Correspondance de Flaubert
Destinataire inconnu, Paris, 24 juin 1874
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À M. ***

 

[Paris, 24 juin 1874.]

 

Monsieur

Il me semble (?) qu’en classant les papiers de Bouilhet j'ai vu passer sous mes yeux les larmes d'une veuve ? mais je n'en suis pas sûr.

Ce ms est peut-être resté avec plusieurs autres aux mains [illis.] de l'héritier de Bouilhet.

Si je ne devais partir demain pour la Suisse, je me livrerais immédiatement aux recherches que vous désirez. – Vers la fin du mois d'août, je pourrai vous donner une réponse positive.

Croyez, je vous prie, que je ferai tout pr vous être agréable, & recevez Monsieur l'assurance de toute ma considération

Gve Flaubert

 

Croisset près Rouen, mercredi 24

J'ai été absent de chez moi depuis plusieurs jours. Voilà prquoi ma réponse est tardive. Je vous prie de m'en excuser.