Correspondance de Flaubert
à Lemaître Jules, Croisset, 21 octobre 1879
Notice
Chargement de l'image en cours ...

 

À JULES LEMAÎTRE

 

[Croisset, 21 octobre 1879.]

 

Vous avez raison, cher confrère, l'homme qui a fait Me Bovary se retrouve dans Salammbô. Je vous remercie pr ce que vous dites particulièrement de St Antoine qui est le fils de mes entrailles.

Permettez-moi une petite remarque : Hérodias ne me semble pas faite dans les mêmes procédés que Salammbô ? J'ai voulu être plus sobre – & l'intention historique y est plus rigoureuse.

Il y a maintenant une gde place à prendre dans la Critique. Vous avez tout ce qu'il faut pr la conquérir. Allez-y.

On peut en faire une, toute neuve – & qui ne ressemblera pas plus à celle de Ste-Beuve qu'à celle de Laharpe [La Harpe] – nous en causerons.

Je vous trouve dur pr vos vers. Le dernier tercet sur Fénelon est une merveille de justesse.

tout à vous

Gve Flaubert

mardi 21.