Correspondance de Flaubert
Flaubert à Aglaé Sabatier, Paris, 23 février 1864
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À AGLAÉ SABATIER

 

[Paris, 23 février 1864].

Mardi soir

 

Chère Présidente,

Voici une loge 1° parce qu’on vous aime & 2° parce que vous êtes bien gentille & bien aimable.

Vous ne m'en voulez pas (comme tant d'autres) de n'avoir pu vous faire assister dans la loge impériale à la 1ère de Faustine ! – Quel embêtement que les billets !

Je vous adore de plus en plus. – Ah ! si j'étais une des bêtes du jardin d’Acclimatation comme je vous verrais souvent.

 

Mille tendresses & un long baiser sur vos beaux bras.

Votre vieux soupirant.

Gve Flaubert

 

La loge étant pr le 5, vous avez le temps de vous retourner.