 septembre 2004


AGENDA

Journées du patrimoine, samedi 18 et dimanche 19 septembre 2004

Rouen
Musée Flaubert et d’Histoire de la Médecine
«Flaubert et la médecine»: extraits de ses oeuvres et de sa correspondance. En collaboration avec Centre Flaubert (Université de Rouen)
Lecteur: Arno Feffer. 18 et 19 septembre, 16h, 51, rue de Lecat, 45 min.

Canteleu
Pavillon Flaubert: entrée gratuite les 18 et 19 septembre, 14h-18h.
Hôtel de ville: visite de la Bibliothèque de Flaubert les 18 et 19, 14h-17h.

Du 17 au 24 septembre, exposition dans la salle des mariages de l’Hôtel de ville des livres restaurés de la Bibliothèque Flaubert et des acquisitions engagées par la Ville pour enrichir cette collection.

VENTES

Catalogue Thierry Bodin, n°117, juillet 2004

http://www.lesautographes.com

Gustave Flaubert (1821-1880) romancier:
L.A.S. «ton G.», Mercredi matin [6? décembre 1871, à Philippe Leparfait, fils adoptif de Louis Bouilhet]; 3 pages et demie in-8 (pet. fente au pli réparée).
1.000 euros.
Sur ses efforts pour faire représenter Mademoiselle Aïssé de Louis Bouilhet (jouée à l'Odéon le 6 janvier 1872). «Sois calme! Oui, ils ont un traité pour la reprise de Ruy-Blas le 25 janvier. Après des dialogues inextricables, voici ce qui a été convenu il y a 15 jours entre Chilly & moi. [...] On jouera Aïssé quand même. Puis le 20 janvier on lanternera le père HUGO avec les décors pendant 15 jours, puis j'irai, moi faire une démarche près de lui pour obtenir encore 15 jours ou un mois. Depuis lors, comme la D[irec]tion croit de plus en plus à Aïssé, elle est maintenant en pourparlers pour louer la salle des Italiens, où l'on continuerait Aïssé pendant qu'on jouerait Ruy-Blas. Rassure-toi. On ne peut pas d'ailleurs arrêter une pièce tant qu'elle n'est pas descendue à un certain chiffre. Nous avons pour nous la Société des Auteurs dramatiques, où Chilly à propos de la reprise de Ruy Blas a été secoué par Al. Dumas [...] Enfin, fouts-moi la paix je fais tout pour le mieux»... Il parle des répétitions, du souffleur qu'il a manqué d'étrangler, des décors, puis précise: «C'est à nous (à l'Odéon) que le père H[ugo] pourrait peut-être faire un procès. Mais il n'osera de peur qu'on ne le traite de corsaire il redoute extrêmement la petite presse qui lui est fort hostile & puis merde Il fallait qu'Aïssé fut jouée maintenant.»... Il réitère sa recommandation de le laisser tranquille et donne de nouveaux détails sur la salle...
[Corr., éd. Jean Bruneau, Bibl. de la Pléiade, t. IV, p. 428-429.]

VIENT DE PARAITRE

(< Stéphanie Dord-Crouslé)

Banville (Théodore de), Critique littéraire, artistique et musicale choisie, éd. Edwards (Peter J.), Hambly (Peter S.) Paris, H. Champion, 2003, 2 vol.: XXX-490 et 524 p. (Textes de littérature moderne et contemporaine - 67)
Choix parmi les nombreux articles rédigés par B. entre 1846 et 1881: T.I, Poésie et poètes, beaux-arts, musique. T.II, Romanciers, prosateurs, théâtre, préfaces et lettres. Utile index des noms de personnes et de personnages.
Sur Flaubert, t.2, p.69 sq:
Salammbô, Le Boulevard, 30 novembre 1862
Salammbô, L'Artiste, 15 janvier 1863
L'Education sentimentale, Le National, 29 novembre 1869
La Tentation de saint Antoine, Le National, 4 mai 1874
Trois Contes, Le National, 14 mai 1877
Nécrologie, Le National, 17 mai 1880

Bouvet (André), "L'épitaphe de Madame Bovary", 2004, inédit
Source de l’épitaphe d’Emma, rédigée par Homais
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/epitap.php

SUR LA TOILE

Nouveautés sur le site du Centre Flaubert

Madame Bovary
Dix-sept séquences sont déjà transcrites, soient 374 folios. Mise en ligne provisoire, en attente de validation définitive:
Voir sepbov2.htm

Tous les brouillons de la première partie du roman sont transcrits ou en cours de transcription. Séquences restant à transcrire:
Voir seqbov.htm

Bibliothèque
Emprunts à la BM de Rouen (1856-1857)
http://flaubert.univ-rouen.fr/bibliotheque/bmr57.php

Biographie
René Delorme, Gustave Flaubert, La Vie moderne, 15 mai 1880
[article nécrologique].
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/necro1.php

Actes concernant la famille Flaubert
Recherches et transcriptions par Olivier Leroy.
Naissance et décès de Caroline (1816-1817), décès d’Emile (1819), baptême de Flaubert (1822), décès de Jules (1822), naissance de Joséphine Caroline (1824), décès d’Achille Cléophas (1846), décès de Joséphine Caroline (1846).
http://flaubert.univ-rouen.fr/biographie/actes.php

RECHERCHE

(Réponse au Bulletin, qui transmettra.)

La Commune et L’Education sentimentale

Albert Thibaudet écrit dans son Gustave Flaubert: «Du Camp prétend qu'il lui dit devant les Tuileries incendiées: ‘Et penser que cela ne serait pas arrivé si on avait compris L’Education sentimentale!’» (Gallimard, 1935, p.175). Nous cherchons où se trouve cette phrase rapportée par Du Camp.

Offenbach

Jean-Claude Yon (auteur de Jacques Offenbach, Gallimard, 2000) serait reconnaissant à celle ou celui qui pourrait lui donner des informations concernant le double autographe de Flaubert et d’Offenbach (figurant sur l’album de Jeanne de Loynes?), et reproduit dans Peter Gammond, Offenbach, Omnibus Press, London, 1980, p. 46 (fac similé).
Texte: «L’amour est comme l’opéra. On s’y ennuie mais on y retourne. Gve Flaubert./ ** quand on joue le Papillon musique de Jacques Offenbach.»

Le poids de Flaubert?

Pendant l’été 1976, Mme et M. Jean-Paul Levasseur ont recopié une petite liste manuscrite épinglée sur le montant d’une porte, dans la maison de George Sand, à Nohant. La voici:
«Nohant: Janvier 1873
Flaubert 224
Tourgueneff 220
G. Sand 152
Plauchut 166
Lina 110
Lolo 50»

Cette liste ne se trouve plus à Nohant. Qui sait où elle est conservée, si elle a une quelconque authenticité, et à quoi correspondent ces chiffres: des points marqués au jeu? des poids (en livres…), ou la taille, en mesure étrangère? A noter que Flaubert n’était pas à Nohant en janvier 1873.

RECEPTION

Note inédite d’Hector Malot sur l’article de Sainte-Beuve, concernant Madame Bovary.

Agnès Thomas-Maleville, arrière petite-fille d’Hector Malot, auquel elle a consacré une biographie (Hector Malot. L’écrivain au grand coeur, Ed. du Rocher, 2000), secrétaire de l’Association des Amis d’Hector Malot, nous a aimablement communiqué une note relative à la réception du premier roman de Flaubert. Jules Levallois, dans le livre qu’il consacre à Sainte-Beuve (Didier, s.d. [1872]), mentionne les «articles de Sainte-Beuve sur Fanny, Madame Bovary et les Essais de Taine. La littérature nouvelle avait trouvé son juge et son guide» (p. 163). En marge de ce passage, Malot a écrit sur son exemplaire: «Allons donc. Ste Beuve a toujours méprisé cette littérature. Levallois sait que c’est lui Levallois qui a fait l’article sur Flaubert, et que c’est Turgan, directeur du Moniteur, qui a imposé celui sur Feydeau.» Jules Levallois, né à Rouen en 1829, condisciple de Malot au Collège royal, fut le secrétaire de Sainte-Beuve de 1855 à 1859. Il collabora, ainsi que Malot, à L’Opinion nationale.

ICONOGRAPHIE

(< Jean-Benoît Guinot)
Composition de Joseph Drapell, After Flaubert, 1986-92. Acrylic on canvas, 144 x 114.
http://www.mooregallery.com/Artists/Drapell/Drapell-4.html




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales