BULLETIN
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

BULLETIN FLAUBERT n°63 / 30 novembre  2004


AGENDA

Mardi 14 décembre 2004, Paris VIII

Salle B 106, 13h30.

Soutenance de la thèse de Yukiko Kano.
Corps et névrose chez Gustave Flaubert avant 1857.

Jury: Claude Mouchard (Paris VIII), Jacques Neefs (dir., Paris VIII), Jean-Pierre Peter (EHESS), Juan Rigoli (Fribourg), Gisèle Séginger (Marne-la-Vallée).

Résumé: L’objectif de cette thèse est de reconstituer l’histoire de la jeunesse intellectuelle et littéraire de Flaubert, des années 1830 aux années 1850, en corrélation avec l’évolution des représentations scientifiques et artistiques du corps et de la névrose durant la première moitié du XIXe siècle. L’épistémologie du corporel et des nerfs est intimement liée, par ailleurs, à l’épistémologie du sensible, du réel et de la rationalité, qui connurent des tournants cruciaux pendant cette période. L’écrivain, comme son siècle, va de la lecture à l’écriture: de la sémantique à la représentation, voire de l’analyse ayant pour finalité l’unité de la «Nature» à la décomposition et recomposition de l’»Objet» défini et représenté comme tel. La relation qui se tisse entre le devenir d’une écriture impersonnelle et la formation de la pensée objective, est une relation dirigée par une intention première et soumise au destin du sujet qui se réfléchit, s’objective et se matérialise dans son imaginaire. Nous tenterons de recouper cette relation sous trois angles: biographique, épistémologique et thématique.
Résumé développé: http://flaubert.univ-rouen.fr/theses/kano.php

Mardi 14 décembre 2004, Rouen

Colloque international «Corneille des Romantiques».
Auditorium du Musée des Beaux-Arts, rue Jean-Lecanuet, Rouen.

Yvan Leclerc, «Eloge de Corneille par Flaubert», 11h30.

VENTES

Mardi 7 décembre 2004, Hôtel Drouot

Thierry Bodin expert.
http://www.artweb.fr/base/cp2.php?cp=18

90. Gustave Flaubert (1821-1880). L.A., [Croisset] Vendredi soir [16 janvier 1852, date de la main de Louise Colet], à Louise Colet; 8 pages in-4.
12.000/15.000 euros.
Lettre capitale sur L’Education sentimentale, sur La Tentation de saint Antoine et sur le style, et sur leur amour. [Corr., éd. Jean Bruneau, Pléiade, t.II, p.29-33.]

91. Gustave Flaubert. L.A.S. «ton G.», [Croisset] Dimanche soir 11 h. [19 septembre 1852, date de la main de Louise Colet], à Louise Colet; 8 pages in-4, enveloppe.
10.000/12.000 euros.
Superbe lettre sur Madame Bovary et sur l’amour. [Corr., éd. Jean Bruneau, Pléiade, t.II, p.158-162.]

92. Gustave Flaubert. L.A.S. «ton G.», [Croisset] Dimanche 4 h. [27 mars 1853 de la main de Louise Colet], à Louise Colet; 12 pages grand in-4 (qqs petites fentes aux plis).
12.000/15.000 euros.
Très longue et magnifique lettre, sur l’Orient, Madame Bovary, les femmes et la littérature. [Corr., éd. Jean Bruneau, Pléiade, t.II, p.279-289.]

93. Gustave Flaubert. Madame Bovary. Paris, Michel Lévy frères, 1857). 2 tomes in-12 reliés en un volume demi-basane brune (charnières frottées).
1.000/1.200 euros.
Edition originale dans laquelle on a inséré la suite des eaux-fortes d’E. Boilvin pour l’édition Lemerre, et le portrait de Flaubert par sa nièce Caroline Commanville, gravé par H. Toussaint.
On joint une L.A.S., lundi 3 mai, [à son ami le docteur Pennetier de Rouen] (1 page in-8). «Je crois que vous m’aviez pochardé hier soir? Car j’ai laissé chez vous ma canne d’invalide. Gardez-la. Vous me la remettrez cet été. Tout à vous et merci pour la bonne soirée»...

94. Gustave Flaubert (1821-1880). Manuscrit autographe, Pline; 33 pages in-fol. sous chemise avec titre autographe.
8.000/10.000 euros.
Important dossier de travail et de notes pour la documentation de Salammbô.
Flaubert a pris des notes très développées sur l’Histoire naturelle de Pline, dans l’édition Lemaire (11 vol. in-8, Paris 1827-1832), avec quelques citations en latin et des termes grecs.

Mardi 7 décembre 2004, Hôtel Drouot

Pierre Bergé, Dominique Courvoisier expert.
http://www.pba-auctions.com/

95. Salammbô, Michel Lévy, 1863, EO, un des rares 25 exemplaires sur Hollande, avec envoi: «à Madame H. Cornu/ humble hommage de son très affectionné/ Gve Flaubert» (fac-similé de l’envoi).
5.500 euros.

Catalogue Galerie Arts et Autographes, n°27, 2004

Jean-Emmanuel Raux, expert, 9, rue de l’Odéon, 75006 Paris.
Tél. 01 43 25 60 48. Fax 01 40 51 03 98. autographes@wanadoo.fr

9858. Lettre inédite à Ernest Feydeau, [21 février 1870], fac-similé.
2.300 euros.

9859. Lettre à Edmond Laporte, [31 mai 1877], fac-similé.
2.500 euros.

L’Autographe S.A.

(R. SAGGIORI)
1, rue des Barrières, CH-1204 Genève.
Tel.: + 41 22 - 348 77 55, Fax: + 41 22 - 349 86 74
E-mail: autographe@autographe.org

Vente aux enchères sur internet
http://www.autographe.org/cat55.htm

77. Flaubert Gustave (1821-1880) Ecrivain français - L.A.S., 1 p. in-8 gr.; «Dimanche». - Jolie lettre sur son typique papier gris bleuté, adressée à son «cher Gaston» (Lebreton?), à propos d'une rencontre à trois avec leur ami commun Maxime Du Camp, une nouvelle fois repoussée: «... Mardi. C'est justement le jour que nous avons choisi nous-mêmes pour un dîner trois fois remis... plains-nous!...». Flaubert se rendra chez son correspondant «... un de ces matins, car voilà bien longtemps que je n'ai vu ta vieille trombine... tendrement ton vieux...». Il envoie ses respects à Monsieur Dumont. [Apparemment, lettre inédite.]
1.200 euros.

RECHERCHE

Claude Simon

Réponse à la question de Mireille Naturel concernant une citation de Flaubert mise en exergue par Claude Simon à la quatrième partie du Jardin des Plantes (Bulletin n°62).
Merci à Sébastien Bailly, Olivier Leroy et Hugues Pradier (directeur de la Pléiade; un volume Claude Simon est en préparation).

La phrase se trouve dans la lettre à Ernest Chevalier du 23 juillet 1835: «J'ai attendu jusques au dernier moment, espérant que les malades de papa le laisseraient un peu en repos, mais c'est en vain. Ànankè. Nous ne pourrons t'aller embrasser qu'aux vacances qui approchent à grands pas. Avec les pas du temps, avec ses pas gigantesques d'infernal géant.»
[Corr., éd. Jean Bruneau, Pléiade, t.I, p.19.]

Alpha ou esperluette?

On sait que Flaubert abrège le plus souvent dans ses manuscrits la conjonction de coordination «et» par un signe que certains transcripteurs rendent par la première lettre de l’alphabet grec alpha, d’autres par l’esperluette, encore appelée «et commercial» (&).
Il ne fait pas de doute que la ligature flaubertienne ressemble à la lettre grecque, mais l’alpha a-t-il jamais eu une fonction de liaison? Ne faudrait-il pas y voir une esperluette tracée à l’économie et donc la rendre par le caractère originel «&»?
Merci de nous donner votre avis et surtout vos arguments!

SUR LA TOILE

Georges Dubosc (1854-1927): «Salammbô au Cinéma», Chronique du Journal de Rouen, 12 octobre 1925.
http://www.bmlisieux.com/normandie/dubosc15.htm

VIENT DE PARAITRE

Ouvrage

Paul Bouissac, Strip-tease de Madame Bovary. Roman, Ottawa, L'interligne, 2004, 121 p.
«Lettres à une inconnue. Le lecteur-voyeur découvre un jeu de lettres, restées sans réponse, mais fidèlement écrites d'année en année à une inconnue. Chaque feuillet dévoile un trait intime que le feuillet suivant brouille ou dément. Qui se joue de qui?»

Ouvrage signalé par Jeanne Bem et Benoît Mélançon. Compte rendu de Jeanne Bem (référence 1.5 sur la page):
http://flaubert.univ-rouen.fr/derives/reecri.php

Ouvrage collectif

The Cambridge Companion to Flaubert, Edited by Timothy Unwin, published November 2004, 254 pages
ISBN:052189459X | ISBN13:9780521894593, 15.99 livres.
http://uk.cambridge.org/catalogue/catalogue.asp?isbn=052189459X

This volume brings together a series of essays by acknowledged experts on Flaubert. It offers a coherent overview of the writer's work and critical legacy, and provides insights into the very latest scholarly thinking. While a central place is given to Flaubert's most widely read texts, attention is also paid to key areas of the corpus that have tended to be overlooked. Close textual analyses are accompanied by discussion of broader theoretical issues, and by a consideration of Flaubert's place in the wider traditions that he both inherited and influenced. These essays provide not only a robust critical framework for readers of Flaubert, but also a fuller understanding of why he continues to exert such a powerful influence on literature and literary studies today. A concluding essay by the prize-winning author Mario Vargas Llosa examines Flaubert's legacy from the point of view of the modern novelist.
Contributors: Timothy Unwin, Michael Tilby, Adrianne Tooke, Rosemary Lloyd, Anne Green, Mary Orr, Lawrence M. Porter, Alison Finch, Tony Williams, Aimée Israel-Pelletier, Alan Raitt, Lawrence R. Schehr, Mario Vargas Llosa.

Articles

(< Noëlle Benhamou)
Isabelle Daunais, «“Nous étions à l'étude": mémoire et voix narrative» in Raconter? Les enjeux de la voix narrative dans le récit contemporain, dirigé par Marie-Pascale Huglo et Sarah Rocheville, Paris, coll. "Esthétiques", L'Harmattan, 2004, 184p.

(< Danielle Girard)
Jean-Claude Jørgensen, «Figures de séducteurs dans le roman de la deuxième moitié du XIXe siècle», L'Ecole des lettres, nos 1 et 2, 2004-2005.
Corpus: Madame Bovary, «Les comices», II, 8, p.420-425 (éd. Thibaudet et Dumesnil, Pléiade, 1951), «La lettre de rupture de Rodolphe», II, 13, p.475-478; «Emma à l’opéra», II, 15, p.494-498; «Lune de miel à Rouen», III, 3, p.524-526; Maupassant, Fort comme la mort, II, 6, p.1001-1003 (éd. Forestier, Pléiade).
Dans le cadre de l’objet d’étude «Les réécritures» en classe de première L, vous entreprendrez l'étude de ce groupement de textes. Vous définirez votre projet d'ensemble ainsi que ses modalités d'exécution.

Brigitte Le Juez, «Art, écriture et moralité: Flaubert modèle d'Oscar Wilde» in France-Ireland: Anatomy of a Relationship. Studies in History, Literature and Politics. Eamon Maher & Grace Neville (eds.), Frankfurt am Main, Peter Lang, 2004, p. 83-96.

Brigitte Le Juez, «Un perroquet peut en cacher un autre: Elizabeth Bowen, lectrice de Gustave Flaubert», in Entrelacs franco-irlandais: langue, mémoire, imaginaire. Michael O'Dea & Paul Brennan (eds.), Presses Universitaires de Caen, 2004, p. 181-196.




Ce Bulletin est édité par le Centre Flaubert, avec la collaboration de Matthieu Desportes, de Jean-Benoît Guinot et de Joëlle Robert. Il vous tiendra informé(e), selon une périodicité variable, des manifestations et des publications concernant Flaubert. Si vous désirez le recevoir gratuitement et y faire paraître des informations ou des commentaires, veuillez envoyer vos coordonnées et vos messages à :

Yvan Leclerc yvan.leclerc@univ-rouen.fr
Professeur à l'Université de Rouen
Faculté des Lettres et Sciences Humaines
F. - 76821 Mont-Saint-Aignan Cedex
Tél. Secrétariat département: 02 35 14 61 67
Tél. Centre Flaubert: 02 35 14 69 01

Mentions légales