DÉRIVÉS
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Adaptation de Gemma Bovery par Anne Fontaine

François Lapèlerie

Titre : Gemma Bovery
Long métrage, en couleur

Réalisatrice : Anne Fontaine

Casting :
Gemma Bovery : Gemma Arterton
Martin le boulanger : Fabrice Luchini
Jason Fleyming
Niels Schneider
Isabelle Candelier
Mel Raido
Kacey Mottet Klein
Elsa Zylberstein
Edith Scob
Pip Torrens

Producteurs :
Philippe Carcassonne
Matthieu Tarot

Scénario
D’après l’œuvre de Posy Simmonds
Scénariste :
Frédéric Blum
Anne Fontaine

Distributeur France : Gaumont Distribution

Coproduction : Albertine Productions, Gaumont, France 2 Cinéma

Lieux de tournage : pays de Caux : Auberville-la-Manuel, Veulettes-sur-mer, Ermenouville, Doudeville.

Date de tournage : 2013. Un appel à figurants avait été lancé par la production qui recherchait « des hommes et des femmes âgés de plus de 16 ans révolus à 107 ans domiciliés dans la région pour incarner des habitants, des clients du marché, des passants… »

Ce qu’ils pensent de Gemma Bovery et des autres :

Gemma Arterton

"I am thrilled to be involved in another of Posy’s films. She is a formidable story-teller and creates funny and touching roles for women. We have only just completed shooting, but I am already very proud of Gemma Bovery. It was an honour to work on a French film set, and with the wonderful director Anne Fontaine. Fingers crossed it turns out well for Posy!"
« Cela marche bien parce que c’est un archétype où l’on peut toujours se retrouver. Le personnage principal est une véritable Emma Bovary d’aujourd’hui, elle est perdue, à distance de tout, jamais heureuse, jamais satisfaite. La note contemporaine, c’est qu’elle souffre surtout d’un manque d’indépendance. Elle n’est pas libre, ne sait pas être elle-même. » Parlant du prénom Gemma : « J’aime les coïncidences et il y en a d’autres : je commençais juste à apprendre le français quand on m’a proposé le scénario, et ce film français me ramène à Posy Simmonds.»

Fabrice Luchini

« Cet été, je fais un film avec Anne Fontaine et une bombe anatomique anglaise, Gemma Arterton ».
Fabrice Luchini semble trop content de s’en prendre un peu aux Anglais amoureux de la baguette et du camembert. « C’est comme le Maroc, vive le couscous ! Dommage qu’il y ait les Marocains… »
« C’est mon privilège. On m’offre des films où la littérature est présente. Là, je peux utiliser mon rapport organique à Flaubert. Mon personnage en est fou… Même s’il y a des notes cruelles, le film est léger, on n’est pas au premier degré… J’aime bien cette manière de ne pas aborder de front Madame Bovary. J’en lirai quelques extraits en voix off. Ça imprègne le film sans didactisme. Il ne faut pas mettre un chef-d’œuvre du roman au cinéma : parce que c’est déjà le cinéma. Mais actualisé et traité de biais, pourquoi pas ? Et je cultive cette aptitude à ne pas être intelligent devant un scénario. »

« S’il [le metteur en scène] me voit et me veut dans son film, je peux y aller, devenir sa poupée. Car au cinéma, l’acteur est une sorte de poupée, c’est le metteur en scène qui compte… Ça paraît tellement plus facile que le théâtre… Pas besoin d’être un bon acteur, à l’écran, mais il faut avoir un peu d’être. On ne peut pas fabriquer, seulement apporter la vérité de sa présence. Sur scène, la présence, c’est à peine 25 %, le reste est ce travail ̏d’athlète affectif̋, comme disait Jouvet. Au cinéma, il faut une disponibilité féminine, une réceptivité presque somnolente. Tu n’es responsable de rien, on veille sur toi, on t’apporte ton thé. Le cinéma, c’est immoral !»

Sources

Presse nationale et régionale
Sites web de cinéma

:Madame Bovary Film Gemma Bovery 2014 :Photo Anne Fontaine 1 .JPG

Anne Fontaine

:Madame Bovary Film Gemma Bovery 2014 :Photo Gemma Arterton Fabrice Lucchini.jpg

Gemma Arterton et Fabrice Luchini

:Madame Bovary Film Gemma Bovery 2014 :Photo Gemma Arterton 3.jpg

Gemma Arterton

:Madame Bovary Film Gemma Bovery 2014 :Photo Fabrice Lucchini.jpg

Tournage d’une scène



Mentions légales