DÉRIVÉS
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

RENÉ DE SAINT-MARCEAUX :
un buste en marbre de Salammbô, 1875

François Lapèlerie

:Salammbô Buste René de Saint Marceau 2.png


Une Salammbô boudeuse, accompagnée de son python


Vente Artcurial, n° 2588, Paris, 18 novembre 2014, 19 h.


Buste de Salammbô, marbre blanc, hauteur du buste : 40 cm (15,70’), repose sur un socle en bronze (serpent), hauteur totale : 48 cm (18,90’)
Signé et daté en bas « ST MARCEAVX / 1875 »
Provenance : vente anonyme, Londres, Sotheby’s, 20 mars 2005, n° 111.
Estimation : 3000 – 4000 € . Vendu : 6500 €
Référence :
http://www.artcurial.com/fr/asp/fullCatalogue.asp?salelot=2588+++++175+&refno=10495789
René de Saint-Marceaux est un sculpteur français (Reims 23 septembre 1845 – Paris 23 avril 1915) qui fit l’École des Beaux-Arts de Paris et fut élu à l’Académie des Beaux-Arts en 1905.
Parmi ses œuvres, on se souvient de son Génie gardant le secret de la tombe (1879, Musée d’Orsay) qui fut utilisé et détourné lors de l’affaire Dreyfus et de la tombe d’Alexandre Dumas fils au cimetière de Montmartre, exemples d’art funéraire pompier.
S’il végète aujourd’hui dans les bas fonds de l’histoire de l’art comme artiste salonard à la poursuite des honneurs de la Troisième République, sa femme, Marguerite Jourdain, qui tint un salon de musique célèbre, au 100 bd. Malesherbes, a obtenu une célébrité certaine puisqu’elle passe pour avoir inspiré à Marcel Proust le personnage de Madame Verdurin, ce qui n’est pas non plus très flatteur.

Voir :
http://fr.wikipedia.org/wiki/René_de_Saint-Marceaux

Nectoux Jean-Michel, Les Saint-Marceaux : une famille d’artiste en 1900. Exposition, Paris, Musée d’Orsay, 1992-1993.- RMN, 1992.
http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/oeuvres-commentees/sculpture/commentaire_id/genie-gardant-le-secret-de-la-tombe-8816.html?tx_commentaire_pi1%5BpidLi%5D=842&tx_commentaire_pi1%5Bfrom%5D=729&cHash=32416a028f


Mentions légales