Correspondance de Flaubert
à Laporte Edmond, Paris, 15 mai 1873
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À EDMOND LAPORTE

 

[Croisset, 15 mai 1873.]

 

Mon cher ami

Vous seriez bien aimable de me renvoyer votre fils Julio – ou plutôt de l'amener vous-même ce qui fait que je vous verrais.

Je serai à Croisset samedi soir.

J'enverrais bien chercher le jeune Homme. Mais mon larbin va être très occupé pendant qques jours. Car j'attends. Je vous demande pardon de mon sans-gêne

& suis vôtre

Gve Flaubert

jeudi matin.
 

Voulez-vous venir déjeuner dimanche matin à Croisset ?

En tout cas, je vous attendrai ?