ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 1 : Examens et premier mariage -  brouillons, vol. 1, folio 28v
 
   20.
  10.000                              100.00
    15                                 --------
--------                              106,05
   47
ramener à la
nature - en
contraste avec
le tableau de l'eau
de Robec
.
Autrefois il était monté dessus - & il revoyait les étoiles
briller sur la grange - les le berger - elles brillent
                                       on lâche les chiens
maintenant sur la grange - le berger va lever la claie des
parcs - est tout seul dans la /les campagne -
/ un coq chante au loin /- les chiens de cour sont lâchés
tout seul au milieu des champs le berger va lever la
le berger qui est tout seul dans les champs va lever la
claie des parcs - il siffle son chien - dans les chaumes
                            chante
tirés*,  le grillon crie dans les chaumes siffle à petits
cris répétés.  - & il refermait sa fenêtre -
 
[Texte dans le sens de de la largeur] Charles avait entrevu dans le mariage l'avènement d
à la fin de la journée                       de la
le soir il lui il devait lui rendre compte des petites pièces de monnaie
       lui
qu'elle avait mises le matin dans les poches de son gilet - lui raconter les courses
qu'il avait faites,  - elle voulait savoir les endroits où il avait été
connaître les gens qu'il avait vus
                            ----
                       aussi
Charles avait entrevu dans le mariage l'avènement d'une condit meilleure
concluant pr se décider  serait                                 allait
s'étant dit tout bas qu'il allait être plus libre & qu'il pourrait à la fin
                  tout à part lui       
            plus                                     & de son ar
disposer à son gré de sa personne - et de son argent - sa femme fut le
        enfin
maître elle commença par lui faire f.  maigre.  elle fut le maître.
devant le monde
il fallait dire,  ceci,  ne pas dire cela,

quand il y avait du monde, ne pas dire ceci, dire cela,
                                                                     le voulait                      chaque jour
                      & s'habiller comme elle l'entendait,  lui rendre compte,  à la fin
chaque jour de la
de la journée des petites pièces de monnaie qu'elle lui mettait le matin dans les
                                        sans cesse
poches de son gilet & toujours harceler par son ordre les cliens qui ne
payaient pas.  - elle voulait savoir tout.  elle lui demandait des détails
sur les malades qu'il soignait,  elle décachetait ses lettres,  épiait ses
démarches & l'écoutait à travers la cloison donner ses consultations
dans son cabinet quand il y avait des femmes.
     
[Texte tête-bêche]                                                   de choses
presque sensuelle.  beaucoup à son insu comprimées se dilatèrent
                                                                il fit des calembours apprit
il lui sembla qu'il gagnait de l'esprit,  il apprit par des chansons
par coeur,  admira Béranger,  sirotta les liqueurs fines & connut
enfin l'amour -  
 
[Transcription Pascale Prioleaud]