ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Hommage à Claudine Gothot-Mersch

Nous avons appris avec une grande tristesse le décès de Claudine Gothot-Mersch, le samedi 19 novembre 2016, à l’âge de 84 ans.


Pour toute une génération de flaubertien-ne-s, elle a été la figure de référence, faisant lien entre le meilleur de la critique universitaire et la « nouvelle critique ».


Elle laisse une œuvre considérable, à la fois par ses éditions et par ses ouvrages critiques.


Sa notice sur Wikepedia retrace les grandes étapes de sa carrière universitaire et donne les principaux titres de sa riche bibliographie. https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudine_Gothot-Mersch


Parmi ses éditions, on retiendra surtout les trois premiers volumes de la nouvelle édition des Œuvres complètes dans la Bibliothèque de la Pléiade (le premier en collaboration Guy Sagnes), dont elle a assuré la direction, ainsi que des éditions séparées : celle de Madame Bovary (Garnier, 1971) et de L’Éducation sentimentale (GF, 1985) ont servi de référence pour toute une génération ; celle de La Tentation de saint Antoine (Folio, 1983) et de Bouvard et Pécuchet (Folio, 1979) sont toujours disponibles.


Sa bibliographie critique s’est ouverte en 1966 par la publication chez Corti de sa thèse, la magistrale Genèse de Madame Bovary, dont nous retrouvons trace dans tous les travaux ultérieurs de génétique.


Sa bibliographie complète est en ligne ici :
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/claudine_gothot_mersch_bibliographie.php


Pour son départ à la retraite en 2000, ses collègues avaient organisé un colloque, dont les actes ont paru sous le titre Flaubert et la théorie littéraire. En hommage à Claudine Gothot-Mersch, textes réunis par Tanguy Logé et Marie-France Renard, Publications des Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles, 2005. Voir la table des matières :
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/claudine_gothot_mersch_theorie.php


En ligne sur le site Flaubert, on pourra retrouver trois de ses contributions :
– « Flaubert dans les lettres de la cinquantaine », Revue Flaubert, n° 1, « Autour du t. IV de la Correspondance de Flaubert, Bibliothèque de la Pléiade », 2001. http://flaubert.univ-rouen.fr/revue/revue1/mersch.pdf


– Compte rendu du livre d’Alan Raitt, Flaubert’s First Novel. A study of the 1845 Éducation sentimentale, Oxford – Bern, Peter Lang, « Le Romantisme et après en France », vol. 18, 2010.
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/raitt_gothot.php


‑ Compte rendu du livre d’Amélie Schweiger, Flaubert en toutes lettres. L’écriture épistolaire dans la correspondance et dans l’œuvre, Rouen, Publications des universités de Rouen et du Havre, coll. « Flaubert », 2012.
http://flaubert.univ-rouen.fr/comptes_rendus/schweiger_gothot_mersch.php


Pour saluer la publication des tomes II et III des Œuvres complètes dans la « Bibliothèque de la Pléiade » en 2013 s’est tenue une journée d’études à Rouen, le 17 mai 2014, organisée par les Amis de Flaubert et de Maupassant (interventions de Jeanne Bem, Stéphanie Dord-Crouslé, Philippe Dufour, Didier Philippot, Juliette Azoulai, Yvan Leclerc). La santé de Claudine Gothot-Mersch ne lui avait pas permis d’être présente. Jeanne Bem avait ouvert la journée par un hommage à la directrice de ces deux volumes, publié dans le Bulletin Flaubert-Maupassant n° 31, 2014, p. 69-71 (reproduit ici avec l’autorisation de l’Association).
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/claudine_gothot_mersch_bem.php


En 1996, Claudine Gothot-Mersch avait participé au voyage en Tunisie, organisé par les Amis de Flaubert et de Maupassant, alors présidé par Daniel Fauvel, sur les lieux que Flaubert avait visités en 1858. Claudine marche, souriante, à Bizerte (Hippo-Zaryte dans Salammbô…).
http://flaubert.univ-rouen.fr/images/claudinegm_tunisie.jpg


Nous ouvrons un « Livre d’or » virtuel, comme nous l’avions fait lors de la disparition de Jean Bruneau. Ses collègues, ses amis, ses lecteurs lui rendent ainsi hommage. Nous inscrirons au fur et à mesure les témoignages qui nous parviendront :
http://flaubert.univ-rouen.fr/etudes/claudine_gothot_mersch_hommage.php