ATELIER BOVARY
CLASSSEMENT GÉNÉTIQUE : Plans et scénarios | Brouillons
Afficher un folio
I. chap. 1 : Études au collège — Brouillons, vol. 1, folio 32v
[Page entièrement biffée]
 

 
                                            la semaine
Puis elle repartit au bout de quinze jours lui ayant bien recommandé
d'être sage maintenant de se conduire sagement, maintenant
                   seul &                           abandonné
qu'il allait être livré complètement livré à lui-même
                Quand il entra pr la première fois dans les salles
de l'hospice de l'hôpital Charles fut étonné —
                                                                     gens bien autres que
éblouissement - balle imposante des professeurs de l'école - gens
dont qq uns même                                             ceux du collège
qui allait/ent en cabriolet dans la ville - & qui avaient dans
leur cabinet des bustes en plâtre - & puis et la science
       cours de
noms physiologie, p/cours de path - (etc.
                                                               ne mord pas à
la dissection, fait mieux le pe/ansement & la botanique
— ne se rebute pas, & ne travaille pas — regr va piano avec
ennui — regrets de son pays mêlés à la description de sa pauvre
vie dans sa chambre — sa vie n'était pas gaie (1° misère
de la tête 2° du coeur 3° de la bourse) provisions etc.
                                                         il maigrit & devient
                                                       mieux — (expression douce
                                                       de l'oeil) - se dégougine
                                                       — punch — béranger —
                                                       deux ou trois grisettes
                                                      lui font conn l'am
                                                     — partie à Bonsecours
                                                      Café,— se laisse
                                                       pousser les cheveux
                                                       devient l'ami du
                                                       Mtre de café. — dettes
                                                       fureur du père Bovary
                                    — 1er examen est refusé. Sa mère
                                        traite les examen de canailles
                                       son père le traite d'imbécile
                                       & menace de l'embarquer
[en oblique, dans le coin inférieur droit] 
                                        trois fois
                                         par semaine
                                         pend tout l'hiver
                                        il avalait bravement
                                        bravement sa portion
                                        de morue & même il trempait
                                        son pain dans cette la sauce
                                                          nageait
                                          où elle flottait comme en plein
                                          océan au milieu des p de t viol
                                          & sur les gd pl de terre
                                                                br.
[Texte en marge de haut en bas]                                                                de chaque jour
                             toutes                        quotidiennes
s'il n'était pas de nos espiègleries hab journalières & qu'il
                                       aide
nous refusat même son concours les gd cir. où il fallait
de l'audace il est vrai qu'il ne dénonça jamais pers. prêtait
               même prêtait                                de s/la force
son c au besoin son devoir - & n'abusait pas contre
qu'il avait pr tyranniser les petits
[Texte tête-bêche] {{ou dans l'été le menait à son pavillon et qui le
renvoyait dès 7 h du soir pr la soupe avant le dîner
         ne voyant personne       nous autres
Charles — quand nous rentrions ... il ne pouvait
pas parler comme nous du spectacle, des journaux
que nous avions entendu lire dans nos familles
du petit bal de la veille. il n'était pas comme nous
ce n'est pas pr lui que furent
durant les promenades
                                                      ne dessin pas
au courant des pièces, ne faisait pas de vers, n'avait
pas d'amour en tête. il ce n'est pas pr lui qui
passait les nuits à lire, ni se fut pas abîmé les
      il n'a pas eu ces
yeux. il ne rêvait pas comme nous .... & ne
voyait pas au bout de ses 17 ans un ... mais
lisait Anquetil ou un volume dépareillé du voy.
du Jeune Anacharsis. — bâillant ou pensant à son
                                                     pays
les forts le —                   {{n'étant n'étant pas de notre monde
méprisé des forts. trop bon élève pr aller avec les
pas assez leste pr — derniers, il n'ayant pas assez d'argent pr faire gde dépense}}
ne sachant à qui causer il en était réduit dans les promenades à causer
avec le pion & un mulâtre qui n'entendait pas un mot
de français
                  ce n'est pas sans peine que — peu de
moyens — qu'en fera-t-on on le retire à la fin
de la 3e & médecin.
 
[Transcription de Raphaëlle Pache, et Stéphanie Dord-Crouslé]