ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 1 - Examens et premier mariage - brouillons, vol. 1, folio 29v
 
  Il travaillait prtant - il avait cepen des cahiers reliés
                           il
il suivait tous les cours & ne perdait pas une seule visite
               accomplissant
p chaque jour faisant sa petite besogne,  il ne
regardait pas en arrière pr voir s'il avait appris
                                               comme
qqchose &  n'avait point de
ni - sans ardeur ni
sans dégoût,  n'ayant ni cette fièvre de progrès
si fréquente dans les sciences exactes et de la nature
où cha - il accomplissait sa p
  {{sans ardeur comme sans dégoût il accomplissait
sa petite tâche de chaque jour par comme le cheval
de manège qui tourne autour de son arbre -
lentement,  sans avancer,  les yeux bandés}}
Mais il n'éprouvait cette point cette fièvre de ce besoin
d'aller en avant cette    héroïque
de savoir plus,  cette fièvre de travail qui prend saisait
             que donne si
envahit           
qui dans les sciences
en avant dans les sciences
qui pousse les natures ardentes
positives.
les natures dans la / es sciences naturelles saisit les
natures ardentes & les qui les pousse aux gds
                          davantage
efforts - il n'avait pas non plus cett ces explorations
          la
de rage
cette glace d'ennui ni ces explorations
de rage
qui saisit les autres ni ces explorations / sions
       concentrée
de rage qui font d'une étude exécrée le malheur
le supplice
un supplice sans nom - sans ardeur
comme sans dégoût,  il accomplissait sa petite
tâche de chaque jour qui tour comme le cheval
                       régulièrement    autour de son poteau
de manège qui tourne les yeux bandés,  sans avancer
les yeux bandés sans
savoir même ce qu'il
les yeux bandés
régulièrement - sans avancer -
ignorant même de la besogne qu'il broie.
                          rien     pr
Sa vie fut dure - il n'avait pas pr l'y se soutenir
ni ces joies intérieures de l'esprit, - ni / qui éclairent
             d'une idée       de
si bien l'âme qu'il n'y a plus rien de ténèbres
dans l'âme & que tout le reste de la vie
disparaît / ssant dans cette sérénité - ni
- la pluie
peut tomber dehors - il y a gala dans l'intérieur
                          jeunes
ni les gaités des passions qui mettent
             le
un
sonnent des carnavals dans l'existence &
dans la jeunesse -
- / une journée /- pas d'argent -
 
[Transcription de Pascale Prioleaud]