ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, 5 : Bonheur de Charles - Copiste,  folio 54
[En vert, les suppressions demandées par Laurent-Pichat pour la Revue de Paris.]
 
 
54
 
assez ronde pour payer la contredanse à quelque
petite ouvrière qui fût devenue sa maîtresse
.
 
      {{ Quant aux tristes créatures qui lui avaient
procuré du plaisir il n'avait trouvé chez elles que
des joies délayées d'inquiétude, ayant le coeur
délicat et le tempérament pusillanime
  }}
Ensuite
                                                                  Ensuite
il avait vécu pendant quatorze mois avec la veuve
dont les pieds, dans le lit, étaient froids comme
des glaçons
.
 
      Mais à présent, il possédait pour la vie,
                                     adorait
cette jolie femme qu'il aimait ! La maison toute
entière sentait la vague odeur de sa personne
.
L'univers pour lui, n'excédait pas le tour soyeux de son
jupon. et il se reprochait de ne pas l'aimer, il
avait envie de la revoir. Il s'en revenait vite,
montait l'escalier, le coeur battant. Emma,
dans sa chambre était à faire sa toilette ; il 
                                    la              aux* épaules
arrivait à pas muets, il la baisait dans le dos, elle
                                                    aux épaules
il la baisait dans le dos, elle
 
poussait un cri.
      Il ne pouvait se retenir de toucher continuellement 
à son peigne, à ses bagues, à son fichu,
quelquefois il lui donnait sur les joues, de
gros baisers à pleine bouche, ou c'étaient de petits 
baisers à la file, tout le long de son bras nu,
depuis le bout des doigts jusqu'à l'épaule ; et
elle le repoussait, à demi-souriante et ennuyée, 
comme on fait à un enfant qui se
pend après vous.
 
[Transcription Emmanuelle Arrighi-Roux]