Notes sur Jean-Jacques Rousseau - f° 27 verso
Choisir un folio      <<<    51 / 55    >>>
Chargement de l'image en cours ...
  l'idée des représentans vient du gouvernement féodal, de cet inique
et absurde gouvernement dans lequel l'espèce humaine est dégradée
et où le nom d'homme est en déshonneur
les Grecs qui avaient des esclaves pr faire leur travaux donnaient 
tous leurs soins à leur liberté "quoi la liberté ne se maintient
qu'à l'appui de la servitude ? peut-être." - "il y a telles positions
Se prononce pr l'esclavage
X c'est là tout le problème       X
politique-
Conserver sa liberté sans nuire à
celle d'autrui -



 
malheureuses où l'on ne peut conserver sa liberté qu'aux dépens de
celles d'autrui X, et où le citoyen ne peut être parfaitement libre
que l'esclave ne soit extrêmement esclave
"quoiqu'il en soit, à l'instant qu'un peuple se donne des représentans
il n'est plus libre, il n'est plus
". 180 - 
l'institution du gouvernement n'est point un contrat. le seul contrat
dans l'état c'est celui de l'association. celui-là seul en exclut 
tout autre. limiter l'autorité suprême c'est la détruire - ce 
contrat du peuple avec telles ou telles personnes serait un acte
particulier. d'où il suit que ce contrat ne saurait être une loi
ni un acte de souveraineté, et que par conséquent il serait
illégitime. ( ch XVI)
le gouvernement s'institue 1° par une loi émanée du souverain
qui statue qu'il y aura un corps de gouvernement établi sous
telle ou telle forme. 2° par la nomination de chefs qui seront 
chargés du gouvernement étabi. il semble ici y avoir contradiction
le gouvernement n'existe pas & voilà un acte de gouvernement
c'est qu'il y a conversion subite de la souveraineté en
démocraite ; en sorte que sans aucun changement sensible
et seulement par une nouvelle relation de tous à tous, les 
citoyens devenus magistrats passent des actes généraux aux 
actes particuliers et de la loi à l'exécution. - [illis.] en suivant 
néanmoins les principes ci-dessus cela ne se peut, le peuple
n'a pas droit à la réalisation d'aucun fait particulier
il n'est compétent que pr la loi. la nomination des
magistrats n'est pas une loi.
puisque l'acte qui institue un gouvernement n'est point
un contrat, mais une loi, le peuple peut changer
                   de gouvernement quand il lui plaît 
                              sans manquer à rien.