ÉTUDES CRITIQUES
RECHERCHE
Contact   |   À propos du site

Charles GRANDMOUGIN
La Vie littéraire, 18 octobre 1877

BIBLIOGRAPHIE
Trois contes, par G. Flaubert, Charpentier éditeur

La publication d'un livre de Flaubert est toujours un événement littéraire, car on est presque assuré que l'œuvre du maître est parfaite. Sans rien sacrifier à la mode ou au désir de faire parler de lui, il élabore lentement chacune de ses productions avec une suprême conscience d'observateur et d'artiste : c'est à de tels travailleurs qu'appartient la postérité. Ses trois nouveaux contes, appartenant chacun à un ordre d'idées particulier, nous offrent les plus belles qualités qu'on puisse exiger d'un écrivain, la vérité, la concision, le mouvement et la couleur.[…]     Hérodias nous a rappelé les meilleures pages de Salammbô […]. De ce drame connu, Flaubert a fait une série de toiles magistrales ; les splendeurs des pays d'Orient résumées en paysage concis, la physionomie nettement dessiné de ces personnages exotiques, les intérieurs, les costumes, rien ne manque à son œuvre; la vie y circule avec force : on croit assister réellement à tous les incidents de ce poëme en prose. La visite de Vitellius à Antipas nous paraît un chef d'œuvre d'histoire et d'art ; c'est l'antiquité ressuscité et rajeunie.

Quant à la danse d'Hérodias elle est caractérisée en quelques pages d'une façon impérissable ; ses trémoussements, ses langueurs, ses attitudes lascives se succèdent comme les motifs variés d'un ballet ; la phrase vole, s'arrête, et se contourne tout à tour avec un art symphonique et l'on reste ébloui de cette lumineuse évocation de la volupté.

Et quand on songe que Sainte-Beuve trouvait les descriptions de Flaubert monotones, et sans perspective naturelle! Pour nous, l'auteur de Salammbô représente admirablement l'esprit français dans toute sa clarté et toute sa pénétration : il a de plus la tête épique, et nous sommes persuadé qu'il restera comme un des plus puissants et des plus sobres écrivains de notre race.

[Document saisi par Hacène Bouslimani, secrétaire du CEREDI, 2004.]


Mentions légales