Correspondance de Flaubert
à Pennetier Georges, Croisset, 14 janvier 1879
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À GEORGES PENNETIER

 

[Croisset, 14 janvier 1879.]

 

Mon cher ami

Houzeau vous a expliqué, n’est-ce pas, prquoi je ne pouvais venir dimanche prochain déjeuner chez vous ?

Quant à Samedi, ne manquez pas de venir à Croisset, nom de Dieu ! c'est sacré.

Et apportez le kanguro ! – nous le mangerons ici. – Sa vue m'a attendri, hier. Je voudrais pouvoir l'allaiter. Mais la science avant tout.

Prière de me répondre s'il faut compter sur ce rôti ? – question de cuisine.

Et cessez de m'inj m'outrager en m'envoyant au jour de l'an votre carte – & en m'appelant « monsieur ». Est-ce que je suis un monsieur !

tout à vous

votre

Gve Flaubert

 

mardi soir.