Correspondance de Flaubert
à Tourbey - Loynes Jeanne de, Croisset, 28 décembre 1874
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À JEANNE DE LOYNES

[Jeanne de Tourbey, Mme de Loynes]

 

[Croisset, 28 décembre 1874.]

 

 

On oublie son vieil ami ! c’est mal – depuis trois mois pas un mot ! mais moi, je pense à vous, chère belle et très souvent encore ! – si bien que [je]vous souhaite, la Bonne année, tout bêtement comme un bourgeois.

Allons que 1875 vous soit léger !

Vous ne me verrez pas avant six semaines. Je suis dans le travail jusque par-dessus la tête.

& je &, (vu la solennité du jour de l'an) je baise toutes les places de votre jolie personne que vous abandonnerez à mon amitié peu respectueuse – car vous n'êtes pas encore respectable ma belle Amie, mais toujours enviable – et désirée.

Votre fidèle

Gve Flaubert

Croisset 28.