Correspondance de Flaubert
à Mendès Catulle, Croisset, 25 octobre 1872
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À CATULLE MENDÈS

 

[Croisset, 25 octobre 1872.]

Jeudi soir

Croisset

 

Mon cher ami

J’ai reçu ce matin une dépêche de vous en style télégraphique m'annonçant la mort de mon pauvre Théo. Mais la dépêche était dans une enveloppe, – comme une lettre. – Pourquoi ?

Donc, j'ai su l'événement au bout de trente heures.

Au moment où je lisais vos deux lignes, il était déjà enterré ?

Que vous dirais-je ? Je suis écrasé ! tant mieux pr lui, après tout ! Mais nous, mais moi !... J'en ai assez ! & je ne demande qu'à le suivre.

Embrassez bien Judith pr moi

& tout à vous, mon cher Catulle

votre

Gve Flaubert