ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I, chap. 1 : Études de médecine de Charles (1) - Brouillons, vol. 1, folio 32
 
                                qu'il
la première fois que Charles entra dans les salles de l'hôpital
Charles il fut un peu gêné de l'odeur des lits mais il se raidit de
son mieux se dis dans l'idée qu'il f/était un homme &
                                                                       faut qu'
qu'il fallait faire bonne mine — une & qu'il était un homme
soit énergique. - il se trouva plus à son aise à manier*
                                                                         joint à
B des pauv- une certaine indélicatesse d'organe et peut-être
aussi un fonds de bonté naturelle fit qu'il tarda pas à
mieux aimer déshabiller l/des pauvres & panser les vésicatoires
      de                                                 & puis
que tourner des phrases. - il fut assidu - la nouveauté,
A le br/mouvement, le bruit des marmites gdes bassines de la
pharmacie, les infirmiers allant & venant, & l'enfilade
des
- la foule des élèves rang pressés autour de l'opérateur
                           des                         [ill.] chirurgie
et la vue de tant de c d'instrumens d'/en acier polis, tout
si différens de forme        cela l'amusa beaucoup les premiers jours. - il fut des
plus assidus, ne rata manqua pas une visite. pendant
                                  mois
tout les/a premiers/e six année & il ne tarda pas bientôt
par très bien sauter* les bandes. - Comme il était il fit
                                                                      tel qu'il
des progrès & pansait les malades avec un soin tel
                intensité d'attention
que les gouttes de sueur perlaient à son front - que
la sueur lui en coulait tombait du front - ce n'est
pas qu'il n'y eût qq tours qui godassent - il eut
                             parmi toutes les cuisinières du quartier [ill.]
bientôt une excellente réputation pr arracher les dents
                       hein ?                        bien
& l'on disait « quelle pogne.
                                    considérait
          {{Modeste, il regardait tout avec des yeux naïfs
les tabliers blancs des internes qui lui semblaient des êtres
privilégiées. fallait-il qu'ils euss aient des moyens
se disait-il ! ou qu'ils aient joliment travaillé pr
en être là ! il}}
                     - Cependant il se sentait petit - tout ce
                                                                         dans son
monde qui l'entourait lui faisait peur. - il chacun pr
idée
lui était tellement audessus de lui ! - il  l'Agent de
Surveillance était pr lui le Directeur d'une administration
considérable, une espèce de ministre - les administrateurs
des hospices, Com (braves négocians de la ville) des
millionnaires philanthroques, qui consentaient il
regardait les tableaux avec des yeux éblouis les
tabliers blancs des internes qui lui semblaient
des êtres privilégiés. faut-il Comme il faut
qu'ils aient des moyens se disait-il - ou
                    qu'ils aient joliement travaillé
                                             pr ça -
 

[Transcription de Stéphanie Dord-Crouslé]