ATELIER BOVARY - Feuilletage des folios par volume
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
Contexte :
Volume :
Folios par page :
folios 1-50 / 578     1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 ... 12     >>>
1 - Brouillons, vol 1, folio 1non classé | voir le folio complet >
 
   
 
 
 

2 - Brouillons, vol 1, folio 2vclassement : brouillons, page 90 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  à Dieppe entendre des chanteurs Montagnards
 

3 - Brouillons, vol 1, folio 3classement : brouillons, page 1 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
               allait
puis cela en dôme
                 tendu à 2      1
c'était dur et côtelés régulièrement
                              mou                            propre

4 - Brouillons, vol 1, folio 3vclassement : brouillons, page 4 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
ce fut un vacarme suprême. on comme un flot débordant un hourr
une chute d'eau subite un hourrah s'élança - on criait - on miaulait - on gloussait
on répétait charbovari, charbovari - on se tordait sur les bancs - on trépignait des
pieds - puis & les rires d'abord mêlés & formant masse se distinguèrent

5 - Brouillons, vol 1, folio 4classement : brouillons, page 1 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
Madame Bovary
I.
 

Une heure et demie venaient de sonner à l'horloge du collège
                                                                 des moyens

6 - Brouillons, vol 1, folio 4vclassement : brouillons, page 141 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
 142
                        basses                                                / bombés /
des fenêtres basses dont les gros carreaux verts bombés
sont garnis d'un noeud dans  leur milieu à la façon

7 - Brouillons, vol 1, folio 5classement : brouillons, page 1 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
2.
         entournures
aux emmanchures, il/ on voyait qu'il avait grandi dedans - serrées aux
                        en                                                      bras
poignets
l'étoffe était solide - elle le serrait aux poignets

8 - Brouillons, vol 1, folio 5vclassement : brouillons, page 145 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
147
Depuis que les évènements que l'on va raconter,
se sont passés, rien en effet n'est changé à Yonville
le drapeau tricolore de fer blanc tourne toujours au ht
du clocher de l'église. - les servantes le matin qui vont

9 - Brouillons, vol 1, folio 6classement : brouillons, page 2 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
3.
  ou           en effet
      au contraire dès le seuil de la porte    du plus loin
il fallait pr être convenable du plus dès la porte & le plus
                                                              à sa place             juste à

10 - Brouillons, vol 1, folio 6vclassement : brouillons, page 1 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
                                                   Nonancourt
          un nouveau/vel élève Nor   Martainville

Voici Mr Charles Bovary de Norceuillers*
                                                                         de lui
il entre en cinquième. Je vous prie d'avoir soin

11 - Brouillons, vol 1, folio 7classement : brouillons, page 3 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
4.
        petit croisillon
un petit croisillon

un croisillon petite croix de fils d'or enroulés
pr faire

12 - Brouillons, vol 1, folio 7vclassement : brouillons, page 2 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
                      donc                                                              du plus loin
il fallait au contraire pr être convenable - dès la porte et le plus raide que l'on pouvait, lancer sa
              au contraire                     le
casquette juste à sa place sous son banc, de façon à frapper fort le pied de la muraille et
à faire beaucoup de poussière

13 - Brouillons, vol 1, folio 8classement : brouillons, page 4 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 ce                                                                            d'accord
 Ce fut d'abord un vacarme suprême qui s'élança d'un seul
bond, / d'accord, plein confus / - monta en crescendo avec des
éclats de voix perçantes - on hurlait on aboyait on trépignait
on répétait charbovari charbovari, puis s'abattit en

14 - Brouillons, vol 1, folio 8Bisnon classé | voir le folio complet >
 
5
                                 suprême
Ce fut un vacarme qui relança d'un seul bond  monta en
tourbillon crescendo avec des éclats de voix aiguës; on hurlait
on aboyait, on trépignait, on répétait Charbovari Charbovari

15 - Brouillons, vol 1, folio 8vclassement : brouillons, page 2 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  sortait comme d'un étui deux jambes en bas bleus chaussés
de gros souliers à clous, mal cirés - souliers d'un cuir dur
avec lesquels il marcha précautionneusement quand pr sur
le parquet de l'étude, pr aller s'asseoir près de la fenêtre
à la place qu'on lui désigna pr sienne -

16 - Brouillons, vol 1, folio 9classement : brouillons, page 4 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  5.
  Ce fut un vacarme suprême qui relança d'un bond, monta
en crescendo avec des éclats de voix aiguës, (on hurlait, on
aboyait on trépignait on répétait Charbovari Charbovari)
puis retomba d'ensemble, roula en notes isolées se calmant

17 - Brouillons, vol 1, folio 9vclassement : brouillons, page 145 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  147
  Depuis que les évènements que l'on va raconter se sont
                                                                                          2
passés, rien en effet n'est changé à Yonville. Le drapeau
tricolore de fer-blanc tourne toujours au haut du clocher

18 - Brouillons, vol 1, folio 10classement : brouillons, page 5 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  7
C'était chez le curé de son village qu'il avait
commencé le latin
ses parens par
 économie ne l'ayant
Il avait commencé le latin chez le curé de son village, ses
             ayant pensé
parents s'étant dit qu'il y avait beaucoup de temps de perdu au

19 - Brouillons, vol 1, folio 10vclassement : brouillons, page 5 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  6.
          furibonde         tout net & plus
                                       vite vraiment
voix furieuse, arrêta plus que le quos ego d'Eole
                                                 nouvelle

20 - Brouillons, vol 1, folio 11classement : brouillons, page 8 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
                                      robuste
Quoiqu'elle ne fût pas bien porta,
                    forte de santé rob (elle était maigre
on la voyait toujours en
mouvement sans cesse en
                                   & un peu délicate de la poitrine)
Quoique délicate de la poitrine, elle était alerte en ses

21 - Brouillons, vol 1, folio 11vclassement : brouillons, page 6 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
8
  Le beau père vint à mourir et laissa peu de chose - il devint
              alors il
furieux - prit le parti de faire le commerce de vins, s'y
ruina à moitié, puis se retira à la campagne. & se mit

22 - Brouillons, vol 1, folio 12classement : brouillons, page 8 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  Elle était devenue en vieillissant, à la manière du vin trop longtemps
gardé qui se change en vinaigre - âpre à vivre, piaillarde nerveuse -
  9
elle était devenue en
vieillissant 
       l'eussent
qui l'avaient détaché d'elle, encore plus. c'était quand

23 - Brouillons, vol 1, folio 12vclassement : brouillons, page 10 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  10
Mais lent d'esprit &                              
naturellement paisible, le petit              
répondait mal à ses efforts 
  s'il venait qq fois le trouver de lui-même 
 

24 - Brouillons, vol 1, folio 13classement : brouillons, page 9 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  10.
Quand il était en colère  
  C'était la seule manière possible dont leur société leur fût
          réciproquement supportable                            dire
ils avaient pris l'habitude de se disputer - elle de lui faire

25 - Brouillons, vol 1, folio 13vclassement : brouillons, page 5 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  7.
   de son pupitre, et pria un camarade son voisin de
lui prêter un canif
et régla soigneusement son
                        une
papier pr faire sa version que le maî - mit toutes

26 - Brouillons, vol 1, folio 14classement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
  11
  et puis, qu'est-ce qu'elle comptait donc en faire, de son fils ?
pourraient jamais
Auraient-ils jamais de quoi l'entretenir dans les écoles du

27 - Brouillons, vol 1, folio 14vclassement : brouillons, page 152 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  149
   -  mais pas du tout, il faut une religion pr le peuple. je suis relig
à ma manière - un honnête homme, c'est du moins
ce que j'ai touj. entendu dire à mon père

28 - Brouillons, vol 1, folio 15classement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
avec une gaule  
à effaroucher les dindons dans la haie
à garder les dindons avec une gaule, allait dans le
        pour                                                  déchirer

29 - Brouillons, vol 1, folio 15vclassement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
[Texte en marge écrit de haut en bas]  
Au désespoir de sa mère il vécut ainsi jusqu'à 15 ans dans
cette liberté oisive des gamins de la campagne qui se lèvent avant
venait à passer dans un champ

30 - Brouillons, vol 1, folio 16classement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  12
  il se roulait comme un poulain sur la luzerne fauchée
                    tout seul
se balançait sous la remise au brancard des charrettes, l'hiver
dans la grange s'amusait tout seul à se laisser glisser

31 - Brouillons, vol 1, folio 16vclassement : brouillons, page 146 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  148
  il avait l'air de se bien porter - de ne désirer qque ce fût, et
n'avoir rien à faire
                                rubiconde
                  un peu rouge &                                   rien

32 - Brouillons, vol 1, folio 17classement : brouillons, page 12 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
13
  le sermonnait un quart d'heure, et profitait |alors|
                                                        son
de l'occasion pr lui faire conjuguer un verbe, au pied d'un
           encore         le plus souvent

33 - Brouillons, vol 1, folio 17vclassement : brouillons, page 18 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
                                  16/19                   13.
et souvent sa tête
ballotante
sa tête allourdie allait souvent
souvent 
                       tard dans la nuit                passé dix
Mais
il ne pouvait trav veiller - une fois neuf dix heures
                        venues*
il s'endorm & souvent il s'endormait - & souvent

34 - Brouillons, vol 1, folio 18classement : brouillons, page 12 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
13
  le sermonnait un quart d'heure, et profitait alors de
l'occasion pr lui faire conjuguer un verbe au pied d'un
       mais
arbre. la pluie venait les interrompre ou une connaissance

35 - Brouillons, vol 1, folio 18vclassement : brouillons, page 147 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  149
  appeler Polyte pr qu'il remise - dire que depuis
         Mr Homais
le matin ils ont peut-être fait quinze parties / ces
                   là

36 - Brouillons, vol 1, folio 19classement : brouillons, page 12 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
13
       tenait un petit quart d'heure à  le sermonner
                          petit                                 alors
le sermonnait un quart d'heure & profitait de l'occasion
                                  son

37 - Brouillons, vol 1, folio 19vclassement : brouillons, page 14 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
  À force de s'appliquer il se maintint toujours à peu près
dans le milieu de la classe ; & il obtint même une fois
un 1er accessit d'hist nat. ce qui ravit sa mère - on
l'en félicita aux vacances, dans des visites - sa troisième

38 - Brouillons, vol 1, folio 20classement : brouillons, page 12 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
le sermonnait un quart d'
sur son inconduite               
&
heure durant
             alors                                                 son

profitait de l'occasion pr lui faire conjuguer un verbe
au pied d'un arbre. La pluie venait interrompre
la leçon ou une connaissance qui parlait

39 - Brouillons, vol 1, folio 20vclassement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  11
[[     et d'ailleurs qu'est-ce qu'
ils
résigner - s'ils n'étaient  
elle comptait en faire de son fils - ah ! tant pis il fallait
          d'ailleurs
son père n'avait-il pas assez travaillé ? - à quoi bon

40 - Brouillons, vol 1, folio 21classement : brouillons, page 13 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
14.
  {{ S'il ne se mêlait pas à toutes nos espiègleries de chaque
jour, et qu'il refusât même de nous aider dans les
grandes occasions circonstances où il fallait de l'audace
il est vrai que jamais il ne dénonça personne, au besoin

41 - Brouillons, vol 1, folio 21vclassement : brouillons, page 147 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  150
                                   presque
                                à peu près
vers la fin du jour, complètement ivres - & de plus en plus
insolents - ils faisaient des armes avec les queues de

42 - Brouillons, vol 1, folio 22classement : brouillons, page 14 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
 
resplendir
  en                   
luire dans des magnificences
Je ne sais
 
                                   il                     enfin

                                  & ne voyait pas comme nous
Il ne rêvait pas Paris. il ne voyait pas comme

43 - Brouillons, vol 1, folio 22vclassement : brouillons, page 11 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  12
  il fanait       et                                                    la luzerne
à la moisson il se roulait comme un poulain sur l'herbe
fauchée, se balançait sous la remise au brancard des
charrettes et l'hiver dans la grange s'amusait tout

44 - Brouillons, vol 1, folio 23classement : brouillons, page 14 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  Jamais - il  ce n'est pas lui - de/à la lueur insuff
Jamais à la
jaune d'un quinquet qui fume - assis sur son
    en chemise assis sur son lit      le coeur battait
lit (la tête baissée) le dos courbé il ne/'a passait

45 - Brouillons, vol 1, folio 23vclassement : brouillons, page 12 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
13
  le sermonnait un quart d'heure, & profitait alors de l'occasion
pr lui faire conjuguer son verbe au pied d'un arbre. La
         bientôt venait interrompre

46 - Brouillons, vol 1, folio 24classement : brouillons, page 13 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
[13]
de se rappeler rien de
saillant sur Bovary
tout le temps qu'il
resta au collège
{{ il ne serait je crois guères possible à aucun des
                            de Ch.                         maintenant
anciens camarades de se [illis.] rappeler rien de saillant sur
son compte. }}

47 - Brouillons, vol 1, folio 24vclassement : brouillons, page 17 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
[Texte en marge de bas en haut]                ce
      à part le jour de son entrée où il nous fit
tant rire avec sa fameuse casquette
quand    ——
            ———     guères

48 - Brouillons, vol 1, folio 25classement : brouillons, page 14 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
Ainsi n'étant pas de notre monde                                            car d'ailleurs
         Ainsi                               car          d'ailleurs
Ainsi il vécut isolé parmi nous, les forts le regardaient
                               d'ailleurs      aussi
comme au dessous d'eux & il était trop bon sujet pr frayer

49 - Brouillons, vol 1, folio 25vclassement : brouillons, page 13 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
  13
       tenait un petit quart d'heure à  le sermonner
                          petit                                 alors
le sermonnait un quart d'heure & profitait de l'occasion
                                  son

50 - Brouillons, vol 1, folio 26classement : brouillons, page 14 du manuscrit définitif | voir le folio complet >
 
15
           luire            un
inexplicable, je ne sais quel gd soleil de liberté à rayonnemens
d'amour./ Jamais à la lueur jaune du quinquet qui file
en chemise, assis sur son lit, la tête baissée, le dos courbé,

folios 1-50 / 578     1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 ... 12     >>>