Correspondance de Flaubert
à Collier-Tennant Gertrude, Paris, 1843
Notice
2 images :
Chargement de l'image en cours ...

 

À GERTRUDE COLLIER

 

[Paris, 1843.]

 

Je m’ennuie d’avoir passé toute cette semaine sans vous voir aussi est-ce dans le but que vous receviez demain ma visite que je vous écris ce petit mot. J'espère que Mr Colas aura tort. Si le dos d'Henriette ou votre tête faisait que ma présence fût importune, vous me metteriez à la porte ; mais quant à moi je me promets d'avance comme une récréation les instants que je prolonge plus ou moins au Rond-Point. Je m'ennuie tellement rue de l'Est à préparer mon examen que ça m'en semble deux fois meilleur.

Adieu je vous serre bien affectueusement les deux mains et vous prie d'en faire de même de ma part à votre mère et à votre sœur.

Votre ami

Gve Flaubert

 

Vendredi soir.

à midi et demi