BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n°62 / 12 novembre  2004


SUR LA TOILE

Emile Blémont [1839-1927], «Flaubert et la passion de la prose»(1905).
Texte établi sur des exemplaires (BM Lisieux) des numéros 9 et 10 de la Revue Le Penseur, 5e année, septembre et octobre 1905.
http://www.bmlisieux.com/curiosa/blemont1.htm

VENTES

Vente Ebay

Le Candidat, édition originale Charpentier et Cie éditeurs, bon état, reliure classique. Ce livre est dédicacé à la main et signé par Gustave Flaubert "à son cher ami Ernest Renan"; bibliothèque personnelle de Cornélie, épouse d'Ernest Renan.

En vente sur eBay:
http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&category=27170&item=6935562370&rd=1
mise à prix 800 euros (prix de réserve non atteint). Enchères jusqu’au 19 novembre.
(< Jean-Benoît Guinot)

Privat - L'Art de voir

162, Bd Haussmann. 75008 Paris.
Tel 01.49.53.05.25. advprivat@aol.com

Catalogue n°36-2004.

Flaubert (Gustave), La Légende de Saint-Julien l'Hospitalier. Illustrations en couleurs de Maurice Lalau. A. Ferroud, 1927. Petit in -8, 138 X 190 mm, 72 pp. et un f. non ch. Broché, vignette sur la couverture, chemise à dos de maroquin noir légendée au palladium, doublée de feutrine sable, étui.
1800 euros.
Un des plus jolis livres édités par Ferroud. L'illustration de Maurice Lalau comprend un frontispice, 10 compositions dont 3 hors-texte, 22 lettrines et 3 culs-de-lampe. La finesse de leur exécution et celle des coloris de Berthelot méritent d'être signalées. Kaps, 1927. Cet exemplaire est un des 25 numérotés en chiffres romains sur velin de Hollande et comportant 4 états des illustrations, dont un en couleurs, un en noir et un en bleu avec remarques. Il est enrichi de 9 aquarelles originales de l'artiste. Ce ravissant exemplaire unique est mis en valeur par un élégant étui-chemise d'Alain Devauchelle.

Note autographe de Flaubert

Vitrine de la libraire F Castaing.
(< Eric Walbecq)

«Mlle Léontine D, que nous avions donné comme l’héroïne du nouveau roman de Mr Feydeau ne s’appelle pas Léontine D., par cette bonne raison [rayé: qu’elle n’] que L. D. n’existe pas. La jeune femme à laquelle le livre de Mr Feydeau fait allusion s’appelle Virginie W. et est la fille d’un forgeron de Lahaye, veuve d’un officier de marine mort aux colonies.»
(Copie d’Eric Walbecq, 28 octobre 2004.)

RECHERCHE

Réponse

Dans le Bulletin précédent, M. Martinez posait la question suivante: «Je me souviens avoir lu un passage d'un livre où il était question de Tourguéniev disant que Mérimée était un grand écrivain. Flaubert répondait que ce dernier écrivait mal: il y avait trop de "que" dans son style.
Je croyais avoir lu cela dans le Journal des Goncourt. Mais en le feuilletant je ne suis pas arrivé à localiser le passage en question. Pourriez-vous m'aider?»

Réponse de Naoko Kasama.
La scène est racontée par Zola dans les Romanciers naturalistes, au début du chapitre sur le style de Flaubert: «Un jour, j'assistai à une scène typique. Tourgueneff, qui gardait de l'amitié et de l'admiration pour Mérimée, voulut ce dimanche-là que Flaubert lui expliquât pourquoi il trouvait que l'auteur de Colomba écrivait mal. Flaubert en lut donc une page; et il s'arrêtait à chaque ligne, blâmant les qui et les que, s'emportant contre les expressions toutes faites, comme "prendre les armes" ou "prodiguer des baisers". La cacophonie de certaines rencontres de syllabes, la sécheresse des fins de phrase, la ponctuation illogique, tout y passa. Cependant, Tourgueneff ouvrait des yeux énormes. Il ne comprenait évidemment pas, il déclarait qu'aucun écrivain, dans aucune langue, n'avait raffiné de la sorte. Chez lui, en Russie, rien de pareil n'existait. Depuis ce jour, quand il nous entendait maudire les qui et les que, je l'ai vu souvent sourire; et il disait que nous avions bien tort de ne pas nous servir plus franchement de notre langue, qui est une des plus nettes et des plus simples. Je suis de son avis, j'ai toujours été frappé de la justesse de son jugement; c'est peut-être parce que, à titre d'étranger, il nous voit avec le recul et le désintéressement nécessaires.»
(Zola, Romanciers naturalistes, Charpentier, 1881, p. 214.)
Le passage est cité par A. Thibaudet dans son Gustave Flaubert, Gallimard, 1935, p. 221-222.

Questions

«Les flaubertiens demandent d’où vient le vers, plusieurs fois cité par Flaubert ou par tel de ses correspondants [, et attribué à Hugo]: «Et maintenant, Seigneur, expliquons-nous tous deux». L’appel est lancé.
J.-M. Hovasse suggère perfidement qu’il ne s’agit pas de Dieu, ni de Hugo, et que le vers est de Racine.» (Compte rendu du Groupe Hugo, séance du 16 octobre 2004.)

Mireille Naturel cherche la référence d'une citation de Flaubert, que Claude Simon place en épigraphe de la quatrième partie du Jardin des Plantes: "Avec les pas du temps, avec ses pas gigantesques d'infernal géant."

Réponses au Bulletin, qui transmettra.

VIENT DE PARAITRE

Editions

(< Jean-Benoît Guinot)
FLAUBERT Gustave, Le Nil, Magellan et Cie, coll. «Heureuxqui comme...»
(paru le 07/10/2004, ISBN: 2-914330-66-9, 77 p. Thème:littérature-récits de voyage, 6 euros).
Résumé
«Nous vivons, comme tu le vois, dans une paresse crasse, passant toutes nos journées couchés sur nos divans, à regarder ce qui se passe, depuis les chameaux et les troupeaux de boeufs du Sennahar jusqu'aux barques qui descendent vers le Caire, chargées de négresses et de dents d'éléphant. " Gustave Flaubert (1821-1880), le travailleur acharné de Croisset, s'abandonne sur la cange du Nil à la paresse et à la sensualité. Jouant avec les clichés du voyage en Égypte, ses lettres révèlent l'humour et l'érotisme fiers du célèbre romancier. Lettres extraites de la Correspondance de Flaubert, 1850.
Source: Vigilibris (avec une erreur pour l'auteur: attribution à Gérard de Nerval)
http://www.decitre.fr/service/search/fiche_detail.aspx?ean=9782914330664&TM=VIGI

Ouvrages

Pinto Louis, Champagne Patrick, Sapiro Gisèle, Rivière Marie-Christine, Pierre Bourdieu, sociologue, Fayard, coll. «Histoire de la pensée»
(paru le 13/10/2004, ISBN: 2-213-62119-5, 469 p. 23.00 euros).
[Au sommaire: «Effet de réel et réalité de l'illusion: le Flaubert de Bourdieu».]
Source: Vigilibris
http://www.decitre.fr/service/search/fiche_detail.aspx?ean=9782213621197&TM=VIGI

(< Noëlle Benhamou)
Maxime Benoît-Jeannin, Chez les Goncourt, roman, Le Cri, 2004, 256 p.
Ouvrage dans lequel Flaubert apparaît comme personnage.

Articles

(<Jean-Benoît Guinot)

Cahiers Naturalistes. 50e année, n°78 - 2004
Christoph Oberle, «Maupassant et le monument Flaubert édifié par Chapu».
Courte introduction précédant la publication de 21 lettres de différents correspondants (Maupassant, Chapu, Lapierre, etc.).
Compte-rendu par Noëlle Benhamou de l'ouvrage Flaubert - Le Poittevin - Maupassant. Une affaire de famille littéraire. Actes du colloque international de Fécamp 27-28 octobre 2000, réunis et présentés par Yvan Leclerc. Presses Universitaires de Rouen. 2002.
«Malheureusement, les intervenants n'ont pas tenu le pari - une gageure - consistant à évoquer les trois noms dans leurs réflexions et rares sont ceux qui ont évoqué l'oncle Alfred, préférant se replier, dans une sorte de réflexe pavlovien, sur une rassurante relation Flaubert/Maupassant. [...] Les annexes réjouiront chercheurs et amateurs. [...] Ces documents [...] donneront forcément matière à d'autres germinations intellectuelles. Donner des pistes interprétatives, tel est sans doute le grand mérite de cet ouvrage.»

SITE DU CENTRE FLAUBERT

Etudes

PRENTKI Nigel, «Comparisons and contrasts between Madame Bovary and Un coeur simple»(anglais)
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/prentkigb.php

«Comparaisons et contrastes entre Madame Bovary et Un coeur simple» (français), 2004 (traduit par l’auteur).
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/prentkifr.php

Débat critique

Gilles Philippe,
Sujet, verbe, complément. Le moment grammatical de la littérature française (1890-1940), Gallimard, «Bibliothèque des idées», 2002, 258 p.
Flaubert savait-il écrire? Une querelle grammaticale (1919-1921), Textes réunis et présentés par Gilles Philippe, Grenoble, Ellug, 2004, 204 p.

Compte rendu par Gérard Milhe Pintingon.
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/crendus.php#philippe2




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales